Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

LA-DORDOGNE-CYCLISTE
la-dordogne-cycliste

Pêle-mêle, vous trouverez sur ce blog destiné aux compétiteurs cyclistes et à leurs dirigeants, une compilation de faits, de résultats, de photos, d’histoires, de publications, sans aucune chronologie de dates. Vous pouvez ainsi surfer d’une année à d’autres, de sorte que toutes les générations de lecteurs y trouvent leur compte.
Un blog dédié aux anciens coursiers de notre Dordogne et de sa périphérie, mais aussi à tous nos futurs champions.
(Blog de Bernard PECCABIN)
Venez découvrir en quelques clics l’actualité sportive de notre discipline et celui de ses valeurs au travers de son patrimoine.
Participez à la vie de ce blog en adressant photos et reportages à l'auteur. e-mail : bernard.peccabin@wanadoo.fr (Tél : 06 37 43 45 96)
"La Dordogne Cycliste" ? Vraiment un blog pas comme les autres, mais toujours au chevet de ceux qui ont fait à une certaine époque et jusqu’à aujourd’hui, l'actualité de notre discipline en Dordogne !
Blog jumelé avec http://velodordogne.canalblog.com/

Contacter l'auteur de ce blog

CATEGORIES
- RETRO EN PERIGORD
- MES PUBLICATIONS
- COURSES DISPARUES
- MES DOSSIERS
- PHOTOS et RESULTATS

5 DERNIERS ARTICLES
- SAINT-AULAYE, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES
- RIBÉRAC ET SON CYCLISME (CAR et ECRPB)
- EYMET, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES
- LE TOUR DE FRANCE EN DORDOGNE EN 2017
- ALAIN BUFFIERE : SA CARRIÈRE AMATEUR
Sommaire

10 DERNIERS ARTICLES COMMENTES
- TREMOLAT ET SA COURSE CYCLISTE DISPARUE
- NONTRON ET SON CYCLISME (1973-1980) 5° Publication
- COULOUNIEIX (course disparue puis reprise)
- EUGENE CHRISTOPHE : Une grande légende (2° partie)
- COURSES DE CLOCHER EN PERIGORD - (38° édition)
- COURS DE PILE (Course disparue)
- MARIUS DUTEIL - FIGURE DE LEGENDE DU CYCLISME PERIGOURDIN (4° partie)
- LE PIZOU (Prix des fêtes en août 1968)
- 9 Février 2010 - 9 Février 2015
- ÇA S’EST PASSÉ EN PERIGORD, IL Y A 50 ANS...semaine du 1 au 7 avril 1963

CALENDRIER
LunMarMerJeuVenSamDim
01
02030405060708
09101112131415
16171819202122
23242526272829
3031
<< Octobre >>

BLOGS FAVORIS
Ajouter la-dordogne-cycliste à vos favoris
 IL Y A 60 ANS, JACQUES VIVIER REMPORTAIT L’ETAPE A LIMOGES Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandirCliquer pour agrandirCliquer pour agrandir

39° TOUR DE FRANCE - 16 JUILLET 1952

- Qui se souvient de ce 16 juillet 1952 ? C'était la première fois que le Tour de France traversait la Dordogne pour rejoindre Limoges. C'était aussi le premier Tour de France d'un coureur pour lequel on nourrissait des espérances de le voir parmi les grands. C'était la première fois qu'un coureur de notre Dordogne allait gagner, c'était en faits un grand jour pour notre cyclisme. Depuis, aucun coureur de Dordogne n'a réussit ce que Vivier a fait ce jour là. Deux ans après, il réédite son exploit, mais depuis, on attend toujours la relève...

- Jacques Vivier, ce petit tailleur du hameau de Verdinas, à Sainte-Croix de Mareuil, rentrait ce jour là, dans la légende, dans celle du cercle des vainqueurs d'étapes du Tour... En ce jour anniversaire, "Dordogne Cycliste" retrace cette folle journée, grâce à Francis Duteil qui a conservé les archives de cette période si riche pour le cyclisme de notre Périgord.

 

Photos : Le groupe échappé où l'on reconnaît Vivier file sur Limoges

- Les coureurs franchissent un passage à niveau fermé à Libourne ou à Mussidan

- La traversée de Périgueux. Ici devant le palais de justice boulevard Montaigne avec le contrôle de ravitaillement.

BORDEAUX-LIMOGES - LE REPORTAGE

- Liste des équipes et des participants au Tour de France 1952

- Aujourd'hui encore, il y a 78 partants car le coude de Jean Dotto va mieux et personne ne manque au départ de la 20ème étape de ce 39° Tour de France. Les rescapés des Pyrénées tiennent bon et la victoire des Hollandais donne de l'espoir à ceux qui n'ont rien gagné.

- Quelques coureurs portent les traces de leurs chutes des étapes de montagne et le plus beau pansement est celui de Fiorenzo Magni, dont il recouvre le menton. On hâte les opérations du départ car l'horaire a été calculé pour passer entre les trains aux passages à niveau de La Bastide. Le départ réel y est donné après un défilé à travers Bordeaux qui fête son dernier représentant, le champion de France indépendant 1951 Tino Sabbadini.

 

ECHAPPEE FRANCO-ITALIENNE

- Dès la côte des Quatre Pavillons, point de départ de Bordeaux-Paris, les Italiens se portent en tête du peloton avec l'intention visible de contrôler la course. Mais les Français sont décidés à attaquer. Raoul Rémy démarre mais est suivi par Giovanni Corrieri puis par Lucien Teisseire et Ettore Milano. Deux contre deux !... Cela présente moins d'intérêt. L'échappée ne s'en poursuit pas moins mais sans conviction.

- Un passage à niveau fermé avant Libourne (Arveyres) vient un moment jeter le trouble dans le peloton mais quand on franchit la Dordogne, les quatre fugitifs n'ont plus qu'une légère avance et ils seront rejoints à la sortie de la ville. Le parcours facile dans la première partie, l'air frais sous un soleil généreux permettent au peloton d'assurer un train régulier plus rapide que le 33 km/h de moyenne prévus.

 

GIGUET ET BERNARD CHASSENT LES PRIMES

- A défaut d'offensive, nous assistons à des démarrages pour les primes. A Saint-Médard de Guizières, c'est Paul Giguet qui en récolte une... et s'arrête sur la ligne pour en demander le montant. Puis à Montpon, au 63 ème kilomètre, André Bernard l'imite. Ses co-équipiers freinant le peloton, il prend une avance de 200 mètres et l'on peut croire un moment qu'il va continuer. Mais après avoir franchi la ligne d'arrivée de la prime, il n'insiste pas davantage que Giguet. On est encore trop loin de Limoges et il connait les difficultés du parcours.

 

ENCORE UN PASSAGE A NIVEAU FERME

- C'est l'étape des passages à niveau fermés. En voici encore un à Mussidan, au 80 ème kilomètre. Tout le peloton doit se faufiler par le portillon ou passer sous la barrière. Fausto Coppi est dans le petit groupe qui se constitue avec les coureurs du Sud-Est, Giguet, Bianchi et Pezzuli, ainsi que Goldschmidt, de Hartog, Pezzi, Rotta, Rossinelli et Decaux. Trois kilomètres plus loin, la prime de Sourzac revient encore à Giguet, décidément très actif depuis qu'il n'a plus à épauler Molinéris.

 

TEISSEIRE RAMENE

- Aucun tricolore ne s'est débrouillé pour être de ce groupe. Aussi c'est Lucien Teisseire qui prend la direction de la chasse et ramène le peloton. Les derniers à revenir sont Vincent Vitetta et Jean Bertaina (équipe Sud-Est), qu'un gendarme a retenu au passage à niveau alors que le train de marchandises arrivait à petite allure. Après le regroupement, c'est également au petit train que le peloton poursuit sa route vers Périgueux où le ravitaillement lui est assuré au 115 ème kilomètre, c'est-à-dire à mi-course.

 

BARTALI CREVE ET REJOINT

- L'allure réduite permet à tous les malchanceux de revenir rapidement. Les Italiens sont particulièrement visés, puisque tour à tour Giulio Bresci,, Franco Franchi, et Gino Bartali crèvent, mais Gino attendu par Giovanni Corrieri, rejoint rapidement. Edward Van Ende (Belgique), Bernard Gauthier (France) font de même et pour une fois la prise des musettes à Périgueux (palais de justice) ne provoque aucune tentative. Les Hollandais sont à leur tour groupés pour attendre l'un des leurs qui a crevé. Tous portent des pansements sauf Jan Nolten (Hollande) qui n'est pas tombé.

 

MAGNI ET VAN EST DANS UNE ECHAPPEE A CINQ

- C'est au 146 ème kilomètre que les choses sérieuses commencent. Sur un nouveau démarrage de Paul Giguet, on voit Fiorenzo Magni attaquer avec Wim Van Est, Georges Decaux (Paris) et le rapide Adolphe Pezzuli (Sud-Est). Rapidement ces bons rouleurs prennent de l'avance et celle-ci se solde par 25 secondes après six kilomètres d'échappée à Thiviers (152 km). Bien que les Italiens favorisent l'envolée d'ailleurs annoncée de Fiorenzo Magni, le peloton ne cède du terrain que pied à pied. L'écart qui est passé à 55 secondes au 161 ème kilomètre, diminue sur une intervention des blancs (équipe de Ouest-Sud Ouest)  et des tricolores. Au 168° km, il n'est plus que de 45 secondes. C'est à la fois pour son propre classement et pour celui de son équipe, que Magni se dépense dans l'échappée à laquelle il donne son nom et son panache.

 

RENAUD REJOINT

- A 40 km de l'arrivée, Adolphe Pezzuli (équipe Sud-Est) victime de crampes est lâché, mais Jacky Renaud (Paris) se détache du peloton et se lance à la poursuite des échappés qui n'ont plus que trente secondes d'avance. Il les rejoint avant Châlus (181 km) où l'écart est à nouveau de 35 secondes, ce qui donne une idée des à-coups que subit le peloton, tantôt freiné par les Italiens, tantôt tiré par les tricolores et les régionaux.

 

UN BEAU RETOUR DE VIVIER MAIS MAGNI N'INSISTE PAS

- L'écart est encore réduit à vingt secondes à Séreilhac, à 32 kms de l'arrivée, mais Jacques Vivier (équipe Ouest/SO) effectuant un beau retour est venu se joindre aux échappés qui n'étaient plus que trois : Georges Decaux (Paris), Jacky Renaud (Paris) et Wim Van Est (Hollande), car Magni n'insiste plus et le peloton l'absorbe. Magni rejoint et Vivier en tête, c'est la réussite de l'échappée qui se poursuit au-delà d'Aixe sur Vienne, sur la boucle que l'on accomplit autour de Limoges, pour atteindre le beau stade d'où l'on aperçoit les coureurs à quelques kilomètres de là dans la dernière descente.

 

VIVIER TERMINE SEUL

- Les deux Parisiens, le Hollandais et le Limousin qui constituent le groupe des échappés augmentent leur avance et la portent à plus de trois minutes. C'est alors dans la dernière côte du Pont de l'Aurence, que Vivier démarre et s'en va seul, précédant les trois autres de six secondes à l'entrée du stade et remportant une belle victoire. La foule des sportifs de toute la région qui a envahi le stade Beaublanc, acclame le jeune champion limousin que sa famille est venue accueillir. Au sprint, Van Est prend la seconde place en battant les Parisiens. Puis Ahmed Kebaïli (AFN) arrive seul... Il s'est détaché au même endroit que Vivier, dans la côte de l'Aurence à un kilomètre de l'arrivée et cela lui vaut de prendre une très belle 5° place devant tout le peloton. Les leaders du classement général se trouvent là tous pelotonnés autour de Fausto Coppi et cette étape n'apporte aucun changement en ce qui concerne la tête du Tour.

Relire dans la collection de Dordogne Cycliste

- Collection Marius Duteil : la saison 1950 de Vivier (le reste de sa carrière parution en cours)

- Collection Marius Duteil : Vivier militaire (interview) en fin de publication

- Collection Marius Duteil : Naissance d'un trio à Ribérac

- Tour de France en Dordogne : Coureurs de Dordogne au Tour (1° partie)

- Tour de France en Dordogne : Coureurs de Dordogne au Tour (2° partie)

- Tour de France en Dordogne : Lieux de passage dans le département depuis 1952

- Tour de France : Premier passage en 1952

- Tour de France : La tragédie de Port de Couze en 1964

- Mickaël Delage le plus combatif de la 3° étape du TDF 2011

- Périgueux ville étape du Tour pour la 1° fois le 14 juillet 1961

- Périgueux ville départ du Tour le 15 juillet 1961 (à suivre)

LA DORDOGNE CYCLISTE - VIVIER VAINQUEUR TDF - 16/07/2012 © BERNARD PECCABIN

  Lire le commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 16-07-2012 à 00h07

 « Article précédant Retour à l'accueil du blog Article suivant »

 Articles dans la même catégorie
- SAINT-AULAYE, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES

- RIBÉRAC ET SON CYCLISME (CAR et ECRPB)

- EYMET, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES

- LE TOUR DE FRANCE EN DORDOGNE EN 2017

- ALAIN BUFFIERE : SA CARRIÈRE AMATEUR

- VERTEILLAC, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES

- CHAMPIONNATS D’AQUITAINE (palmarès)

- LE CYCLISME A NONTRON ET EN PERIGORD VERT




SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 09-02-2010 à 14h30 | Mis à jour le 09-10-2017 à 16h06 | Note : 8.93/10