Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

LA-DORDOGNE-CYCLISTE
la-dordogne-cycliste

Pêle-mêle, vous trouverez sur ce blog destiné aux compétiteurs cyclistes et à leurs dirigeants, une compilation de faits, de résultats, de photos, d’histoires, de publications, sans aucune chronologie de dates. Vous pouvez ainsi surfer d’une année à d’autres, de sorte que toutes les générations de lecteurs y trouvent leur compte.
Un blog dédié aux anciens coursiers de notre Dordogne et de sa périphérie, mais aussi à tous nos futurs champions.
(Blog de Bernard PECCABIN)
Venez découvrir en quelques clics l’actualité sportive de notre discipline et celui de ses valeurs au travers de son patrimoine.
Participez à la vie de ce blog en adressant photos et reportages à l'auteur. e-mail : bernard.peccabin@wanadoo.fr (Tél : 06 37 43 45 96)
"La Dordogne Cycliste" ? Vraiment un blog pas comme les autres, mais toujours au chevet de ceux qui ont fait à une certaine époque et jusqu’à aujourd’hui, l'actualité de notre discipline en Dordogne !
Blog jumelé avec http://velodordogne.canalblog.com/

Contacter l'auteur de ce blog

CATEGORIES
- RETRO EN PERIGORD
- MES PUBLICATIONS
- COURSES DISPARUES
- MES DOSSIERS
- PHOTOS et RESULTATS

5 DERNIERS ARTICLES
- FÉLICE GIMONDI EST DÉCÉDÉ
- EXCIDEUIL, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES
- BRANTÔME, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES
- CHAMPAGNAC DE BELAIR, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES
- HISTOIRE DU CYCLISME A NONTRON
Sommaire

10 DERNIERS ARTICLES COMMENTES
- DEMAIN EN PERIGORD : LES SAMEDIS CYCLISTES SERONT COURUS LES DIMANCHES
- VEZAC (course disparue)
- ALAIN FOSSARD : UN COUREUR ATHYPIQUE RÉVELÉ PAR DES PROBLEMES DE SANTE
- LACAUJAMET SAINT-ESTEPHE (Courses disparues)
- VALENTIN HUOT, COUREUR MYTHIQUE DU PERIGORD (3° partie)
- PEZULS (26 juillet 1992)
- CHAMPAGNAC DE BELAIR - RETRO PHOTO/VELO PERIGORD - 14 MAI 1995
- BIENVENUE SUR CE BLOG
- LA DOUZE (course disparue)
- SAINTE ORSE ET SA COURSE CYCLISTE DISPARUE

CALENDRIER
LunMarMerJeuVenSamDim
01020304
05060708091011
12131415161718
19202122232425
262728293031
<< Août >>

BLOGS FAVORIS
Ajouter la-dordogne-cycliste à vos favoris
 LES MOUSSEAU A NONTRON : UNE VERITABLE SAGA (1° publication) Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandirCliquer pour agrandir

- Il est à Nontron une ancienne famille de cyclistes qui a réuni trois générations sur les routes du Périgord. En effet, Lucien, Yves et Claude Mousseau ont tour à tour dominé la discipline au cours de la première moitié du 20° siècle...

- Relire les premières heures du cyclisme à Nontron

Nos photos : le commerce de Lucien Mousseau rue du 11novembre (près du restaurant Carteaud) à Nontron. A droite Lucien et sa moustache, au centre son fils Yves dont une main est appuyé sur le pneu d'un vélo (cliché pris vers 1920, bien lire les détails des enseignes document rare. Crédit photo famille Mousseau)

- Brevet militaire de vélocipédiste de Lucien Mousseau obtenu en 1902

LUCIEN MOUSSEAU PREMIER DE CORDEE D'UNE GENERATION CYCLISTE

- La bicyclette est l'invention mécanique la plus merveilleuse du 19° siècle ! Les Mousseau auraient pu faire ainsi l'éloge de la "petite reine" vu l'engagement qu'ils ont témoigné à l'égard de cet engin extraordinaire, qui a révolutionné leur vie.

- Quand Charles Terront remporte Paris-Brest-Paris, Lucien Mousseau fête sans doute son 10° anniversaire, celui d'une vie totalement dévouée à la mécanique, au commerce et à la pratique du cyclisme.

- On a peu de renseignements sur Lucien Mousseau de Nontron, si ce n'est ce certificat de vélocipédiste militaire - notre photo - qui date de 1902, ce qui nous laisse présager que notre Lucien est né vingt ans avant, soit sans doute vers 1882, autrement dit à une époque où le vélo en était à ses balbutiements(1).

(1).les débuts du cyclisme à Périgueux

- Lucien Mousseau fait parti de ces hommes et de ces héros qui prenaient le départ de courses dépassant les 100 km, quasiment sans assistance, grimpé sur des bicyclettes de 12 kg, mais fort d'un moral à toute épreuve qui lui permettait de s'adapter à toutes les situations. Et c'est sans doute ce manque d'assistance qui a motivé Lucien à ouvrir un atelier de cycles à Nontron, rue du 11 novembre - notre photo - . Le plongeon dans ce passé fait revivre la vie ingrate de ces pionniers du cyclisme, des drames vécus par ces coureurs, saisis souvent par la fatigue extrême ou en proie à de profondes crises de confiance, se réfugiant souvent dans quelques masures isolées ou quelques granges, lorsque après avoir couru à Périgueux, ceci après un aller pour se rendre au départ, il fallait faire la course, puis rentrer à Nontron par ses propres moyens. Malgré ces vicissitudes, les Mousseau étaient de sacrés coureurs et de joyeux drilles. Très appréciés du public, ils étaient submergés par les spectateurs qui se précipitaient pour écouter Lucien ou Albert raconté leur course, émaillées de petites blagues ou farces qui n'avaient d'égales que celles de Franconi.

- 1880-1900 c'est l'époque et le point précis du début du cyclisme en France comme en Dordogne. Si vous avez cliqué sur le lien(1) ci-dessus vous avez appris toutes les circonstances de cette période floue, où les membres sportifs et les inventeurs détenaient cette passion unique, celle de rouler de plus en plus vite d'un côté, tout en rendant la mécanique pratique, moins lourde et moins incommodante de l'autre.

- Lucien Mousseau réunissait ces deux facultés. Celui du sportif et du bricoleur. Preuve en est avec ce Championnat de Dordogne de fond du début du 20° siècle couru entre Périgueux Montpon et retour (100 kms). Lucien et son frère Albert se trouvaient au départ avec le comte Félix de Fayolle, éminent représentant de l'Union Vélocipédique Française (UVF) en Dordogne venu avec son tacot donner le départ. Il y avait foule à Périgueux(2) dans le quartier des Isards et tout le monde s'étonnait devant la dimension impressionnante de la roue dentée avant des Mousseau. Une roue certainement bricolée par Lucien dans son atelier de Nontron, mais qui alimentait les conversations à une période où cela faisait peu de temps que John Boyd Dunlop réussissait à remplir d'air des roues avec des tuyaux en caoutchouc (1888). En ce temps d'autres s'activaient sur le vélo à chaîne comme l'anglais Rover et le français Clément. D'autres travaillaient sur la robustesse de la fourche comme l'anglais Thomas Humber, alors que Michelin mettait au point un pneu démontable. C'est au cours de cette grande révolution industrielle du cycle, que Lucien Mousseau a vécu, a travaillé dur pour servir les Nontronnais à s'évader sur les routes...

(2) - Les Mousseau venaient également courir sur les allées Tourny à Périgueux où des virages relevés étaient momentanément installés pour donner une allure de piste. Les gloires de l'époque : Gonthier devenu par la suite directeur d'autobus, Lacoste devenu industriel mais aussi Parouty, Ladoire, le nontronnais Réjoul, le bergeracois Lavaud. Soit des gens qui avaient les moyens de se payer une bicyclette.

- L'importance du marché du cycle était née avec des gens qui rivalisaient d'audace et d'astuces techniques, jusqu'au temps où les marques prendront leur place pour servir une pépinière de champions, puis l'armée, les pompiers, les facteurs et les particuliers, sans oublier le cyclotourisme(3) naissant.

(3).l'influence de Maurice Martin sur le cyclotourisme dans la région (publication Bordeaux-Arcachon)

- Lucien Mousseau a connu tout cela et probablement qu'il s'est décidé à ouvrir son atelier et magasin de cycles à l'époque où les marques ont pris les initiatives du développement de la bicyclette. Lucien Mousseau tenait boutique à l'enseigne "Compagnie Générale de Cycles" qui utilisait des vélos de marque "Rochet", compagnie dont l'action était cotée en bourse dès 1894.

- Nous sommes en 1908, c'est aussi l'époque où un certain Lucien Petit-Breton s'installe comme marchand de cycles, mais à Périgueux. Petit-Breton est connu par ses grands exploits au Tour de France et lors des premières grandes classiques. Il poursuivra d'ailleurs sa carrière sportive, laissant la gérance de son magasin Peugeot à son frère Paul.

- C'est là aussi que débute une période clé de la vie de Lucien Mousseau. Année où il a côtoyé celle de Petit-Breton(4), année où naissait son fils Yves, qui prendra un jour sa relève en qualité de vélociste, comme son papa.

(4).le cyclisme à Périgueux avec Petit-Breton

 

LE VELO A l'EPOQUE DE LUCIEN : L'engouement pour le vélo qui était limité aux seules élites et aux bourgeois, gagne à la fin du 19° siècle les autres couches de la société. En 1882, on sait que les membres des clubs sont constitués de commerçants et d'employés. Un mouvement comparable se dessine dans la plupart des clubs, qui naissent et qui croissent à une vitesse folle, comme dans notre Sud-Ouest par exemple. Ce développement de la vélocipédie a très tôt été lié avec le cyclotourisme où l'on comptait un nombre inouï de clubs.

- Mais les paysans commencent à leur tour à goûter aux joies de la petite reine. C'est un objet convoité dans les campagnes, au même titre que le téléphone dont l'installation au village précède de peu l'irruption du premier deux roues. Après le chemin de fer, la bicyclette contribue encore à rompre l'isolement du paysan. Fini les déjeuners aux champs ! Comme le travailleur urbain, le paysan rentre déjeuner chez lui grâce à la bicyclette. Fini aussi les longues soirées ennuyeuses. Le bourg et ses tentations, le café comme le bal du samedi soir, sont devenus accessibles aux gens les plus éloignés.

- Mais si le spectacle cycliste est bien sans doute le sport le plus populaire, attirant les foules toujours plus nombreuses, comme au Grand Treuil à Limoges ou autour des allées Tourny à Périgueux. Mais le développement de la pratique se heurte à des obstacles financiers. Une bicyclette vers 1900 coûte de 200 à 300 F. Or un journalier agricole ne gagne que 3 francs par jour, alors qu'un ouvrier métallo à Paris obtient un salaire de 200 francs pour le mois. Cette différence de vie de la société favorise donc les artisans, les commerçants et les riches paysans. Aussi, les clubs composés d'ouvriers sont rarissimes. Alors comment pouvoir se payer une bicyclette ?

- Pour débloquer cela et développer l'industrie du cycle, la vente à crédit se met en place. De même, les parcs d'occasion se développent et la location devient une activité florissante. Certainement que le Nontron de cette époque, celle du vélociste Lucien Mousseau a connu aussi cette face cachée de notre histoire cycliste et de son long envol...

 

- La vie des Mousseau n'a pas été un long fleuve tranquille. Lucien (1° génération) a vécu dans les conditions énumérées ci-dessus les débuts du cyclisme, puis la première guerre mondiale. Son fils Yves (2° génération), né juste avant le conflit sera un coureur de l'entre deux guerres, qui aura couru sur le vélodrome de Périgueux en pleine crise économique (celle de 1929), sans oublier la deuxième guerre où il a échappé à la déportation grâce à une méprise de l'occupant. Claude (3° génération) fils de Yves, sera lui aussi coureur lors de la libération, dans une période où pour courir, on manquait de tout...

- Comme chacun sait, le cyclisme constitue une grande école de courage et de volonté. Et à ce sujet, cette famille a été marquée par toutes ces circonstances d'une vie pas facile à gérer, mais qui a conçu trois supers champions et pour qui nous allons continuer d'en découvrir la face avec les documents que nous disposons. Après Lucien, on parlera prochainement de son fils Yves Mousseau né en 1908, vélociste et coureur dans les années 1928/1933.

LA DORDOGNE CYCLISTE - Lucien MOUSSEAU (1) © BERNARD PECCABIN (à suivre)

Dordogne cycliste privilégie les actualités qui se sont déroulées avant l'arrivée du multimédia

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 02-10-2013 à 11h50

 « Article précédant Retour à l'accueil du blog Article suivant »

 Articles dans la même catégorie
- FÉLICE GIMONDI EST DÉCÉDÉ

- EXCIDEUIL, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES

- BRANTÔME, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES

- CHAMPAGNAC DE BELAIR, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES

- HISTOIRE DU CYCLISME A NONTRON

- LANOUAILLE, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES

- STÉPHANE REIMHERR : 28 SAISONS SUR LES ROUTES

- JUMILHAC, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES




SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.


Diffuseur
Acheter un diffuseur d'huiles essentielles

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 09-02-2010 à 14h30 | Mis à jour le 17-08-2019 à 22h44 | Note : 8.93/10