Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

LA-DORDOGNE-CYCLISTE
la-dordogne-cycliste

Pêle-mêle, vous trouverez sur ce blog destiné aux compétiteurs cyclistes et à leurs dirigeants, une compilation de faits, de résultats, de photos, d’histoires, de publications, sans aucune chronologie de dates. Vous pouvez ainsi surfer d’une année à d’autres, de sorte que toutes les générations de lecteurs y trouvent leur compte.
Un blog dédié aux anciens coursiers de notre Dordogne et de sa périphérie, mais aussi à tous nos futurs champions.
(Blog de Bernard PECCABIN)
Venez découvrir en quelques clics l’actualité sportive de notre discipline et celui de ses valeurs au travers de son patrimoine.
Participez à la vie de ce blog en adressant photos et reportages à l'auteur. e-mail : bernard.peccabin@wanadoo.fr (Tél : 06 37 43 45 96)
"La Dordogne Cycliste" ? Vraiment un blog pas comme les autres, mais toujours au chevet de ceux qui ont fait à une certaine époque et jusqu’à aujourd’hui, l'actualité de notre discipline en Dordogne !
Blog jumelé avec http://velodordogne.canalblog.com/

Contacter l'auteur de ce blog

CATEGORIES
- RETRO EN PERIGORD
- MES PUBLICATIONS
- COURSES DISPARUES
- MES DOSSIERS
- PHOTOS et RESULTATS

5 DERNIERS ARTICLES
- SAINT-AULAYE, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES
- RIBÉRAC ET SON CYCLISME (CAR et ECRPB)
- EYMET, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES
- LE TOUR DE FRANCE EN DORDOGNE EN 2017
- ALAIN BUFFIERE : SA CARRIÈRE AMATEUR
Sommaire

10 DERNIERS ARTICLES COMMENTES
- TREMOLAT ET SA COURSE CYCLISTE DISPARUE
- NONTRON ET SON CYCLISME (1973-1980) 5° Publication
- COULOUNIEIX (course disparue puis reprise)
- EUGENE CHRISTOPHE : Une grande légende (2° partie)
- COURSES DE CLOCHER EN PERIGORD - (38° édition)
- COURS DE PILE (Course disparue)
- MARIUS DUTEIL - FIGURE DE LEGENDE DU CYCLISME PERIGOURDIN (4° partie)
- LE PIZOU (Prix des fêtes en août 1968)
- 9 Février 2010 - 9 Février 2015
- ÇA S’EST PASSÉ EN PERIGORD, IL Y A 50 ANS...semaine du 1 au 7 avril 1963

CALENDRIER
LunMarMerJeuVenSamDim
01
02030405060708
09101112131415
16171819202122
23242526272829
3031
<< Octobre >>

BLOGS FAVORIS
Ajouter la-dordogne-cycliste à vos favoris
 ÇA S’EST PASSÉ EN PERIGORD, IL Y A 25 ANS...semaine du 5 au 11 juillet 1985 Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

Pascal Le Pemp (ASPTT Périgueux), fils de Francis vainqueur cette première semaine de juillet à Thenon. On le voit en conversation avec Joël Enaud dirigeant de la JS Astérienne.

F NDLR : Dans les résultats regroupés ci-dessous, vous y trouverez seulement les trois premiers puis ceux de nos coureurs de Dordogne classés dans le top dix de la course.

- Si on compare la première semaine de juillet de 2010 avec celle de 1985, on constate que rien ne va plus dans notre cyclisme. C’est le seul commentaire que l’on puisse faire... Et d’ajouter qu’à ce rythme, d’ici dix ans il ne restera plus que deux clubs et une cinquantaine de courses en Dordogne dans la saison...

CORNILLE - Prix des fêtes (2.3.4) ASPTT Périgueux le 06 juillet 1985 : 1. Franck Cailleau (CC Marmande), 2. Dominique Lafranque (US Villenave), 3. Eric Vouillat (EVCC Bergerac), 4. Xavier Lamontagne (EVCC Bergerac), 6. Didier Virvaleix (ASPTT Périgueux), 7. Christian Darrin (ASPTT Périgueux), 9. Jean-François Chaminaud (EVCC Bergerac), 10. Guy Thomas (CCP Nontron).

THIVIERS - Nocturne des commerçants (2.3.4) Pédale Thibérienne le 6 juillet 1985 : 1. Bernard Dubost (ASCA Bergerac), 2. Francis Duteil (CRC Limoges), 3. Bruno Blangeois (Pédale Faidherbe), 8. Michel Delestage (Pédale Thiviers), 9. Bernard Estève (Pédale Faidherbe), 10. Jean-Louis Bureau (RC Mussidan

MENSIGNAC - Prix des fêtes (3.4) CC Périgourdin le 6 juillet 1985 : 1. Roger Doumenge (EC Foyenne), 2. Doumenge Gérard (EC Foyenne), 3. Coulloux JC (UA La Rochefoucauld), 6. Danielm Ramirez (CC Montpon), 7. Jean-Luc Besse (UC Montpon), 8. Thierry Chirol (JS Astérienne)

TROIS CERISIERS - Prix des Trois Cerisiers (1.2.3) UC Nontronnaise le 07 juillet 1985 : 1. Alain de Carvalho (UC Brive), 2. Gilles Dupré (CC Saint-Médard), 3. Michel Dupuytren (UC Brive), 7. Patrice Dumas (ASPTT Périgueux), 8. Laurent Mazeaud (EVCC Bergerac)

SAINT-PAUL DE SERRE - Boucles Saint-Pauloises (2.3.4.J2) ASPTT Périgueux le 7 juillet 1985 : 1. Jean-Claude Bagueste (FC Oloron), 2. Didier Virvaleix (ASPTT Périgueux), 3. Eric Vouillat (EVCC Bergerac), 5. Christian Eymard (JS Astérienne), 6. Jean-Yves Béneyrol (ASPTT Périgueux), 9. Robert Bibié (ASPTT Périgueux), 10. Thierry Chamouleau (CC Périgueux)

LALINDE - Nocturne de Lalinde (1.2.3). EVCC Bergerac le 8 juillet 1985 : 1. Philippe Galy (US Bouscat), 2. Jean-Claude Daragnès (Mérignac VC), 3. Thierry Arquey (CC Marmande), 7. Eric Vouillat (EVCC Bergerac)

THENON - Prix des fêtes (2.3.4) CC Périgueux le 8 juillet 1985 : 1. Pascal Le Pemp (ASPTT Périgueux), 2. Jean-Claude Caminade (Guidon Sarladais), 3. Gérard Doumenge (EC Foyenne), 4. Daniel Delmond (CC Périgueux), 7. Jean-François Sallat (Pédale Thiviers), 8. Eric Besse (Pédale Faidherbe), 9. Jean-René Audibert (JS Astérienne), 10. Serge Desplat (Guidon Sarladais)

SAINT-MARTIAL DE NABIRAT - Prix de la fête (2.3.4) Cyclo-Club Sarladais le 8 juillet 1985 : 1. Michel Artus (VC Saint-Céré), 2. Franck Cailleau (CC Marmande), 3. Thierry Delmonteil (EC Foyenne), 4. Marc Arnaudin (ASPTT Périgueux), 6. Didier Virvaleix (ASPTT Périgueux)

SARLAT - Prix des commerçants (1.2.3) Cyclo-Club Sarladais le 11 juillet 1985 : 1. Gérard Mercadié (UC Sayat), 2. Michel Larpe (AJ Montmoreau), 3. Daniel Amardeilh (CV Montastruc), 10. Hervé Gourmelon (RC Mussidan)

Bernard PECCABIN

LDC le 06.07.2010

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 06-07-2010 à 23h37

 LU SUR LA PRESSE : LA DORDOGNE EN DEUIL LE 11 JUILLET 1964 Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandir

Notre photo avec le camion citerne chargé de ravitailler l'hélicoptère du Tour, au fond du canal latéral de la Dordogne. On remarque le parapet du pont arraché au passage de l'engin et les coureurs en train d'observer cet accident.

Aujourd'hui une stèle remémore le souvenir de cette tragédie. Le 11 juillet 2010, une cérémonie se tiendra à la mémoire des disparus.

TOUR DE FRANCE, LA TRAGEDIE

A PORT DE COUZE EN DORDOGNE

 

- Il faisait beau ce jour-là en Dordogne et nombreux étaient les spectateurs à se masser sur les bords des routes pour suivre le passage du Tour de France, lors de l'étape Bordeaux-Brive. A Port de Couze, le long du canal latéral de la Dordogne et sur un pont permettant son franchissement, riverains et amoureux de la petite reine attendaient l'arrivée des coureurs après le passage de la caravane.

- L'endroit était idéal, même si un pont ne permet pas de prendre ses distances. Il est vrai qu'il forme une chicane au terme d'une longue ligne droite et donne donc la possibilité de voir passer les coureurs à vitesse réduite et donc de les détailler.

- Vers 13h30, alors que certains s'inquiètent de l'arrivée du peloton, un camion citerne arrive à vive allure. Trop vite pour pouvoir prendre sa trajectoire. C'est le drame.

- M. Etienne venu de Périgueux a fait le récit suivant : "J'ai vu surgir le camion du tournant. Il roulait à très vive allure. Quand le chauffeur a commencé à freiner, il était déjà trop tard. Assis près de moi sur le parapet se trouvait un monsieur que je ne connaissais pas, mais avec qui je parlais de la course. Dans une fraction de seconde, il a disparu, projeté dans le canal par le camion fou qui m'a miraculeusement épargné. Sa dernière phrase a été : Vont-ils bientôt passer ? Puis ce fut le vide."

- Les personnes se trouvant au point d'impact furent broyées avant d'être précipitées dans le canal où le véhicule termina sa course. Dès la stupeur passée, de nombreux témoins plongèrent dans l'eau pour tenter de porter secours aux victimes, de même que des hommes-grenouilles travaillant à la réfection d'un pont proche des lieux de l'accident.

- S'ils furent assez heureux pour ramener quelques survivants, huit personnes hélas, devaient laisser la vie dans cette tragédie.

- Tous les témoins se souviennent des scènes atroces qui se sont déroulées dans les minutes qui suivirent, alors que des familles se cherchaient avec angoisse et quelque fois en vain.

- A 14h30 six cadavres, dont celui d'un enfant, avaient été retirés de l'eau alors que les blessés étaient conduits à l'hôpital de Bergerac.

- Pendant ce temps, le chauffeur du camion blessé lui aussi, était entendu par le juge d'instruction de Bergerac avant d'être inculpé d'homicide par imprudence.

- A 18h00, alors que les eaux du canal avaient été baissées pour faciliter les recherches, les plongeurs après avoir longuement exploré le fond et plus particulièrement le dessous du camion, ont mis fin à leurs recherches, estimant qu'aucun corps ne se trouvait dans l'eau.

- Une dizaine de minutes après l'accident, le peloton est arrivé sur le pont. Devant ce douloureux spectacle, spontanément, les coureurs se sont arrêtés, sont descendus de bicyclette et pendant une minute, ils sont restés immobiles et silencieux. Mais la course continuait...

F Cet accident, un des plus graves de l'histoire du Tour s'est passé le 11 juillet 1964, le jour de la 19° étape qui conduisait les coureurs de Bordeaux à Brive. Après s'être recueillis sur les lieux de l'accident, les coursiers repartirent sans entrain. Certains durent même avoir envie de mettre pied à terre en entendant un spectateur, par ignorance du drame hurler "bande de feignants". Et puis finalement, la folle course est repartie de plus belle, comme pour oublier. Otano, Janssen, Altig et Sorgeloos tentèrent de rallier Brive en solitaire. Ce fut un peloton compact qui se présenta à Brive pour en découdre à la régulière. Las, l'arrivée ne se prêtait pas à un sprint massif et tumultueux avec un virage gravillonneux placé à 150 mètres de la ligne. Lancés à 60 à l'heure, les coureurs ne passèrent pas tous et, alors que Edouard Sels s'imposait, nombreux furent ceux qui chutèrent.

La Dordogne Cycliste

10/07/2010

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 10-07-2010 à 12h13

 IL Y A 50 ANS, EN PERIGORD...semaine du 12 au 18 juillet 1960 Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

Une des rares épreuves de 1960 qui subsiste encore de nos jours en Bergeracois est bien celle de Peymilou, dont voici un passage du peloton en 2007, soit 47 ans après l’édition 1960 gagnée par Doris.

MUSSIDAN - Grand Prix de la ville (toutes catégories) RC Mussidan le 14 juillet 1960 : Succès vraiment formidable du Grand Prix. L’épreuve réunit 70 coureur’s des plus réputés et devant une foule inimaginable, avec une arrivée de très haute classe.

Le classement : 1. Mohamed El Gourch (Maroc), 2. Gibanel 5pau), 3. Amed (Maroc) 4. Goya (Nay), 5. Poutou (Pau), 6. Ferreira (Bordeaux), 7. Bogdan (Périgueux), 8. Gervais (Périgueux), 9. Sandona (Pau), 10. Ponceau (Périgueux)

PRIGONRIEUX - Prix de Peymilou (3.4) CC Bergerac le 17 juillet 1960 : 1. Doris (CC Fleixois), 2. Mazerat (CC Fleixois), 3. Boisserie (CC Bergerac), 4. Paré (CC Fleixois), 5. Garrigue (EC Foyenne), 6. Vallet (Miramont).

SAINT-ANDRE DE DOUBLE - Prix des fêtes (2.3.4) UC Montpon le 17 juillet 1960 : 1. Raymond Doumenge (CC Bergerac), 2. Bouquet (CC Bergerac), 3. Boyer (CC Lindois), 4. Duvaleix (Pédale Faidherbe), 5. Bogdan (Périgueux).

THENAC - Grand Prix (3.4) AS Eymet le 17 juillet 1960 : résultats non publiés

BEAUPOUYET - Prix de la Gare (3.4) UC Montponnaise le 17 juillet 1960 : Vingt-et-un partants, neuf arrivants. Echappé, Valèze chute au premier des dix tours de circuit et subissant deux crevaisons abandonne. Deux trios se forment et terminent en tête espacés, suivis de trois concurrents échelonnés.

Le classement : 1. Jean-Luc Tenant (CC Périgueux), 2. Bernard Metzler (CC Périgueux), 3. Monteil (Pédale Faidherbe), 4. Vincent (Montpon), 5. Sedran (Mussidan), 6. Maire (UCM), etc...

Bernard PECCABIN

LDC 13/07/2010

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 13-07-2010 à 22h26

 ÇA S’EST PASSÉ EN PERIGORD, IL Y A 25 ANS...semaine du 12 au 18 juillet 1985 Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

- Jean-Luc Besse a gagné cette semaine du 14 juillet à Saint-Astier, pour un beau début d’une ascension cycliste... Ici en photo, lors d’un Tour Nord Dordogne où il venait de remporter le maillot jaune à Nontron...

- Un 14 juillet imposant avec huit épreuves le même jour en Dordogne et des coureurs partout au départ...

F NDLR : Dans les résultats regroupés ci-dessous, vous y trouverez seulement les trois premiers puis ceux de nos coureurs de Dordogne classés dans le top dix de la course.

PERIGUEUX - les 100 Tours des Boulevards (2.3.4.) CC Périgourdin le 13 juillet 1985 : 1. Jean-Jacques Szkolnick (AVC Libourne), 2. Hervé Gourmelon (RC Mussidan), 3. Guy Dutertre (CC Périgourdin), 4. Marc Arnaudin (ASPTT Paris), 6. Eric Vouillat (EVCC Bergerac), 8. Eric Besse (Pédale Faidherbe), 10. Bernard Dubost (ASCA Bergerac).

NONTRON - Prix de la ville (seniors 4) UC Nontron le 14 juillet :1985 : 1. Bernard Raud (CC Périgourdin), 2. Eric Raud (CC Périgourdin), 3. Jean-Luc Béneyrol (ASPTT Périgueux), 4. Jean-Michel Montalescot (CCP Nontron), 5. Jean-Paul Paulhiac (Pédale Thibérienne), 6. Xavier Deniaud (CCP Nontron), 7. Eric Géraud (CC Périgourdin).

TERRASSON - Prix de la ville (3.4.Jun.) Guidon Terrassonnais le 14 juillet 1985 : 1. Yves Plumer (VC Figeac), 2. Jean-Paul Séaut (JS Astérienne), 3. Daniel Delmond (CC Périgourdin).

TERRASSON - Prix de la ville (cadets) Guidon Terrassonnais le 14 juillet 1985 : 1. Philippe Le Maire (VC Loudéac), 2. Emmanuel Graffeuil (CC Périgourdin), 3. Patrice Peyencet (RC Mussidan), 4. Didier Dutertre (CC Périgourdin), 9. Romuald Lagorce (ASPTT Périgueux).

SAINT-VIVIEN ET MONTAZEAU - Boucles des vins (1.2.3.) CC Montpon le 14 juillet 1985 : 1. Gilles Dupré (AJ Saint-Médard en Jalles), 2. Luc Leblanc (UV Limousine), 3. Bruno Avezou (Mérignac VC), 6. Patrice Dumas (ASPTT Périgueux).

SAINT-ASTIER - Prix du 14 juillet (seniors 4 et cyclo-sportifs) JS Astérienne le 14 juillet 1985 : 1. Jean-Luc Besse (UC Montpon), 2. Didier Hortion (EC Foyenne), 3. Bruno Ribette (CC Périgueux), 4. Jean-Marc Jouannel (JS Astérienne), 6. Patrice Cousin (Guidon Sarladais), 7. Beaudout (CA Ribérac), 8. Thierry Chirol (JS Astérienne), 9. Patrick Lestang (JS Astérienne).

VERTEILLAC - Prix du Comité des fêtes (3.4.Jun) CA Ribérac le 14 juillet 1985 : 1. Patrice Géraud (CC Périgourdin), 2. Didier Gélabert (VC Bernos Beaulac), 3. Bernard Mazeau (ASPTT Périgueux), 8. Thierry Chamouleau (CC Périgourdin).

MUSSIDAN - Nocturne des Champions (1.2.3.) RC Mussidan le 14 juillet 1985 : 1. Fernand Lajo (Mérignac VC), 2. Patrick Sarniguet (Vallée du Thoré) 3. G. Métriau (AC Orléans).

SAINT-PIERRE DE CHIGNAC - Prix des fêtes (vétérans et cyclo-sportifs) ASPTT Périgueux le 18 juillet 1985 : 1.Jean-Claude Mespoulède (ASPTT Périgueux), 2. Victor Melckior (RC Mussidan), 3. Fournier P. (Roue Cadaujac), 5. Jean-Marc Jouannel (JS Astérienne), 7. Mac Beaudout (CA Ribérac), 10. Patrick Lestang (JS Astérienne).

Bernard PECCABIN

LDC le 13.07.2010

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 13-07-2010 à 22h29

 LU SUR LA PRESSE : 1° PASSAGE DU TOUR DE FRANCE EN DORDOGNE ET VICTOIRE DE VIVIER (17.07.1952) Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

Jacques Vivier vainqueur à Limoges.

17 Juillet 1952 : Le Tour de France traverse

pour la première fois le département de la Dordogne

Victoire ce jour-là de Jacques Vivier à Limoges

- Depuis son premier départ en 1903, le Tour de France a épousé les contours de notre pays. Mais à partir de 1950, il a commencé à visiter l'intérieur des terres. Retour sur sa première incursion en Dordogne où Jacques Vivier l'enfant du pays a réussit l'exploit, celui de vaincre à Limoges. Limoges constituait pour le cyclisme Périgourdin notre capitale, puisqu'à cette époque, la Dordogne appartenait au Comité du Limousin, ce qui donne à son succès une nouvelle impulsion... Histoire sur cet ANNIVERSAIRE (17/07/52-17/07/2010).

- Pour cette deuxième arrivée dans la capitale limousine, après cette première traversée du Tour en Dordogne, l'enthousiasme fut à son comble d'autant qu'un régional, le Périgourdin Jacques Vivier, venait de se détacher à quelques kilomètres de la ligne.

- Pourtant, en cette fin de Tour de France, alors que les jeux étaient faits depuis longtemps, le peloton quittait Bordeaux avec l'intention affichée de faire une belle promenade et de fait, le serpent se prélassait quelque peu sous le soleil.

- Quelques escarmouches sont toutefois à signaler. Nello Laurédi, Raoul Rémy, Lucien Teisseire et Antonin Rolland furent les premiers animateurs de la journée, mais à chaque fois, Coppi faisait donner sa garde et tout rentrait dans l'ordre. Peu avant Ménesplet, le leader se mêla d'aller chercher le fuyard. Il faut dire que ce dernier n'était autre que Robic. Un client à surveiller. "Biquet" se relevant, c'est le Limougeaud André Bernard qui attaquait à son tour à Montpon avant de se relever faute d'aide dans son entreprise.

Ce devait être à Négrondes (km 143) que la "bonne" se dessina sous la forme d'une prime de 4000 francs remporté par Paul Giguet. Decaux, Magni, Van Est et Pezzuli venaient se joindre à lui et à La Coquille, les cinq hommes possédaient 40 secondes d'avance sur le peloton.

 A Firbeix, alors que les Italiens se relevaient, le peloton s'étant rapproché, Giguet, Decaux et Van Est placèrent une nouvelle accélération et creusèrent un nouvel écart. Alors que Giguet lâchait prise, Jacques Renaud le remplaçait dans le groupe de tête. Derrière Jacques Vivier était en chasse et au terme d'un bel effort intégrait l'échappée à 35 kilomètres de l'arrivée. Sur des routes qu'il connaissait parfaitement, le grand Jacques se sentait comme un poisson dans l'eau et malgré la méfiance de ses compagnons, il sortait dans une des toutes dernières difficultés de la journée pour terminer en solitaire, son nom scandé par le public Limougeaud, avec six petites secondes d'avance sur Wim Van Est.

L'Homme du jour : Et qu'on ne vienne pas nous dire que nul n'est prophète en son pays... Sur les routes de Dordogne, toute une foule bariolée et multicolore clamait le nom de Jacques Vivier. Lui le bel athlète brun aux yeux et cheveux noirs, bien posé sur sa machine, il préparait sa victoire. Et comme il savait que sur la piste de Limoges, des êtres chers l'attendaient, il ne voulait pas les décevoir.

- Comme un arc libère sa flèche, il jaillissait du peloton peu avant Sérilhac, à 25 kms de Limoges pour s'incorporer aux trois fuyards : Decaux, Renaud et Van Est. Sans doute pensait-il qu'il était dangereux de démarrer au sprint en compagnie du Hollandais, mais surtout avec les deux Parisiens. Sans jamais avoir donné l'impression de vouloir partir seul, il se décidait brusquement et portait son attaque dans la côte du Moulin-Rabaud, la dernière avant Limoges.

- Lorsqu'il pénétra sur la cendrée, tout le stade s'est levé pour l'acclamer et ce fut l'enthousiasme débordant des parents et des amis qui l'embrassaient à l'étouffer. Seule sa sœur, qui lui ressemble d'ailleurs de manière frappante, la timide Marie-Louise, n'osait forcer le barrage des admirateurs. Et il fallut que Vivier appelle "Vive" (nom familier donné à sa sœur) pour que la brune couturière de Mareuil sur Belle, puisse figurer sur les photos.

- Jacques Vivier est né le 9 octobre 1930 à Mareuil sur Belle, petit village de la Dordogne, à 25 kms de Ribérac, où son père est tailleur. Jacques Vivier est resté fidèle au club cycliste de Ribérac et sur la cendrée de Limoges, il a connu sa plus belle aventure. Vainqueur chez lui, devant parents et amis, il a effectué un tour d'honneur en compagnie de Coppi maillot jaune, qui lui tenait amicalement le bras. Jamais sans doute le jeune apprenti de Mareuil n'avait bâti un aussi beau rêve.

La Dordogne Cycliste

17/07/2010

  Lire le commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 16-07-2010 à 20h30


|<< <<<  7   8   9   10   11  | 12 |  13   14   15   16   17   18  >>> >>|

Catégorie :
 

SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 09-02-2010 à 14h30 | Mis à jour le 09-10-2017 à 16h06 | Note : 8.93/10