Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

LA-DORDOGNE-CYCLISTE
la-dordogne-cycliste

Pêle-mêle, vous trouverez sur ce blog destiné aux compétiteurs cyclistes et à leurs dirigeants, une compilation de faits, de résultats, de photos, d’histoires, de publications, sans aucune chronologie de dates. Vous pouvez ainsi surfer d’une année à d’autres, de sorte que toutes les générations de lecteurs y trouvent leur compte.
Un blog dédié aux anciens coursiers de notre Dordogne et de sa périphérie, mais aussi à tous nos futurs champions.
(Blog de Bernard PECCABIN)
Venez découvrir en quelques clics l’actualité sportive de notre discipline et celui de ses valeurs au travers de son patrimoine.
Participez à la vie de ce blog en adressant photos et reportages à l'auteur. e-mail : bernard.peccabin@wanadoo.fr (Tél : 06 37 43 45 96)
"La Dordogne Cycliste" ? Vraiment un blog pas comme les autres, mais toujours au chevet de ceux qui ont fait à une certaine époque et jusqu’à aujourd’hui, l'actualité de notre discipline en Dordogne !
Blog jumelé avec http://velodordogne.canalblog.com/

Contacter l'auteur de ce blog

CATEGORIES
- RETRO EN PERIGORD
- MES PUBLICATIONS
- COURSES DISPARUES
- MES DOSSIERS
- PHOTOS et RESULTATS

5 DERNIERS ARTICLES
- NORBERT BOUGON EST MORT : IL AVAIT 97 ANS
- CLASSEMENT FFC COUREURS AMATEURS - 1970-1995
- SAINT-AULAYE, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES
- RIBÉRAC ET SON CYCLISME (CAR et ECRPB)
- EYMET, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES
Sommaire

10 DERNIERS ARTICLES COMMENTES
- LA DOUZE (course disparue)
- SAINTE ORSE ET SA COURSE CYCLISTE DISPARUE
- MUSSIDAN : HISTOIRE DE SON CYCLISME (20° partie) 1974
- TREMOLAT ET SA COURSE CYCLISTE DISPARUE
- NONTRON ET SON CYCLISME (1973-1980) 5° Publication
- COULOUNIEIX (course disparue puis reprise)
- EUGENE CHRISTOPHE : Une grande légende (2° partie)
- COURSES DE CLOCHER EN PERIGORD - (38° édition)
- COURS DE PILE (Course disparue)
- MARIUS DUTEIL - FIGURE DE LEGENDE DU CYCLISME PERIGOURDIN (4° partie)

CALENDRIER
LunMarMerJeuVenSamDim
0102030405
06070809101112
13141516171819
20212223242526
27282930
<< Novembre >>

BLOGS FAVORIS
Ajouter la-dordogne-cycliste à vos favoris
 BORDEAUX-ARCACHON (Histoire d’une classique) - 16° partie Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

- 1962 avec Yvon Roullin (Royan OC) aux côtés de Jean Francis, le speaker de Coutras, on reconnaît M. Lathière et en arrière plan M. Longau

LA CLASSIQUE BORDEAUX-ARCACHON

la plus ancienne, la plus courte et la plus rapide du Sud Ouest

Retour sur l'histoire de cette épreuve

- Relire la publication précédente (cliquez sur ce lien)

POTINS SUR DIFFERENTES EDITIONS (1948-1962)

- 1948 : cette édition est ouverte aux dames. Beaucoup de public à Arcachon (près de 10 000 personnes) pour regarder les dames, puis les vétérans et enfin les amateurs. Serge Agoust âgé de 19 ans, résidant à Arcachon remporte non seulement l'épreuve, mais bat aussi le record. Renée Lacave du SCA Libourne triomphe chez les dames en solitaire devant Rolande Danné et Graatz

- Un vélo de marque Lapébie sera remis au vainqueur de l'édition 1949, dont le départ a été donné par Henri Lafargue vainqueur lui de l'épreuve en 1896. La course a été, on notait la présence de Roger Pariolleau de Rochefort, double vainqueur en 1928 et en 1929.

- 1950, c'est l'édition du demi-siècle mais aussi le 54° Bordeaux-Arcachon avec 142 indépendants amateurs et 50 vétérans au restaurant Larrue. Un novice de la route Jean Missègue, a battu une foule de coureurs titrés écrit-on sur la presse.

- Ferrage écrase le record en 1951. Et le chronométreur Baudouin annonce 1h04'19s pour 49 kms (bien mesurés) soit 45,710 km/h de moyenne. Reste à savoir si c'est bien 49 kms parcourus ou comme indiqué plus tard 49,2 kms, car dans ce dernier cas la moyenne horaire et bien supérieure à celle de notre chronométreur.

- Un doublé, celui de Missègue et la nouvelle apparition de Norbert Bougon classé en 11° position…, lors de l'édition de 1952.

- Pour la troisième fois consécutive Roger Lapébie offrira un vélo au vainqueur. Beaucoup d'engagés dans cette édition 1953 et après l'arrivée il est annoncé, que le rhabillage se fera à la caserne des pompiers. L'édition a accueilli chez les ancêtres Louis Pujade  ancien de Bordeaux-Paris et Frantz Coutures le Bazadais

- Présence en 1954 de coureurs de Provence, de l'Ile de France et des Pyrénées. Sprint d'arrivée sous une pluie diluvienne remporté par Sabathier, né de parents Testerins, mais domicilié à Arcachon. Christian Bannes doit se contenter de remporter le sprint du peloton, alors que chez les vétérans Roger Seigneurioux un Parisien habitué du Vel'd'Hiv, bat notre Girondin Robert Pruney

- Un point noir supprimé en 1955 : le passage à niveau de La Teste, remplacé par un viaduc emprunté par les coureurs.

- Nouvel itinéraire lors de cette édition 1956, certainement à cause de la circulation routière en cette journée du 15 août. L'épreuve perd de ce fait la lutte au ruban bleu, mais les organisateurs comptent toujours sur la popularité de cette classique. Et pourtant, seulement 53coureurs seront au départ. C'est le premier revers de l'épreuve depuis sa fondation.

- Pour reprendre la maîtrise de l'épreuve, les dirigeants de l'UCA ont trouvé la solution dès 1957 : celle de déplacer la date du 15 août qui passe désormais au 15 septembre. Une solution qui semble faire l'unanimité. Cette fois ce sera un vélo Hargues (célèbre coureur de l'UCA) qui sera offert au vainqueur. Jacques Dachary, né en1897 remporte la course des ancêtres. Chez les amateurs 57 coureurs ont signé la feuille de départ.

- Les sprinters laissent filer et c'est ainsi que Castéra remporte l'édition 1958 où 73 amateurs avaient pris le départ alors que Dachary vainqueur l'an passé chez les ancêtres, réalise à 61 ans le doublé au sein de cette catégorie.

- Cent dix-huit coureurs en 1959, le Bordeaux-Arcachon reprend de la couleur.

- 1960 : Quatre-vingt dix sept coureurs au départ dont Norbert Bougon vainqueur en 1938 étaient en quête de dossards. Pour courir et ceci pour la première fois chez les vétérans. A La Hume, notre célèbre Arcachonnais prendra durant un bon moment le commandement de la course avec Bordenave du SAB, Gleize d'Andernos et Labarthe de Bayonne, mais l'arrivée se fera au sprint sans que le record de Ferrage ne soit tombé.

- Jean Francis assure l'animation et on reparle que les pistards désertaient autrefois les vélodromes le 15 août pour se mesurer aux routiers sur le Bordeaux-Arcachon. Même si la date a changé en raison de la circulation, l'épreuve continue à être le banc d'essai des jeunes. Ouverte aux 3° et 4° catégories, on regrette que certains jeunes de niveau supérieur soient laissés de côté. Pourquoi ne pas ouvrir la course à tous les moins de 20 ans ? Toujours est-il que la vainqueur (Serge Poletto) âgé de 17 ans et demi, détenait un bel avenir après sa quatrième victoire de la saison...

 

- Pour la première fois un poste transistor Grammont est offert au lauréat de l'édition 1962. Et il y avait du monde à l'Alouette avec 131 coureurs à l'appel de Jean Francis le speaker de service. A noter que depuis 1892, le départ se fait au restaurant Larue qui commence à avoir vu de légendaires personnages du cyclisme circuler au cours des éditions. Un dirigeant raconte qu'il y a eu jusqu'à 350 coureurs au départ du Bordeaux-Arcachon. Il se souvient aussi qu'une année, les effets des coureurs avaient été acheminés par le train. Or à la gare Saint-Jean, les préposés s'étaient trompés, les bagages et effets avaient fichu le camp à Dax… A l'époque l'arrivée à Arcachon se faisait en avril, il faisait froid, aussi les supporters locaux prêtaient couvre-pieds et couvertures de laine, des tapis et même des édredons et on les vit déambuler par les rues de la ville équipés de la sorte. C'était très curieux ! Pour l'heure et en cette édition de 1962, on décomptait 155 engagés et depuis 1939, jamais il n'y en avait eu autant de participants… Pour suivre la course, les commissaires avaient pris place à bord de la DS Citroën du Président Longau. Et comme de coutume, on arriva sur le boulevard Deganne avec un sprint massif dont Yvon Roullin, éduqué à l'école de M. Péraudeau sortit en vainqueur. Et ils étaient encore nombreux à statuer sur leur sort, ceux qui se sont laissés enfermer  sans réussir à pouvoir se dégager pour disputer le sprint final...

- Pour la première fois un poste transistor Grammont est offert au lauréat de l'édition 1962. Et il y avait du monde à l'Alouette avec 131 coureurs à l'appel de Jean Francis le speaker de service. A noter que depuis 1892, le départ se fait au restaurant Larue qui commence à avoir vu de légendaires personnages du cyclisme circuler au cours des éditions. Un dirigeant raconte qu'il y a eu jusqu'à 350 coureurs au départ du Bordeaux-Arcachon. Il se souvient aussi qu'une année, les effets des coureurs avaient été acheminés par le train. Or à la gare Saint-Jean, les préposés s'étaient trompés, les bagages et effets avaient fichu le camp à Dax… A l'époque l'arrivée à Arcachon se faisait en avril, il faisait froid, aussi les supporters locaux prêtaient couvre-pieds et couvertures de laine, des tapis et même des édredons et on les vit déambuler par les rues de la ville équipés de la sorte. C'était très curieux ! Pour l'heure et en cette édition de 1962, on décomptait 155 engagés et depuis 1939, jamais il n'y en avait eu autant de participants… Pour suivre la course, les commissaires avaient pris place à bord de la DS Citroën du Président Longau. Et comme de coutume, on arriva sur le boulevard Deganne avec un sprint massif dont Yvon Roullin, éduqué à l'école de M. Péraudeau sortit en vainqueur. Et ils étaient encore nombreux à statuer sur leur sort, ceux qui se sont laissés enfermer sans réussir à pouvoir se dégager pour disputer le sprint final...

LA DORDOGNE CYCLISTE - L'Histoire de la Classique BORDEAUX-ARCACHON (16) © BERNARD PECCABIN

(à la mémoire d'Hubert Longau, de Gaston Bougon et de tous les crabes de l'UC Arcachon)

Prochaine partie : Potins sur différentes éditions (de 1963-2004)

  Lire les 2 commentaires | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 14-12-2011 à 14h09

 « Article précédant Retour à l'accueil du blog Article suivant »

 Articles dans la même catégorie
- NORBERT BOUGON EST MORT : IL AVAIT 97 ANS

- CLASSEMENT FFC COUREURS AMATEURS - 1970-1995

- SAINT-AULAYE, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES

- RIBÉRAC ET SON CYCLISME (CAR et ECRPB)

- EYMET, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES

- LE TOUR DE FRANCE EN DORDOGNE EN 2017

- ALAIN BUFFIERE : SA CARRIÈRE AMATEUR

- VERTEILLAC, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES




SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 09-02-2010 à 14h30 | Mis à jour le 06-11-2017 à 15h35 | Note : 8.93/10