Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

LA-DORDOGNE-CYCLISTE
la-dordogne-cycliste

Pêle-mêle, vous trouverez sur ce blog destiné aux compétiteurs cyclistes et à leurs dirigeants, une compilation de faits, de résultats, de photos, d’histoires, de publications, sans aucune chronologie de dates. Vous pouvez ainsi surfer d’une année à d’autres, de sorte que toutes les générations de lecteurs y trouvent leur compte.
Un blog dédié aux anciens coursiers de notre Dordogne et de sa périphérie, mais aussi à tous nos futurs champions.
(Blog de Bernard PECCABIN)
Venez découvrir en quelques clics l’actualité sportive de notre discipline et celui de ses valeurs au travers de son patrimoine.
Participez à la vie de ce blog en adressant photos et reportages à l'auteur. e-mail : bernard.peccabin@wanadoo.fr (Tél : 06 37 43 45 96)
"La Dordogne Cycliste" ? Vraiment un blog pas comme les autres, mais toujours au chevet de ceux qui ont fait à une certaine époque et jusqu’à aujourd’hui, l'actualité de notre discipline en Dordogne !
Blog jumelé avec http://velodordogne.canalblog.com/

Contacter l'auteur de ce blog

CATEGORIES
- RETRO EN PERIGORD
- MES PUBLICATIONS
- COURSES DISPARUES
- MES DOSSIERS
- PHOTOS et RESULTATS

5 DERNIERS ARTICLES
- HISTOIRE DU CYCLISME A NONTRON
- LANOUAILLE, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES
- STÉPHANE REIMHERR : 28 SAISONS SUR LES ROUTES
- JUMILHAC, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES
- THIVIERS, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES
Sommaire

10 DERNIERS ARTICLES COMMENTES
- VEZAC (course disparue)
- ALAIN FOSSARD : UN COUREUR ATHYPIQUE RÉVELÉ PAR DES PROBLEMES DE SANTE
- LACAUJAMET SAINT-ESTEPHE (Courses disparues)
- VALENTIN HUOT, COUREUR MYTHIQUE DU PERIGORD (3° partie)
- PEZULS (26 juillet 1992)
- CHAMPAGNAC DE BELAIR - RETRO PHOTO/VELO PERIGORD - 14 MAI 1995
- BIENVENUE SUR CE BLOG
- LA DOUZE (course disparue)
- SAINTE ORSE ET SA COURSE CYCLISTE DISPARUE
- MUSSIDAN : HISTOIRE DE SON CYCLISME (20° partie) 1974

CALENDRIER
LunMarMerJeuVenSamDim
010203
04050607080910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
<< Mars >>

BLOGS FAVORIS
Ajouter la-dordogne-cycliste à vos favoris
 TOUR DU CANTON DE MAREUIL-VERTEILLAC (5° édition - 1998) Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandirCliquer pour agrandirCliquer pour agrandirCliquer pour agrandir

- Je me souviens de cette édition qui prenait vraiment corps avec des coureurs et des équipes qui nous démontraient que l'avenir c'était bien eux. La réforme fédérale prenait corps, et déjà quelques uns de nos coureurs deviendront professionnels... tels Plouhinec, Canouet, Fédrigo, mais ils deviendront désormais plus nombreux... Cette année là, l'épreuve figurait dans le calendrier national espoirs, soit une période clé sur la route de la réussite pour l'équipe du Président Dutertre.

- J'avais suivi ce Tour et il me suffit de transcrire l'article que j'avais personnellement rédigé sur le journal "Cyclisme", pour découvrir à nouveau ce qui s'était passé en 1998.

- Relire la publication précédente (Tour 1997)

Nos photos : La pluie au rendez-vous et cueille à froid les 120 coureurs espoirs au départ à La Rochebeaucourt.

- Venant de Sainte-Croix, la course rentre dans Mareuil

- La traversée du peloton à Saint-Sulpice de Mareuil

- Le protocole avec de gauche à droite Thomas Knecht (AVC Aix en Provence) troisième et meilleur grimpeur, Pierrick Fedrigo (CC Marmande) lauréat et Gérald Marot (23 La Creuse) troisième et meilleur sprinter.

LE HAT TRICK DE PIERRICK FEDRIGO

- Vainqueur de trois étapes, le Marmandais s'affirme parmi les meilleurs coureurs nationaux où il n'a laissé le soin à personne de remporter le moindre bouquet.

- Une fois de plus, le plafond était bas sur le Pays Mareuillais, de gros nuages menaçaient et les parapluies circulaient déjà au-dessus des casquettes des accompagnateurs rassemblés au départ de La Rochebeaucourt. Comme l'an passé, le Tour était à la pluie, manches longues, imperméables et huile camphrée, ingrédients majeurs pour une épreuve partie comme un bolide, avec le jeune Marot qui, dès la première bosse de Verdinas (village natal de Jacques Vivier), agissait comme un despote, prêt à tenter une folle chevauchée.

- Véritablement mis sur orbite, le Tour allait alors s'emballer car, à vrai dire, il n'y avait plus de patron à trouver mais un à aller chercher. Marot creusait comme un Creusois les écarts et ce coureur classé élite 2 devenait pour le peloton un véritable poison. Derrière, on se battait comme des chiffonniers et le peloton jouera de l'accordéon jusqu'au passage de Mareuil où une vingtaine de coureurs se mettront à l'ouvrage pour brancher le turbo et reprendre notre valeureux éclaireur.

- Thomas Knecht annonça alors que la trêve était terminée. Le Provençal gicla et poussa sur le braquet avec une obstination rageuse. Partout l'homme du soleil escaladait en force le relief Mareuillais. A lui les points du meilleur grimpeur, à lui le rôle de baroudeur où son aisance et sa vigilance dissuadaient quiconque de venir le chatouiller. Et lorsque dans la traversée de Champeaux (km 60) on faisait l'inventaire, on comptait dix-huit hommes devant, Delmond et Pereira à 1'27s et le peloton à 1'46s. La lessive était terminée et il fallait maintenant s'activer pour le rinçage. Sur les routes sinueuses de Saint-Crépin de Richemont, la course se durcissait. Marot, Knecht, Lubert et Fedrigo trouveront le défaut dans la cuirasse de ce paquet de leaders en trompant leur vigilance. La côte de Puyrial après Monsec, permettra aux plus forts d'accentuer leur avance et de faire le break. Derrière, les battus n'avaient plus le temps de se requinquer et certains d'entre eux furent définitivement largués.

- La fin de la course devint passionnante avec Marot, l'homme du départ toujours là et à l'aise dans les points chauds, Thomas Knecht, véritable ange de la montagne, Pierrick Fédrigo, le petit Marmandais placé en embuscade et le breton Lubert, l'homme mystère de ce quarté. Dans les petits tours qui précèderont l'arrivée, les quatre fuyards uniront leurs efforts pour conserver 23 petites secondes sur cinq hommes amenés par Canouet. Et dans l'ultime ligne droite, Fedrigo parviendra à remonter Marot et à épingler une belle victoire à son palmarès.

- Le lendemain on attendait beaucoup du chrono entre Saint-Félix de Mareuil et Léguillac de Cercles. Sur un parcours sinueux et accidenté, le maillot fragile du leader pouvait changer d'épaules. Longtemps le Niortais Michelet conserva sa place de leader avec un temps de 14'05s. Avec 14'31s, le breton Lubert voyait sa position compromise, Knecht se pointant en 14'15s. Et puis arriva Marot qui fera tomber la barre des 14 minutes en affichant 13'58s. A ce stade de la course, on pensait que Pierrick Fedrigo était en danger. Mais le Marmandais s'élança à son tour. Bien en ligne, vif dans les changements de braquet, lucide dans les trajectoires, le corps parfaitement rectiligne, les lèvres serrées, il surfait sur les bosses. Sa suprématie était étonnante, son temps devenait canon : 13'39s soit 41,758 km/h de moyenne. Et voilà que le Marmandais voyait le ciel se dégager. Deux victoires en deux jours, 23 secondes d'avance, le Verteillacois n'allait pas être une ballade, mais une épreuve à gérer par la force et par la ruse.

- Les 77 rescapés partiront alors à l'assaut des collines et des grands espaces du Verteillacois. Et comme la veille, on resservira le potage avec un Marot omniprésent sur les points chauds, un Thomas Knecht impérial dans les bosses et un Fédrigo acteur d'une partie royale où l'on déplaçait les rois et les pions sur le grand échiquier d'un parcours balayé par le vent. Canouet devenu le pion protégeait alors son roi qui cumulait santé, confiance et talent. Et Marot se faisait du souci. Ayant pour consigne de hausser le rythme, le Creusois effectuera quelques opérations commandos, mais elles furent vite soufflées comme un fétu de paille. Mieux, la tenaille Canouet-Fédrigo devenait perturbatrice et fonctionnait avec un rare bonheur. Si bien que dans le final, l'élève de Victor Caneiro distancera Marot et s'offrira le luxe de régler au sprint le valeureux Knecht.

- La messe était terminée et Pierrick Fédrigo devenait le maître incontesté d'une épreuve difficile mais brillamment orchestrée par le CCP Nontron et l'équipe du Président Dutertre. Une épreuve aussi où le roi Pierrick aura régné sans partage, forçant il faut le dire l'admiration de tous les suiveurs et du public acquis à la cause du "pitchoun".

- La Rochebeaucourt-Mareuil (1° étape) : 1. Pierrick Fédrigo (CC Marmande), 2. Gérald Marot (23 La Creuse), 3. Thomas Knecht (AVC Aix), 4. Lubert (AS Kerpont), 5. Jacques (Charente-Maritime)

- Saint-Félix de Mareuil-Léguillac de Cercles (2° étape clm) : 1. Pierrick Fédrigo (CC Marmande), 2. Gérald Marot (23 La Creuse), 3. Michelet (PSF Niort), 4. Thomas Knecht (Aix en Provence), 5. Gilles Canouet (CC Marmande)

- La Tour Blanche-Verteillac (3° étape) : 1. Pierrick Fédrigo (CC Marmande), 2. Thomas Knecht (AVC Aix), 3. Dulucq (US Dax), 4. Drillaud (UC Châteauroux), 5. Leblacher (AS Corbeil).

- Classement général final : 1. Pierrick Fédrigo (CC Marmande), 2. Gérald Marot (23 La Creuse), 3. Thomas Knecht (AVC Aix), 4. Gilles Canouet (CC Marmande), 5. Kobzarenko (VC Saint-Sébastien), 6. Lubert (AS Kerpont), 7. Martinez (AVC Aix), 8. Charteau (VC Sébastien), 9. Chabenat (CRC Limoges), 10. Espagilière (AS Corbeil)

- Classement par équipes : 1. AVC Aix en Provence, 2. Vélo-Club Sébastien, 3. AS Corbeil-Essonnes, 4. UC Châteauroux, 5. Cholet Cyclisme, etc...

LA DORDOGNE CYCLISTE - LE TOUR DU CANTON DE MAREUIL/VERTEILLAC (1998)

© BERNARD PECCABIN (à suivre)

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 29-09-2012 à 11h47

 « Article précédant Retour à l'accueil du blog Article suivant »

 Articles dans la même catégorie
- HISTOIRE DU CYCLISME A NONTRON

- LANOUAILLE, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES

- STÉPHANE REIMHERR : 28 SAISONS SUR LES ROUTES

- JUMILHAC, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES

- THIVIERS, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES

- LALINDE, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES

- NORBERT BOUGON EST MORT : IL AVAIT 97 ANS

- CLASSEMENT FFC COUREURS AMATEURS - 1970-1995




SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.


Diffuseur
Acheter un diffuseur d'huiles essentielles

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 09-02-2010 à 14h30 | Mis à jour le 06-03-2019 à 15h06 | Note : 8.93/10