Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

LA-DORDOGNE-CYCLISTE
la-dordogne-cycliste

Pêle-mêle, vous trouverez sur ce blog destiné aux compétiteurs cyclistes et à leurs dirigeants, une compilation de faits, de résultats, de photos, d’histoires, de publications, sans aucune chronologie de dates. Vous pouvez ainsi surfer d’une année à d’autres, de sorte que toutes les générations de lecteurs y trouvent leur compte.
Un blog dédié aux anciens coursiers de notre Dordogne et de sa périphérie, mais aussi à tous nos futurs champions.
(Blog de Bernard PECCABIN)
Venez découvrir en quelques clics l’actualité sportive de notre discipline et celui de ses valeurs au travers de son patrimoine.
Participez à la vie de ce blog en adressant photos et reportages à l'auteur. e-mail : bernard.peccabin@wanadoo.fr (Tél : 06 37 43 45 96)
"La Dordogne Cycliste" ? Vraiment un blog pas comme les autres, mais toujours au chevet de ceux qui ont fait à une certaine époque et jusqu’à aujourd’hui, l'actualité de notre discipline en Dordogne !
Blog jumelé avec http://velodordogne.canalblog.com/

Contacter l'auteur de ce blog

CATEGORIES
- RETRO EN PERIGORD
- MES PUBLICATIONS
- COURSES DISPARUES
- MES DOSSIERS
- PHOTOS et RESULTATS

5 DERNIERS ARTICLES
- LANOUAILLE, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES
- STÉPHANE REIMHERR : 28 SAISONS SUR LES ROUTES
- JUMILHAC, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES
- THIVIERS, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES
- LALINDE, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES
Sommaire

10 DERNIERS ARTICLES COMMENTES
- ALAIN FOSSARD : UN COUREUR ATHYPIQUE RÉVELÉ PAR DES PROBLEMES DE SANTE
- LACAUJAMET SAINT-ESTEPHE (Courses disparues)
- VALENTIN HUOT, COUREUR MYTHIQUE DU PERIGORD (3° partie)
- PEZULS (26 juillet 1992)
- CHAMPAGNAC DE BELAIR - RETRO PHOTO/VELO PERIGORD - 14 MAI 1995
- BIENVENUE SUR CE BLOG
- LA DOUZE (course disparue)
- SAINTE ORSE ET SA COURSE CYCLISTE DISPARUE
- MUSSIDAN : HISTOIRE DE SON CYCLISME (20° partie) 1974
- TREMOLAT ET SA COURSE CYCLISTE DISPARUE

CALENDRIER
LunMarMerJeuVenSamDim
0102
03040506070809
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31
<< Décembre >>

BLOGS FAVORIS
Ajouter la-dordogne-cycliste à vos favoris
 ELISABETH CHEVANNE BRUNEL - SA CARRIERE CYCLISTE (6° partie) Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandirCliquer pour agrandirCliquer pour agrandirCliquer pour agrandir

1993 CHAMPIONNE DU MONDE A PERTH

- Pour revoir l'article précédent (cliquez ici)

Nos photos : Zabou Championne du Monde © Michel Lerouge

- Zabou à la descente de son vélo au Mondial est en train de réaliser son exploit

- De haut en bas au départ avec son dossard 27, puis les tricolores féminines en compagnie du Normand Sylvain Anquetil (6° sur route), de Laurent Lefèvre et de Mickaël Fouillard. Puis avant le protocole entre Karine Boitier à gauche (3°) et Sophie Swaertvaeger championne de France.

- Le podium à Perth le 4 octobre 1993 avec de gauche à droite Cinzia Faccini (Italie) Elisabeth Chevanne-Brunel championne du Monde, Karine Boitier (France) troisième.

- Le podium après l'hymne national.

- La saison débute bien pour notre féminine. Elisabeth Chevanne-Brunel accède à la première place du classement mondial des juniors dès le 1° janvier 1993, après le passage en séniors d'Hanka Kupfernagel, de Ina-Yoko Teutenberg, de Marion Borst et de Sanne Schmidt. Installée au sommet de la hiérarchie, Zabou semble promis à un bel avenir. Un avenir qui va lui sourire, avec la conquête de son titre Mondial en Australie. Jamais la Dordogne n'avait eu un de ses siens, sacrés à ce stade de la compétition. Du jamais vu au Pays de l'Homme, où toute la communauté sportive exulte devant cette performance qui consacre une petite gamine partie voilà quatre ou cinq ans à peine dans cette discipline où il est difficile de se faire une place au soleil. Ce fut une saison grandiose, à marquer d'une pierre blanche avec des épreuves internationales et des sélections qui font que notre petite a tout d'une grande. Ce titre restera à jamais gravé dans les annales du cyclisme pour l'éternité. Du haut du podium notre étoile montante pouvait savourer ce plaisir, ce moment d'exaltation suprême qu'elle était en train de vivre, consciente qu'elle n'en connaîtra peut-être pas d'autres de si tôt. Mais pour l'heure, force est de dire que ce 4 octobre 1993 restera longtemps gravé dans nos esprits.

F "Dordogne Cycliste" se souvient que Robert Aubry (CC Lindois) fut 3° au Mondial de cyclo-cross le 21 février 1960 à Tolosa (Espagne). Rolf Wolfshohl (Allemagne) s'imposait alors devant le jeune Suisse Hungerbuehler, âgé de 22 ans et révélation de la course. Le Français Robert Aubry décrochait la 3° place en terminant à une minute du vainqueur. Toute la ville de Lalinde exulte à l'annonce des ces performances... (ici lien photo d'Aubry)

31 août 1958 - Championnat du Monde route à Reims : "Deux démarrages de Baldini ont fini par avoir raison d'un Louison Bobet qui avait cherché à reprendre l'italien. Baldini qui franchira seul la ligne d'arrivée, exactement dans la position d'un coureur qui venait  de faire un chrono. Il précèdera Bobet de 2'09" alors que pour la troisième place c'est un groupe de cinq coureurs qui en découdront, groupe où figurait Huot, notre double champion de France."

Classement du Mondial en 1958 : 1. Ercole Baldini (Italie) les 276 kms en 7h29'32", 2. Bobet (France) en 7h31'41", 3. Darrigade 7h33'19", 4. Vito Favero (Italie), 5. Jean Forestier (France), 6. Valentin Huot (France), 7. Hans Junkerman (Allemagne) tous même temps, 8. Martin Van der Borgh (Hollande), 9. Franz Aerenhouts (Belgique) 7h34'12", 10. Klaus Bugdahl (Allemagne), etc ….

Mis à part ces deux cas, nous ne connaissons pas d'autres coureurs de Dordogne qui se sont distingués à ce niveau.

Rappel de début de saison

- Elisabeth Chevanne Brunel vient de fêter ses 18 ans et avec quelques jours de retard, elle a reçu un très flatteur cadeau d'anniversaire : la nouvelle de son accession à la première place du classement mondial des juniors. Selon le même principe que le classement FICP des coureurs professionnels, il est établi un classement mondial des féminines réactualisé tous les mois. Fin 1992, elle occupait la 5° place, mais les quatre filles qui la précédaient sont devenues séniors depuis le 1° janvier, ce qui lui permet de démarrer la saison 1993 en tête. Ce classement lui vaut l'honneur d'être invitée en Suisse à Klingnau, dans le nord-est du pays pour disputer la première course internationale de la saison. Elle va s'y frotter à nouveau aux plus grandes championnes internationales puisque chez les féminines, il n'existe pas d'épreuves réservées aux juniors en dehors des Championnats du Monde (pour mémoire elle occupe la 87° place du classement mondial général).

- Pensionnaire du CREPS de Talence depuis début janvier, elle peut s'entraîner dans les meilleures conditions tout en préparant un baccalauréat littéraire avec l'appui d'un soutien pédagogique précieux. Si le succès est au rendez-vous en juin, on devrait la retrouver en octobre sur les bancs de l'IUT de Bordeaux pour se préparer à la profession de journalisme ; un beau métier et un choix heureux qui permettra au vélo de compter dans quelques années une nouvelle propagandiste.

- Côté vélo, l'adaptation a été un peu difficile car début janvier, Elisabeth reprenait l'entraînement avec des garçons qui préparaient leur rentrée dans l'Essor Basque : elle n'était pas prête pour des entraînements de 90 kms sur le grand braquet et cet organisme résistant, mais qui manque un peu de puissance frôla la tendinite. Des ultra sons au CREPS sous la conduite du Docteur Genson, une révision des plans d'entraînement par papa Brunel et André Decuyper ont réglé le problème et le 7 mars, Elisabeth remportait à Troyes sa première course de la saison avant de courir en 3 et 4 à Léguillac de Cercles où elle termine 21°.

- Les objectifs de l'année, ce sera de réussir en 93 ce que l'on a raté de peu en 1992. Le Championnat de France et le Championnat du Monde. Ce petit bout de charme de 1m 58 pour 44 kg ne développe pas, c'est le moins que l'on puisse dire, une forte impression de puissance, mais elle grimpe bien, récupère bien et se montre très résistante. On la voit mieux réussir dans les épreuves par étapes que dans les épreuves d'un jour. Ses débuts au pied levé dans le Tour Féminin de l'an passé (elle fut prévenue quatre jours avant le départ alors qu'elle se trouvait dans les épreuves de la mi-août bretonne) sont plutôt encourageants : benjamine de l'épreuve, elle abordait pour la première fois une compétition aussi longue avec des étapes de 130 km. Elle a décroché une honorable 30° place (4° des moins de 22 ans).

ü                        Ce qui s'est passé en 1993 en Dordogne

- Après les Jeux Olympiques voilà qu'un nouveau cycle de gouvernance débute avec de nouveaux élus. Alain Lavignac devient Président du Comité de Dordogne en succédant à Yves Brusson. Il s'entoure d'Annie Jouault (secrétaire), de Jacques Sciozard (trésorier), puis de Claude Longueville, Michel Chonis, Alain Bricaud, Robert Lasjaunias, Dominique Boivineau tous membres et du docteur Buscail. En Aquitaine, le seul changement notoire est le départ de Jack Doyen le secrétaire qui ne se représentait pas remplacé par Yves Perpignan, lui-même ancien délégué général de notre secteur. Au niveau national Daniel Baal devient nouveau président. Il met en place un projet d'équipes nationales amateurs pendant que Didier Virvaleix quitte lui les rangs des professionnels.

- Côté club, changement de président au Cyclo-Club Périgourdin avec l'élection de Bernard Paul. Gilbert Cuménal président sortant rejoint l'EC Ribérac Périgord Blanc avec quelques coureurs. D'autres mouvements avec Jean-Marie Doumenge qui quitte le SC Périgord pour le CAM de Bordeaux, Eric Barbet (ex-CRCL) et Olivier Feytou (ex-Asptt) qui deviennent des licenciés de la Pédale Faidherbe. Cyril Fontayne (CC Périgueux) rejoint l'ASCA Bergerac, les Frères Delestage (CCP Nontron) vont à Saint-Junien, Patrice Peyencet (CC Marmande) part au CRCL et Richard Hadfield l'anglais du CC Périgourdin sera désormais sous les couleurs du VC Chasseneuil.

- Sur le plan des résultats il y a bien sur ceux d'Elisabeth Chevanne-Brunel (lire par ailleurs), mais aussi les sélections pour les championnats de France d'Ingrid sa sœur, celle de Réginald Hispiwack (RC Mussidan) et de Julien Fiacre qui lui remporte avec l'équipe d'Aquitaine le titre des sociétés juniors. L'école de cyclisme du CC Périgourdin est également sélectionnée aux France et se classe huitième.

- Notre département compte 649 licenciés dont deux de première catégorie. Laurent Olivier (ASPTT Périgueux) remporte le Challenge des séniors, Julien Fiacre (ASPTT Périgueux) celui des juniors, Samuel Blancheton (UC Montpon) gagne en cadets et Jean-François Robert (CC Périgueux) termine premier chez les minimes.

 

LES BOUQUETS DE LA SAISON (source : Michel Lerouge)

 

Cinq victoires

Victoires : 1° Laines aux bois (10) 07/03, 1° Ledeuix (64) Championnat d'Aquitaine juniors 05/06, 1° Kienheim (67) 15/08, 1° Bourbon Lancy (71) 22/08, 1° Championnat du Monde juniors à Roleystone (Perth) Australie 04/10.

Grandes épreuves :

- 1° Championnat du Monde Juniors à Roleystone (Australie le 04/10)

Equipe de France : Elisabeth Chevanne Brunel, Karine Boitier, Sophie Swaertvaeger.

Classement : 1. Elisabeth Chevanne Brunel, 2. Cinzia Faccini, 3. Karine Boitier, 4. Silvia Bordigoni, 5. Sandra Rombouts, 6. Evi Gensheimer, 7. Anna Epifanova, 8. Samantha Rizzi, 9. Edith Klep, 10. Jenny Algelid.

- A 18 ans la Périgourdine de la Pédale Faidherbe est devenue Championne du Monde en Australie un an après avoir obtenu la deuxième place en Grèce. Une telle performance dans les grands rendez-vous n'est pas fréquente et démontre de réelles qualités. En 1992, Elisabeth avait échoué au sprint face à une puissante allemande. Cette année, elle a pris l'épreuve à son compte, lançant vers la mi-course une longue échappée solitaire. Rejointe à l'amorce du dernier tour, Elisabeth ne s'est pas affolée. "J'ai surtout pensé à récupérer et je me suis cachée dans les roues, tout en restant très vigilante. A trois kilomètres de l'arrivée, une américaine est partie. J'ai ramené sur elle puis j'ai fait celle qui n'était pas bien. L'Italienne Faccini a alors attaqué et elle m'a amené le sprint de loin. Je l'ai débordée rapidement pour gagner avec un bon vélo d'avance".

- Cette victoire de la Périgourdine, c'était la victoire d'une volonté et d'une motivation forgée par les nombreux contre temps rencontrés au cours de la saison. En début d'année elle avait clamé qu'elle voulait réussir ce qu'elle avait raté en 1992. Le circuit alsacien du Championnat de France était sélectif, mais dépourvu de grosses difficultés et de pourcentages sévères aptes à favoriser son petit gabarit. Favorite annoncée, elle a eu tout le monde sur son porte bagage, si bien que le titre lui échappa une fois de plus. Cette déconvenue juste après le Tour Féminin qui lui avait apporté de la condition l'avait touché moralement. "L'ambiance dans l'équipe n'était pas bonne, raconte-t-elle et une chute avant le départ réel et plusieurs problèmes avec une pédale que l'on ne m'a jamais changée ont gâché ma dernière étape alors que j'étais devant après la côte de Laffrey et que je comptais sur cette dernière journée pour rentrer dans les 20 premières".

- Les ennuis n'étaient pas terminés. Au Tour du Tarn et Garonne, une chute dès le début de la première étape l'écarte définitivement de la lutte pour la victoire finale. Mais au lieu de l'abattre tous ces ennuis lui ont forgé un moral revanchard qui l'a vu arriver en Australie au départ de son dernier objectif avec une motivation extraordinaire qui lui a permis de ne pas flancher quand le peloton est revenu sur elle à 13 bornes de la banderole. De retour en Métropole, Elisabeth est allée prendre la 3° place du GP de France contre la montre. Elle s'est maintenant retirée dans ses quartiers d'hiver de Dordogne pour préparer déjà sa future saison chez les séniors... et son bac en suivant des cours par correspondance.

27 UN NOMBRE FETICHE

- 27 c'est le nombre d'attaques annoncées par radio-course le 21 août 1993 à Wingersheim lors du championnat de France juniors. Ce festival de combativité est à mettre à l'actif d'Elisabeth en l'espace de 70,4 km de l'épreuve. Pourtant ce jour là, malgré cette fougue permanente à l'avant, sans doute excessive, Elisabeth fut battue et dut se contenter de la deuxième place ! Le nombre 27 c'était aussi le numéro du dossard qu'elle portait au cours de ce Championnat de France ! Plus surprenant, ce numéro allait véritablement devenir fétiche puisqu'en Australie, lors des Championnats du Monde, Elisabeth était encore identifiée par le dossard numéro 27 ! Cette fois ce numéro lui permit de devenir Championne du Monde. Le lendemain, le journal Australien "The West Australian" en parlant de sa magnifique victoire, titrait : "la fusée de poche du cyclisme français" simplement pour décrire la propulsion fulgurante et décisive de notre petite française dans le dernier kilomètre.

LA DORDOGNE CYCLISTE - ELISABETH CHEVANNE BRUNEL (6) © BERNARD PECCABIN

avec la collaboration de Michel Lerouge pour le palmarès, certaines informations et photos de notre championne

Prochain épisode : 1993  Suite avec Tour Féminin et classiques

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 09-08-2012 à 17h18

 « Article précédant Retour à l'accueil du blog Article suivant »

 Articles dans la même catégorie
- LANOUAILLE, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES

- STÉPHANE REIMHERR : 28 SAISONS SUR LES ROUTES

- JUMILHAC, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES

- THIVIERS, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES

- LALINDE, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES

- NORBERT BOUGON EST MORT : IL AVAIT 97 ANS

- CLASSEMENT FFC COUREURS AMATEURS - 1970-1995

- SAINT-AULAYE, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES




SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.


Diffuseur
Acheter un diffuseur d'huiles essentielles

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 09-02-2010 à 14h30 | Mis à jour le 08-12-2018 à 22h15 | Note : 8.93/10