Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

LA-DORDOGNE-CYCLISTE
la-dordogne-cycliste

Pêle-mêle, vous trouverez sur ce blog destiné aux compétiteurs cyclistes et à leurs dirigeants, une compilation de faits, de résultats, de photos, d’histoires, de publications, sans aucune chronologie de dates. Vous pouvez ainsi surfer d’une année à d’autres, de sorte que toutes les générations de lecteurs y trouvent leur compte.
Un blog dédié aux anciens coursiers de notre Dordogne et de sa périphérie, mais aussi à tous nos futurs champions.
(Blog de Bernard PECCABIN)
Venez découvrir en quelques clics l’actualité sportive de notre discipline et celui de ses valeurs au travers de son patrimoine.
Participez à la vie de ce blog en adressant photos et reportages à l'auteur. e-mail : bernard.peccabin@wanadoo.fr (Tél : 06 37 43 45 96)
"La Dordogne Cycliste" ? Vraiment un blog pas comme les autres, mais toujours au chevet de ceux qui ont fait à une certaine époque et jusqu’à aujourd’hui, l'actualité de notre discipline en Dordogne !
Blog jumelé avec http://velodordogne.canalblog.com/

Contacter l'auteur de ce blog

CATEGORIES
- RETRO EN PERIGORD
- MES PUBLICATIONS
- COURSES DISPARUES
- MES DOSSIERS
- PHOTOS et RESULTATS

5 DERNIERS ARTICLES
- SAINT-AULAYE, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES
- RIBÉRAC ET SON CYCLISME (CAR et ECRPB)
- EYMET, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES
- LE TOUR DE FRANCE EN DORDOGNE EN 2017
- ALAIN BUFFIERE : SA CARRIÈRE AMATEUR
Sommaire

10 DERNIERS ARTICLES COMMENTES
- TREMOLAT ET SA COURSE CYCLISTE DISPARUE
- NONTRON ET SON CYCLISME (1973-1980) 5° Publication
- COULOUNIEIX (course disparue puis reprise)
- EUGENE CHRISTOPHE : Une grande légende (2° partie)
- COURSES DE CLOCHER EN PERIGORD - (38° édition)
- COURS DE PILE (Course disparue)
- MARIUS DUTEIL - FIGURE DE LEGENDE DU CYCLISME PERIGOURDIN (4° partie)
- LE PIZOU (Prix des fêtes en août 1968)
- 9 Février 2010 - 9 Février 2015
- ÇA S’EST PASSÉ EN PERIGORD, IL Y A 50 ANS...semaine du 1 au 7 avril 1963

CALENDRIER
LunMarMerJeuVenSamDim
010203040506
07080910111213
14151617181920
21222324252627
28293031
<< Août >>

BLOGS FAVORIS
Ajouter la-dordogne-cycliste à vos favoris
 VALENTIN HUOT, COUREUR MYTHIQUE DU PERIGORD (9° et dernière partie) Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

- Le 22 octobre 1989, le Cyclo-Club Sarladais du Président Leduc organise une gentleman dans les rues de Sarlat. Ce fut une occasion d’assister au retour de Valentin Huot sur la scène cycliste après une longue période au cours de laquelle, l’homme était resté discret. Cette photo constitue un peu le symbole du cyclisme Périgourdin de cette période avec de gauche à droite : Xavier Louy un Sarladais qui avait été directeur du Tour de France, Didier Virvaleix qui effectuait sa première saison de professionnel chez Histor Sigma, Lucien Leduc le président du CC Sarladais et notre Valentin Huot alors âgé de 60 ans qui était venu avec son maillot conquis en 1958 sur les pentes de Belvès.

- Revenir à l’article précédent cliquez ici

LA FIN DE CARRIERE DE VALENTIN HUOT

 

En 1959, il remporte pour la troisième fois le critérium international de la ville de Cenon. Puis il fait son retour dans la grande boucle qu'il termine à la 48° place.

- Vainqueur du Prix de Gourin (Morbihan), 2° à Sallanches, 3° du Mont-Faron, 4° du Critérium National, 4° du GP de la Montagne du Tour de France, 8° du Dauphiné Libéré. On le voit dans les grandes classiques comme Paris-Tours (20°), Tour de Lombardie (21°), Polymultipliée (5°)

- En 1960 il enlève le Grand Prix du Midi-Libre, la course de Peyrat le Château où il double tout le peloton. Il se classe 4° du championnat de France des professionnels, épreuve qui lui réussit si bien ..., puis il triomphe au Bol d’Or des Monédières. Ajoutons sa 3° place au Tour du Sud-Est, 3° du Mont-Faron, 34° des Boucles de la Seine, 34° de Paris-Tours et 7° du Prestige Pernod.

- En 1961 c'est une 7° place au championnat de France qui confirme le potentiel de Huot et puis surtout sa 39° place au Tour 1961, la meilleure après six participations et toujours en équipe régionale. Il enlève ensuite le critérium de Lubersac devant Colette et Anglade. Et sa carrière se termine avec une 48° place dans Milan-San Remo, 10° des Boucles de la Seine, 5° du Circuit des cols Pyrénéens, 8° du Critérium National et 21° du Tour de Lombardie, pour ne citer que les épreuves de renom...

- Reclassé indépendant en 1963, on rencontrera Valentin jusqu'en 1964 lors des cyclo-cross et dans certains critériums de la région, où ses supporters n'ont jamais manqué de l'encourager.

- Après une longue période où il est parti respirer l'odeur des fraises de sa propriété, Valentin Huot nous est revenu au travers de ses mémoires qu'il a écrites et qui lui valu le Prix Antoine Blondin. Et grâce à son ami Raymond Boisseau, on le voit chaque saison pour sa "Valentin Huot" qui réunit les jeunes du pays aux côtés des anciennes gloires.

- Une chose est sure, Valentin Huot constitue pour le Périgord le coureur emblématique de notre cyclisme, celui d’un vrai champion, qui a couru et gagné uniquement que par sa force, sa volonté et surtout sans compromis avec ses adversaires.

 

TROIS ANECDOTES RACONTÉES PAR VALENTIN

 

UN SERPENT DANS MON VELO

 

- Ma quatrième course a eu lieu à Saint-Michel de Villadeix en septembre 1951. Située à vingt kilomètres de mon domicile, je m’y rendais en vélo muni de mon sac à dos. A cette époque, on s’habillait dehors avant le départ et bien sur en pleine nature. J’avais choisi ce jour là un gros châtaignier pour me préparer. J’accrochais mon sac avec mes vêtements à l’intérieur et je pendais mon pantalon après la même branche. Après avoir reçu ma gerbe de vainqueur à la fin de la course, je partais me rhabiller sous le châtaignier. Je prenais ensuite la direction de la maison, assis sur mon vélo, en tenant le guidon et mon sac à dos. Quelle fut ma surprise au bout de deux à trois kilomètres, sur mon retour de voir sortir de mon sac, entre mes bras et mon guidon, un serpent long en n’en plus finir.

- Pris de panique, je me jetais dans le fossé, mais la couleuvre n’arrivait pas toujours à se libérer de mon sac à dos que je ne parvenais pas non plus à détacher de ses bretelles afin de m’en débarrasser. Ce fut au bout de quelques secondes qui durèrent dix fois plus que mes minutes d’échappées, que ce visiteur long de 1,30 m s’enfuit sous les branches, à mon grand soulagement. Vraiment, la course de Saint-Michel, fut un drôle de souvenir puisqu’en remettant la gerbe à ma mère dès mon retour au bercail, un gros lézard s’échappa du cœur du bouquet, ce qui fit sursauter ma mère, mais pas dans les mêmes proportions qu’avec mon aventure avec cette couleuvre, dont je m’empressais de raconter les faits à ma famille.

"Extrait de Clous et Vélo percé de Valentin Huot"

PLAISIRS MANQUÉS DE LA VIE

 

- Fin septembre 1958, Valentin courait à Orchies dans le Nord. Les organisateurs réunissaient après le critérium tous les coureurs plus Miss Hollande et ses dauphines, venues rappeler la bienfaitrice plante qu’est la chicorée Leroux. A Orchies, point de victoire pour Valentin et de ce fait, la bise de Miss Hollande lui passa sous le nez. Installé dans la table d’honneur avec les autorités, Valentin reluquait la Miss qui était magnifique, mais qui ne parlait pas le français. Quelques temps après, Valentin rentrait à son hôtel pour aller dormir. Il était deux heures du matin, la chambre était retenue d’avance avec ses bagages à l’intérieur. Quelle fut sa surprise en rentrant, de voir dormir Miss Hollande dans le lit qui lui était destiné. Est-ce que le numéro de sa chambre avait été donné en double et que sa majesté n’avait pas vu qu’elle était occupée par d’autres bagages que les siens ? Mystère ! La belle à la tête blonde, aux cheveux longs, avait ses paupières closes avec de longs cils noirs. Et cette créature dormait paisiblement.

- Jeune marié, notre Valentin ne voulait commettre aucune entrave face à cette beauté. Et pourtant, après la course et les festivités notre champion aspirait à dormir lui aussi. Au lieu de prendre le pyjama et du fait des circonstances, notre Valentin s’habillait avec un survêtement puis s’enfile entre le drap et la couverture. C’est alors que notre belle se réveille. Il lui demande si elle s’est trompée de chambre, mais elle ne comprend pas. D’ailleurs lui non plus au travers de sa réponse. La belle restait confiante. Là notre Valentin s’allonge, parallèle à son corps puis chacun de son côté, le sommeil les gagne, malgré cette espérance provoquée mais impossible à aboutir dans une fin raisonnée. Valentin ne put s’endormir tranquille et vers 7h00, il quitta les lieux pour prendre son train, sans oublier tout de même de donner un baiser de circonstance, sur le front de cette miss qu’il avait respectée en pensant à son épouse qui n’était pas blonde, mais aussi belle que notre Hollandaise.

"Extrait de Clous et Vélo percé de Valentin Huot"

 

TOUR DE FRANCE 1959 - DES VÉRITÉS, PAS DES ANECDOTES

 

- Dans le Tour de France 1959, il m’était interdit de gagner une étape. A Pau, j’étais en tête à un kilomètre de la ligne, quand un agent en uniforme me fait tourner dans la mauvaise direction.

- Deuxième tentative à Saint-Gaudens la même année, où je fus bloqué par un passage à niveau fermé. Malgré plus de trois minutes d’avance, les officiels ne m’en concèdent qu’une pour un nouveau départ. L’équipe de France roule alors à bloc et me reprend à 5 kilomètres où je finis à la 10° place.

- Troisième échec dans le contre la montre du Puy de Dôme toujours en 1959. Mon directeur sportif était Adolphe Deledda, un homme d’origine ibérique tout comme Bahamontès avec qui il discutait souvent. Je quittais mon hôtel ce jour là pour m’échauffer et me rendre au départ. Je ne voyais pas mon vélo, pas plus que les mécanos et Deledda que je cherchais partout. Le temps passait et je fini par trouver mon patron qui riait. J’étais en pleurs. L’heure tournait et toujours pas de vélo. Le rire stupide de Deledda m’affectait. J’étais comme un gosse de 10 ans, appuyé contre le mur de l’hôtel, impuissant et anéanti. Qui avait caché mon vélo ? Soudain Deledda se présenta, mon Mercier à la main. Je lui demande d’où il vient, il ne sait quoi répondre si ce n’est de me regarder avec son faux sourire. J’enfourche mon vélo, j’arrive essouffler au départ avec deux minutes de retard qui me seront comptées. J’attaque le contre la montre du Puy de Dôme avec cet handicap. Sur 12,5 kms je rattrape une bonne dizaine de coureurs. Vers la fin, les voitures m’empêchaient de passer. Je me faufilais comme je pouvais pour terminer 8° de l’étape à 4 minutes 17 secondes de Bahamontès. Si je n’avais pas perdu les deux minutes au départ, si j’avais été préparé comme il fallait, si je n’avais pas mis deux fois pied à terre dans le final, Bahamontès aurait eu chaud aux oreilles. Mais l’homme à abattre était Huot et toute cette mascarade de vélo caché n’était qu’une des raisons pour que je ne gagne surtout pas…, étant aussi bon grimpeur que ces professionnels du vélo et l'ayant prouvé plus d'une fois à leurs dépens.

"Extrait de Clous et Vélo percé de Valentin Huot"

LA DORDOGNE CYCLISTE - VALENTIN HUOT (9) - 25/05/2010 © BERNARD PECCABIN (Fin)

Pour revenir en début de diffusion (1° partie) cliquez ici

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 25-05-2010 à 18h36

 « Article précédant Retour à l'accueil du blog Article suivant »

 Articles dans la même catégorie
- SAINT-AULAYE, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES

- RIBÉRAC ET SON CYCLISME (CAR et ECRPB)

- EYMET, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES

- LE TOUR DE FRANCE EN DORDOGNE EN 2017

- ALAIN BUFFIERE : SA CARRIÈRE AMATEUR

- VERTEILLAC, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES

- CHAMPIONNATS D’AQUITAINE (palmarès)

- LE CYCLISME A NONTRON ET EN PERIGORD VERT




SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 09-02-2010 à 14h30 | Mis à jour le 23-07-2017 à 21h29 | Note : 8.93/10