Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

LA-DORDOGNE-CYCLISTE
la-dordogne-cycliste

Pêle-mêle, vous trouverez sur ce blog destiné aux compétiteurs cyclistes et à leurs dirigeants, une compilation de faits, de résultats, de photos, d’histoires, de publications, sans aucune chronologie de dates. Vous pouvez ainsi surfer d’une année à d’autres, de sorte que toutes les générations de lecteurs y trouvent leur compte.
Un blog dédié aux anciens coursiers de notre Dordogne et de sa périphérie, mais aussi à tous nos futurs champions.
(Blog de Bernard PECCABIN)
Venez découvrir en quelques clics l’actualité sportive de notre discipline et celui de ses valeurs au travers de son patrimoine.
Participez à la vie de ce blog en adressant photos et reportages à l'auteur. e-mail : bernard.peccabin@wanadoo.fr (Tél : 06 37 43 45 96)
"La Dordogne Cycliste" ? Vraiment un blog pas comme les autres, mais toujours au chevet de ceux qui ont fait à une certaine époque et jusqu’à aujourd’hui, l'actualité de notre discipline en Dordogne !
Blog jumelé avec http://velodordogne.canalblog.com/

Contacter l'auteur de ce blog

CATEGORIES
- RETRO EN PERIGORD
- MES PUBLICATIONS
- COURSES DISPARUES
- MES DOSSIERS
- PHOTOS et RESULTATS

5 DERNIERS ARTICLES
- LANOUAILLE, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES
- STÉPHANE REIMHERR : 28 SAISONS SUR LES ROUTES
- JUMILHAC, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES
- THIVIERS, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES
- LALINDE, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES
Sommaire

10 DERNIERS ARTICLES COMMENTES
- ALAIN FOSSARD : UN COUREUR ATHYPIQUE RÉVELÉ PAR DES PROBLEMES DE SANTE
- LACAUJAMET SAINT-ESTEPHE (Courses disparues)
- VALENTIN HUOT, COUREUR MYTHIQUE DU PERIGORD (3° partie)
- PEZULS (26 juillet 1992)
- CHAMPAGNAC DE BELAIR - RETRO PHOTO/VELO PERIGORD - 14 MAI 1995
- BIENVENUE SUR CE BLOG
- LA DOUZE (course disparue)
- SAINTE ORSE ET SA COURSE CYCLISTE DISPARUE
- MUSSIDAN : HISTOIRE DE SON CYCLISME (20° partie) 1974
- TREMOLAT ET SA COURSE CYCLISTE DISPARUE

CALENDRIER
LunMarMerJeuVenSamDim
0102
03040506070809
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31
<< Décembre >>

BLOGS FAVORIS
Ajouter la-dordogne-cycliste à vos favoris
 MUSSIDAN : HISTOIRE DE SON CYCLISME (8° partie) 1953-1954 Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandir

- Originaire de Montazeau, François Gourmelon a effectué ses débuts à l'US. Vélines. Remarqué par Albert Chaussade, il rejoint Le Racing en 1952 où il réalisera une saison exceptionnelle en étant un de ceux qui auront contribué au renom du Racing qui sera classé premier club du Limousin. Sous les couleurs des cycles Terrot, il remporte six bouquets en 1954 (photo Christiane Gourmelon)

- François Gourmelon avec son maillot Terrot qu'il portait à compter de 1954, appartient à un groupe de tête, fidèle à ses habitudes. On le voit ici au sommet de la bosse de Font Clause (près de la Crois Peyre) à Saint-Germain du Salembre, lorsque les routes n'étaient pas encore en bitume. (photo Christiane Gourmelon)

 

1953-1954 UNE PLUIE DE BOUQUETS

- Article précédent : 1952 au RC Mussidan (pour ceux qui veulent se situer dans le contexte)

- 1953 débuta avec un petit problème pour lequel Angel Barquéro nous donna quelques cheveux blancs. En visite en Espagne en décembre 1952, il fut retenu à son retour par la garde civile au poste frontière puis finalement relâché par la suite (relire le billet de Gérard Descoubès en 6° partie). Il est vrai que lors de cette époque franquiste, on ne rigolait pas avec ces genres d'évènements … Peu après les courses de classement nous donnèrent le ton de la saison avec un Gaston Munini et un François Gourmelon déjà bien affûtés.

- La saison débuta elle sur les chapeaux de roue et le Bordeaux-Mussidan fut disputé en une seule étape entre les deux villes, les autorités ayant refusé l'autorisation sur l'itinéraire retour. C'est donc quatre-vingt cinq coureurs qui prirent le départ avec le vent dans le nez jusqu'à Bergerac, contraignant les coureurs à faire les bordures en file indienne. A ce moment du récit plus de soixante coureurs pouvaient espérer gagner à Mussidan. Mais entre Bergerac et le chef lieu du canton de la basse vallée de l'Isle, les côtes, (et quelles côtes !), allaient changer les destinées de la course. Ceux qui avaient laissé du jus face au vent dans le premier secteur du parcours payaient l'addition. Les crevaisons, le rythme élevé provoquaient une débandade et après la terrible ascension des Lèches, il ne restait plus que vingt coureurs en vue du clocher pointu de Mussidan, terme de l'épreuve. Pour le sprint, Barquéro amène de loin le groupe, mais il ne triomphera pas devant son public, sauté sur la ligne par trois hommes dont dans l'ordre, Michel Gonzales de l'US. Bouscat, Guy Augustin de Paris et Llamouzy du Pyrénées-Olympique. Barquéro 4°, Gourmelon 7°, Munini 27°, une fois de plus le challenge Amer Picon revenait au VC. Lion. Mais quelques jours après, lorsque la course fut homologuée on s'aperçut d'une grossière erreur commise par les commissaires dans le classement. De ce fait, le VC. Lion et le RCM se retrouvaient à égalité de points. Mais comme Barquéro était de ces coureurs le mieux classé, le challenge revint au club d'Albert Chaussade, sur le tapis vert ...

F QUELQUES UNS DES BOUQUETS DE LA SAISON 1953 : Gino Ottogali : Lamonzie-Saint-Martin, Saint-Médard de Mussidan, Saint-Aubin d'Eymet, Creysse, Saint-Seurin de Prats. Albert Guglielmini : Prix des jeunes à Mussidan (Gibbs-Allary). Jacques Lachartre : Bénévent, Saint-Antoine de Breuilh. Albert Rotrou : Prix des jeunes à Périgueux, Montpeyroux, Minzac, Bourgnac. François Gourmelon : Saint-Léon sur l'Isle, Saint-Martial d'Artenset, Le Lardin. Gaston Munini : Saint-Martin de Gurçon. Jean Guédon : Le Mayet, Beaupouyet.

- La vie du club poursuivait son bonhomme de chemin mais avec un Barquéro moins fringant que la saison passée. Quatorzième du Tour du Vaucluse, quelques ennuis de santé vinrent contrarier le sort de notre immigré. Mais au Racing il y avait la relève que le père Chaussade toujours infatigable, s'acharnait à construire. Ainsi Albert Guglielmini, remporta le prix des jeunes, Gino Ottogali triomphait à Lamonzie Saint-Martin, Saint-Médard de Mussidan, Saint-Aubin d'Eymet, Creysse, Saint-Seurin de Prats, puis au prix Elvé à Périgueux ce qui commençait à faire déjà pas mal .... Gourmelon totalisait six gerbes dont le prix de Saint-Léon, pendant que Guédon sous les couleurs du RCM s'octroyait le bouquet au Mayet et totalisait ma fois trois victoires dont une à Beaupouyet. Rotrou vainqueur à Bourgnac deviendra en quelque sorte le chef de file de l'équipe Chaussade avec sept victoires. Barquéro lui ne voulait pas clôturer la saison sur un échec. Mis à l'écart par la maladie, il tenait à terminer en beauté sa saison perdue. Sa persévérance et son courage lui donnèrent raison et c'est ainsi qu'il devint à nouveau le champion du groupement de cette saison 1953 où l'on totalisait tout de même sur les procès-verbaux du club trente-quatre victoires.

F Coureurs licenciés en 1953 : Ottogali, Arnaudeau, Munini, Gourmelon, Rotrou, Guglielmini, Markowitch, Guédon, Despréaux, Lachartre, Wovell, Lachaud, Martin.

- Il est sûr que les résultats furent moins élogieux que l'an passé, suite à la défection pour cause de maladie d'Angélo. La grande coalition italienne avec Ottogali, Munini et Guglielmini avaient pris un ascendant certain sur le groupe du RCM. Les organisations quand à elles étaient toujours là bien que la concurrence (encore elle) prenait de plus en plus d'ampleur. Montpon Cyclo-Club devenait la Pédale Montponnaise, mais à Saint-Aulaye, un certain monsieur Valentin fondait le St.Aulaye Vélo-Club, pendant que le CA. Ribéracois de monsieur Lemaçon affutait lui aussi ses armes et Herbert Texier, comme René Montagut ou Henri Losmède ne s'étaient pas privés de nous le montrer au cours de cette saison 1953. En définitive le RCM avait semé de la bonne graine dans le secteur. Seule société après la libération, elle était désormais bien entourée et maintenant il fallait se battre, à coups de pédales certes, c'était la loi du sport, car des rivaux il n'en manquait plus ...jusqu'au Bergeracois où un certain Valentin Huot guidé par Isidore Jamay se permettait le luxe de remporter le Trophée des Provinces Françaises à Saint-Etienne.

- Pour connaître les épreuves organisées par le RC Mussidan en 1953, les noms des vainqueurs et tous les champions de cette époque, cliquez sur ce lien

 

- 1954 débutait par la séparation en Limousin du trio Duteil-Vivier-Brun. Duteil sur ses 39 ans raccrochait, Michel Brun (abandonné par Royal-Fabric) se tournait vers les compétitions régionales, pendant que Vivier équipé par Gitane, attendait les ordres de Louviot son directeur sportif. Mais cette nouvelle ne bouleversait en aucune façon les données du Racing où une formation Terrot voyait le jour sous les bons auspices d'Albert Chaussade, qui persévérait et signait de même avec les couleurs Riva-Sport de la firme Motobloc. Les inquiétudes venaient davantage de l'ouest avec la Pédale Montponnaise qui prenait du galon sous l'impulsion de son président Banizette, mais qui s'accaparait aussi des coureurs du Racing dont le redoutable Gaston Munini. De plus cette Pédale Montponnaise parlait de fusion avec le Cyclo-Club Montponnais d'André Bonneau ce qui ne manquait pas de faire causer radio peloton. Mais cette information ne se confirma jamais dans les faits … mais avouons que l'intox avait pourtant bien marché.

F LE BUREAU DU RCM EN 1954 : Présidents d'honneur : MM. Gerbeaud conseiller général, Chaignaud maire-adjoint, H. Chevalier, Président du RCM rugby. Vice-présidents : MM. Despréaux et Chadoin, Président actif : M. Georges Delhaye, industriel, Secrétaire Général : M. Pierre Verrière Adjoint : M. Thouron, Trésorier : M. Barrière, Directeur Sportif : M. Albert Chaussade, Membres : MM. Denoix, Servant, Simonet, Arnaud, Rotrou, Alicot.

- Tous ces bruits n'entameront pas pour autant le moral des hommes du président Delhaye toujours fidèle à son poste et à ses convictions. Bien que vainqueur des courses de classement, 1954 confirma la baisse de régime de Barquéro victorieux pourtant à cinq reprises. Albert Rotrou (10° de l'éliminatoire régionale du Dunlop) prend dès lors le rôle de leader, fort de son expérience et de ses sept succès acquis la saison passée. A lui les victoires à Saint-Jean d'Ataux, Neuvic (Prix Marbot), Mussidan, Saint-Médard, Ribérac, Eymet, Eygurande et Gardedeuilh, Saint-Germain du Salembre, Saint-Barthélémy de Bellegarde, Saint-Martin de Gurçon, et bien d'autres soit au total dix succès sur sa carte de visite.

F QUELQUES UNS DES BOUQUETS DE LA SAISON 1954 : Angel Barquéro : courses de classement, Montpon, Audrix, Villefranche de Lonchat,.Francis Madur : Saint-Jory de Chalais, Montignac Vauclaire, Douzillac, Saint-Michel de Double. Albert Rotrou : Marbot Neuvic, Prix des jeunes à Mussidan, Saint-Médard de Mussidan, Saint-Germain du Salembre, Eygurande et Gardedeuilh, Saint-Barthélémy de Bellegarde, Saint-Martin de Gurçon. Michel Markowitch : Mussidan (prix de la victoire), La Mayet, Sainte-Capraise de Lalinde. Albert Guglielmini : Bergerac (prix du quartier Lamartine). François Gourmelon : Issac, Le Mouscard de Saint-Chamassy.

- La fin de saison reste favorable au jeune Rotrou. Au championnat du groupement, il s'impose devant Rémy son frère, Lachartre, Blondy et Madur. Ce jour-là Barquéro et Gourmelon seront absents, en voyage dit-on en Espagne … Cette saison 1954 constituera tout de même une bonne année cycliste avec un total de quarante six victoires. Car si on a évoqué le cas de la percée d'Albert Rotrou, on ne peut passer sous silence celle de Markowitch qui totalise lui aussi dix bouquets, Madur neuf bouquets, Gourmelon six bouquets, Lachartre trois victoires, Rémy Rotrou deux victoires et Guglielmini une victoire. Mais la fierté du père Chaussade sera aussi la victoire à l'américaine de Barquéro associé à Gourmelon à Chalais. Malgré leur manque d'expérience dans cette discipline, ils parvinrent à battre la paire Vivier-Diot, qui évoluait pourtant chez les professionnels.

- Au mois de novembre des communiqués successifs signalaient l'assemblée générale. Celle-ci fut même reportée au 30 janvier 1955, avec et toujours ces communiqués qui insistaient sur la présence indispensable de tous les sociétaires et des sympathisants compte tenu de l'importance de cette réunion. En effet cette assemblée fut très importante puisque le président Delhaye demandait sa démission pour des raisons strictement personnelles liées surtout à ses obligations professionnelles. Sur le sud-ouest (article certainement rédigé par M. Chaussade) on lisait "Incertaine jusqu'au dernier moment, la démission de Monsieur Delhaye du poste de président de la section cycliste qu'il occupait depuis plusieurs années avec tout le dévouement que nous lui connaissons, n'a laissé que des regrets parmi ses amis dirigeants de la société et aussi parmi les coureurs à qui il a toujours témoigné sa plus grande et bienveillante sollicitude remplie d'affection amicale. A l'unanimité de tous, M. Delhaye fut nommé lors de l'assemblée générale, président d'honneur de la section cycliste en reconnaissance de ses justes mérites et de son dévouement au cyclisme." Le lendemain, le journal enchaînait dans un communiqué rédigé ainsi : "on remarquera avec un certain plaisir, que la présidence de la société a été confiée au dynamique et très sportif Mussidanais Pierre Verrière, un des principaux créateurs du club cycliste, qui a toujours été un grand animateur de celui-ci, et même du rugby, un vrai sportif qui œuvre pour le sport à Mussidan depuis plus de 25 ans." Et d'ajouter : "Vraiment la section cycliste est entre de bonnes mains et l'équipe de dirigeants dévoués et compétents peuvent encore espérer de brillants succès.". Une page venait de se tourner au sein de la section, mais le bon Racing conservait tout de même un ancrage solide avec ses créateurs, puisque Pierre Verrière un des trois membres déclarés de l'association prenait désormais le flambeau, secondé maintenant par Albert Chaussade au secrétariat et dans la direction sportive du club.

- Pour connaître les épreuves organisées par le RC Mussidan en 1954, les noms des vainqueurs et tous les champions de cette époque, cliquez sur ce lien

LA DORDOGNE CYCLISTE - MUSSIDAN : HISTOIRE DE SON CYCLISME (8) © BERNARD PECCABIN

Prochain épisode : 1955-1956, L’heure des premières déceptions (à suivre)

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 01-03-2011 à 16h58

 « Article précédant Retour à l'accueil du blog Article suivant »

 Articles dans la même catégorie
- LANOUAILLE, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES

- STÉPHANE REIMHERR : 28 SAISONS SUR LES ROUTES

- JUMILHAC, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES

- THIVIERS, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES

- LALINDE, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES

- NORBERT BOUGON EST MORT : IL AVAIT 97 ANS

- CLASSEMENT FFC COUREURS AMATEURS - 1970-1995

- SAINT-AULAYE, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES




SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.


Diffuseur
Acheter un diffuseur d'huiles essentielles

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 09-02-2010 à 14h30 | Mis à jour le 08-12-2018 à 22h15 | Note : 8.93/10