Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

LA-DORDOGNE-CYCLISTE
la-dordogne-cycliste

Pêle-mêle, vous trouverez sur ce blog destiné aux compétiteurs cyclistes et à leurs dirigeants, une compilation de faits, de résultats, de photos, d’histoires, de publications, sans aucune chronologie de dates. Vous pouvez ainsi surfer d’une année à d’autres, de sorte que toutes les générations de lecteurs y trouvent leur compte.
Un blog dédié aux anciens coursiers de notre Dordogne et de sa périphérie, mais aussi à tous nos futurs champions.
(Blog de Bernard PECCABIN)
Venez découvrir en quelques clics l’actualité sportive de notre discipline et celui de ses valeurs au travers de son patrimoine.
Participez à la vie de ce blog en adressant photos et reportages à l'auteur. e-mail : bernard.peccabin@wanadoo.fr (Tél : 06 37 43 45 96)
"La Dordogne Cycliste" ? Vraiment un blog pas comme les autres, mais toujours au chevet de ceux qui ont fait à une certaine époque et jusqu’à aujourd’hui, l'actualité de notre discipline en Dordogne !
Blog jumelé avec http://velodordogne.canalblog.com/

Contacter l'auteur de ce blog

CATEGORIES
- RETRO EN PERIGORD
- MES PUBLICATIONS
- COURSES DISPARUES
- MES DOSSIERS
- PHOTOS et RESULTATS

5 DERNIERS ARTICLES
- STÉPHANE REIMHERR : 28 SAISONS SUR LES ROUTES
- JUMILHAC, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES
- THIVIERS, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES
- LALINDE, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES
- NORBERT BOUGON EST MORT : IL AVAIT 97 ANS
Sommaire

10 DERNIERS ARTICLES COMMENTES
- LACAUJAMET SAINT-ESTEPHE (Courses disparues)
- VALENTIN HUOT, COUREUR MYTHIQUE DU PERIGORD (3° partie)
- PEZULS (26 juillet 1992)
- CHAMPAGNAC DE BELAIR - RETRO PHOTO/VELO PERIGORD - 14 MAI 1995
- BIENVENUE SUR CE BLOG
- LA DOUZE (course disparue)
- SAINTE ORSE ET SA COURSE CYCLISTE DISPARUE
- MUSSIDAN : HISTOIRE DE SON CYCLISME (20° partie) 1974
- TREMOLAT ET SA COURSE CYCLISTE DISPARUE
- NONTRON ET SON CYCLISME (1973-1980) 5° Publication

CALENDRIER
LunMarMerJeuVenSamDim
01020304050607
08091011121314
15161718192021
22232425262728
293031
<< Octobre >>

BLOGS FAVORIS
Ajouter la-dordogne-cycliste à vos favoris
 ELISABETH CHEVANNE BRUNEL - SA CARRIERE CYCLISTE (1° partie) Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandirCliquer pour agrandir

HISTOIRE D'UNE CYCLISTE AU PAYS DE L'HOMME (avants propos)

- La maison de ses parents à Chalagnac (lieu-dit le Ménaudou), là où Zabou a grandi.

- Le village de Chalagnac et sa route. C'est ici que Zabou passait pour se rendre à l'école du bourg.

PREAMBULE

- Raconter les dix huit années de compétitions cyclistes d'Elisabeth Chevanne Brunel n'est pas une mince affaire. Je pensais lorsque je me suis mis ce projet en tête, de traiter rapidement sa carrière. Erreur ! Grossière erreur de constater qu'une majorité de Périgourdins ignorent sans doute, tout de la carrière de Zabou qui a baroudé encore plus que certains de nos Champions masculins. En relisant mes modestes archives, je n'avais pas grand-chose d'elle c'est vrai, si ce n'est ses titres ! A force de pousser mes investigations, je me suis aperçu, que "notre petite reine du Périgord" représentait un véritable monument du cyclisme féminin. Celle d'une championne, qui a évolué chez nous en Dordogne, au Pays de l'Homme ! Elisabeth Chevanne Brunel c'est toute une histoire. Celle aussi d'une petite Bourguignonne débarquée en 1984 dans ce petit village de Chalagnac. Celle d'une petite fille aux yeux pétillants et aux cheveux clairs, qui a ravit le public par son élégance, sa gentillesse, sa sportivité, mais aussi par ses performances. Qui peut raconter aujourd'hui avec autant de détails et d'anecdotes la longue série cycliste de Zabou de 1989 à 2006 ? Qui peut prétendre connaître avec autant de précision son énorme palmarès régional, national et international ?

- On peut citer des noms comme par exemple celui d'Alain Brunel son manager de père, voire celui de Pierre Petit le Président de son fan club, ou encore celui de Michel Lerouge(1), un documentaliste professionnel de la Petite Reine et qui a bien voulu prêter son concours à "Dordogne Cycliste".

 

(1) Rédacteur de "la Gazette du cyclisme Français" depuis plus de dix ans, Michel LEROUGE avait consacré en 2001 un numéro spécial sur la carrière d'Elisabeth Chevanne Brunel. Ouvrage hors du commun, cette publication a constitué le point de départ de "Dordogne Cycliste" pour se lancer dans la carrière de notre championne. Jamais "Dordogne Cycliste" n'avait consulté un ouvrage aussi précis et de telle qualité. Et puis Michel LEROUGE a suivi de tous temps la carrière de notre petite perle. Directeur sportif de Zabou à maintes occasions, documentaliste professionnel, personne mieux que lui, n'a pu écrire avec autant de détails la carrière de notre idole de Chalagnac. France Télévisions a d'ailleurs tourné un reportage au domicile de Michel LEROUGE. D'ailleurs de par ses mérites, Alexandre BAYON, lui a décerné symboliquement le maillot jaune des collectionneurs français, émission qui du reste a été diffusée sur Stade 2.

 

- C'est donc à partir de cette base de travail et avec son aimable autorisation, que "Dordogne Cycliste" vous présente sur plusieurs chapitres cette belle aventure, celle d'une petite fille partie de rien, qui a bousculé toute notre hiérarchie cycliste au cours de ses dix-huit saisons passées au plus haut niveau.

UN PETIT VELO DANS LA TETE, PUIS DANS LES JAMBES

- Née le 2 mars 1975 à Sens, Elisabeth Chevanne Brunel a donc vu le jour en Bourgogne, à une époque où évoluaient là bas, des coureurs comme Gérard Dessertenne (UV Blanzy), Robert Jankowski (PS Le Creusot), Dino Bertolo (VC Digoin), Jean-Jacques Moirier (CC Varennes-Vauzelle), voire Pascal Knepper le Champion de France des Juniors qui avait conquis en 1975, l'année même de la naissance de Zabou, son titre à Kaysersberg en terre Alsacienne.

- Mais pour la Bourgogne Cycliste, le fait marquant de l'année 1975 restera l'exploit de son porte drapeau, Bernard Thévenet, ceci lors du 62° Tour de France, avec son historique ascension de Pra-Loup et son couronnement sur les Champs Elysées, qui recevait pour la première fois, les coureurs de la grande boucle.

- Les actualités de 1975, c'était Giscard d'Estaing, les affrontements au Liban, la création de l'ECU unité de compte Européenne, la prise de pouvoir de Pol Pot au Cambodge, la capitulation des USA au Viet-Nam, la mort de Franco en Espagne, qui voyait par incidence le Prince Juan Carlos accéder au trône du pays.

- A Sens et quelques temps plus tard, la petite Elisabeth en était à la pratique de la danse, des majorettes et de la gymnastique. Le cyclisme semblait lointain dans son esprit, bien que déjà l'activité sportive occupait bien ses loisirs. C'est en 1984, à l'âge de neuf ans, que sa famille s'est installée à Chalagnac, suite à une mutation professionnelle de son père, VRP chez Tensai-Sanyo pour le grand Sud de la France.

- La vie à Chalagnac, c'était d'abord la joie de vivre dans le Sud du pays, la nouvelle découverte d'une région, le Périgord, et avec le temps, l'envie plus importante de se dépenser par la pratique du tennis*. Ce nouveau loisir qui frisait l'ennui, trouva très vite une issue défavorable.

(*) avec sa maman qui détenait déjà un très bon niveau dans ce domaine

- L'entrée au collège de Vergt donna à Zabou l'opportunité de pratiquer de multiples disciplines au sein de l'UNSS. C'est à cette époque que notre petite reine se tourna sur plusieurs fronts comme l'athlétisme, le hand-ball, le basket et le football. Tous les mercredis c'était sport, avec une préférence pour le cross où dès l'âge de douze ans, des résultats significatifs viendront stimuler son appétit de vaincre.

- Parallèlement, Alain Brunel entretenait sa condition physique par la pratique du cyclisme. Depuis la cour du Ménaudou, Elisabeth voyait son papa partir toujours seul, à la découverte de cette belle région, jusqu'au jour où notre petite championne lui demanda l'autorisation de l'accompagner. Au départ, Alain Brunel n'était pas très enthousiaste, mais ne pouvant refuser ce que demandait un enfant, il se décida à faire le premier pas. Et c'est ainsi que depuis l'été 1988, le cyclisme devint une activité qui allait très vite faire son chemin.

- Avec son petit vélo de fillette, Zabou a très vite progressé, riche de son passé et de son expérience acquise au sein de l'UNSS. Alain Brunel lui proposa ensuite l'école de vélo, puis une licence dans un club pour pratiquer la compétition. Zabou refusa l'école de vélo qui reflétait l'ennui et une certaine lassitude à faire des jeux autour des quilles... Non ! Ce que voulait Zabou, c'était pédaler, s'exprimer, avancer pour progresser et gagner.

- A quelques encablures de là, résidait Bernard Estève, qui a du croiser à plusieurs reprises Alain Brunel sur les mêmes routes d'entraînement. Licencié à la Pédale Faidherbe, c'est ainsi que Zabou guidée et conseillée rentra en 1989 chez les vert et rouge de la Pédale Faidherbe. On était loin à cette époque de penser qu'une championne allait honorer notre Périgord.

- Les préparatifs suivaient leur cours au Ménaudou avec Alain Brunel à la barre, soucieux de donner à Zabou le gout de l'effort. De son côté, l'élève cherchait à réussir, à progresser, d'autant plus que son père avait une façon ludique pour guider Zabou, avec en ligne de mire des objectifs définis à atteindre, sur lequel elle s'appliquait pour aller encore plus loin.

F "Dordogne Cycliste" a toujours apprécié la modestie de cette championne avec qui nous allons parcourir tout son itinéraire sportif. Elisabeth est une fille pas comme les autres. Elle est courageuse, exceptionnelle en volonté et elle s'est toujours fixée des objectifs ambitieux à atteindre pour progresser. Elle a tant baroudé sur les routes, elle a affronté tant de garçons en course, elle a du se battre contre tant de maffias des équipes des Pays de l'Europe de l'Est, elle a su tant souffrir, elle a du rouler souvent devant des barrières vides de spectateurs, mais jamais elle n'est venue se plaindre. De tout ça et comme elle me l'a précisé, elle s'en moque. Elle a voulu vivre ainsi sa carrière, dans la difficulté, la joie comme parfois dans la détresse. C'est une vraie championne, une authentique sportive qui a voulu construire sa passion à sa façon mais ceci dans la discrétion et la modestie, même face à ses plus glorieux succès. Bravo Zabou, je suis sur que toute la Dordogne t'aime et qu'au travers de ces publications, nos lecteurs t'apprécieront et te connaitront encore mieux...

LA DORDOGNE CYCLISTE - ELISABETH CHEVANNE BRUNEL (1) © BERNARD PECCABIN

avec la collaboration de Michel Lerouge pour le palmarès, certaines informations et photos de notre championne

Prochain épisode : 1989, sa première année de compétition à la Pédale Faidherbe

  Lire le commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 29-03-2012 à 10h09

 « Article précédant Retour à l'accueil du blog Article suivant »

 Articles dans la même catégorie
- STÉPHANE REIMHERR : 28 SAISONS SUR LES ROUTES

- JUMILHAC, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES

- THIVIERS, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES

- LALINDE, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES

- NORBERT BOUGON EST MORT : IL AVAIT 97 ANS

- CLASSEMENT FFC COUREURS AMATEURS - 1970-1995

- SAINT-AULAYE, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES

- RIBÉRAC ET SON CYCLISME (CAR et ECRPB)




SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.


Diffuseur
Acheter un diffuseur d'huiles essentielles

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 09-02-2010 à 14h30 | Mis à jour le 06-09-2018 à 14h24 | Note : 8.93/10