Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

LA-DORDOGNE-CYCLISTE
la-dordogne-cycliste

Pêle-mêle, vous trouverez sur ce blog destiné aux compétiteurs cyclistes et à leurs dirigeants, une compilation de faits, de résultats, de photos, d’histoires, de publications, sans aucune chronologie de dates. Vous pouvez ainsi surfer d’une année à d’autres, de sorte que toutes les générations de lecteurs y trouvent leur compte.
Un blog dédié aux anciens coursiers de notre Dordogne et de sa périphérie, mais aussi à tous nos futurs champions.
(Blog de Bernard PECCABIN)
Venez découvrir en quelques clics l’actualité sportive de notre discipline et celui de ses valeurs au travers de son patrimoine.
Participez à la vie de ce blog en adressant photos et reportages à l'auteur. e-mail : bernard.peccabin@wanadoo.fr (Tél : 06 37 43 45 96)
"La Dordogne Cycliste" ? Vraiment un blog pas comme les autres, mais toujours au chevet de ceux qui ont fait à une certaine époque et jusqu’à aujourd’hui, l'actualité de notre discipline en Dordogne !
Blog jumelé avec http://velodordogne.canalblog.com/

Contacter l'auteur de ce blog

CATEGORIES
- RETRO EN PERIGORD
- MES PUBLICATIONS
- COURSES DISPARUES
- MES DOSSIERS
- PHOTOS et RESULTATS

5 DERNIERS ARTICLES
- EYMET, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES
- LE TOUR DE FRANCE EN DORDOGNE EN 2017
- ALAIN BUFFIERE : SA CARRIÈRE AMATEUR
- VERTEILLAC, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES
- CHAMPIONNATS D’AQUITAINE (palmarès)
Sommaire

10 DERNIERS ARTICLES COMMENTES
- NONTRON ET SON CYCLISME (1973-1980) 5° Publication
- COULOUNIEIX (course disparue puis reprise)
- TREMOLAT ET SA COURSE CYCLISTE DISPARUE
- EUGENE CHRISTOPHE : Une grande légende (2° partie)
- COURSES DE CLOCHER EN PERIGORD - (38° édition)
- COURS DE PILE (Course disparue)
- MARIUS DUTEIL - FIGURE DE LEGENDE DU CYCLISME PERIGOURDIN (4° partie)
- LE PIZOU (Prix des fêtes en août 1968)
- 9 Février 2010 - 9 Février 2015
- ÇA S’EST PASSÉ EN PERIGORD, IL Y A 50 ANS...semaine du 1 au 7 avril 1963

CALENDRIER
LunMarMerJeuVenSamDim
0102
03040506070809
10111213141516
17181920212223
24252627282930
<< Avril >>

BLOGS FAVORIS
Ajouter la-dordogne-cycliste à vos favoris
 UNE TRISTE NOUVELLE Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

- J'ai l'immense douleur de vous annoncer le décès d'Evelyne, compagne de Robert Bibié, Président du Sprinter Club du Périgord, auprès duquel je suis licencié.

- Ses obsèques religieuses seront célébrées à la chapelle de Bassac (commune de Beauregard et Bassac) le mardi 9 mars 2010 à 16h00, suivies de son inhumation au cimetière de Cendrieux.

Bernard PECCABIN

LDC le 07/03/2010

  Lire les 4 commentaires | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 07-03-2010 à 22h21

 DEMAIN EN PERIGORD : SIORAC EN PERIGORD CE SERA LE 5 AVRIL Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandir

Nos deux photos : le départ de l'épreuve en 1981 avec Simon Hook, Eric Valade, Eric Stoïkowitch, Christian Lescure, Eric Vouillat, Guy Rauzet et bien d'autres coursiers que vous pouvez reconnaître. Dessous Guy Laval qui tenait le micro et derrière lui, l'état-major du CC Belvès club organisateur (archives Bernard Peccabin)

 

Siorac en Périgord a été organisé par le CC Belvès, par le CC Lindois et surtout par la VC Monpazier. Au cours des années 80 et même bien avant, elle se courait en toutes catégories. C'est une des plus anciennes épreuves de Dordogne. Depuis 1998, l'équipe de Jean-Louis Gauthier nous ressert une des plus belles dotations en prix et en primes dans cette cité, située à quelques encablures de l'historique circuit de Belvès. Siorac est présente sur le calendrier avec sa même générosité et son vire vire qui ne laisse aucune chance aux tocards. Autrefois, le train décalait l'heure de départ. Mais depuis quelques saisons, Jean-Louis Gauthier et son équipe ont trouvé la parade pour contourner le passage à niveau. Le circuit est certes plus long, mais c'est aux coureurs de trouver l'inspiration, pour exploiter le meilleur moment. Attention, à Siorac, il y a de sacrés coups à réaliser sur les primes, comme ce fut le cas lors des dernières éditions…

- Les derniers vainqueurs : 1948 Bertocco (Guidon Agenais), 1982 : Eric Valade (EC Foyenne), 1983 : Bernard Bodin (EC Foyenne), 1984 : Patrick de Santi (SA Mérignac), 1985 : Fernand Lajo (Mérignac VC), 1986 Thierry Gourgues (VC Bazas), 1987 Bernard Dubost (ASCA Bergerac), 1988 : Edouard Lajo (Mérignac VC), 1989 : (non disputé), 1990 : Daniel Dutertre (VC Arédien), 1991 : Eric Valèze (CC Montpon), 1992 et 1993 : (non disputée), 1994 : Michel Ledorze (VC Alréenne - Morbihan), 1995 : Bernard Bodin (CC Lindois) -1996 : Fabien Taillandier (US Cahors), 1997 Christophe Cuménal (AS Libourne), 1998 Rémy Dayma (EV Bretenoux), 1999 Cyril Ribette (GC Bergerac), 2000 Nicolas Bessières (EC Lac Vert), 2001 Patrice Nalet (Mérignac VC), 2002 Laurent Constanty (VC Tulle), 2003 Rémi Poulvelarie (EV Bretenoux), 2004 Mickaël Lamiraud (CC Marmande), 2005 : Frédéric Loubriat (UC Brive), 2006 : Christophe Napias (EVCC Bergerac), 2007 : Denis Bégout (ASPTT Périgueux), 2008 : Mickaël Suchaud (CRC Limoges), 2009 : Florian Bonhoure (EC Trélissac Coulounieix Chamiers).

Bernard PECCABIN

LDC le 10/03/2010

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 10-03-2010 à 15h04

 DEMAIN EN PERIGORD : LE PRIX DES RAMEAUX A SAINT-MEDARD DE MUSSIDAN Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

Notre photo : le passage du peloton lors du Prix des fêtes de Saint-Médard le 12 juin 1994 (vainqueur Alain Gendreau du CC Montpon) prix cycliste qui a malheureusement disparu de nos jours

MUSSIDAN - Chef lieu de canton situé dans la vallée de l'Isle et à la croisée des chemins. La croisée des chemins constitue une expression qui caractérise à plusieurs égards la situation de Mussidan. Au sens propre, elle s'applique au contexte géographique. Postée à la jonction de diverses régions, la ville de Mussidan fait figure de plaque tournante. A l'époque où l'on guerroyait ferme, cela lui valut de jouer un rôle prédominant, mais pas toujours agréable. Puis lorsque les voies routières puis ferrées sillonnèrent le pays, Mussidan prit de l'importance sur le plan économique et touristique.

Au sens figuré, "la croisée des chemins" évoque le moment où à la vie tranquille et paisible de cette région, il devient nécessaire de faire un choix, de prendre une décision, un petit peu comme cela arrive au cours de la vie de chacun. Et en matière de cyclisme, Mussidan s'est décidé dès 1941, année de la fondation de sa société qui prit le nom de Racing-Club.

Mussidan reste un des bastions du cyclisme en Dordogne. Le nombre des épreuves organisées tout comme sa régularité, témoignent bien que cette région affectionne la petite reine. C'est une très petite commune de 384 hectares, ce qui lui vaut de déborder souvent de son cadre urbain et d'empiéter sur les communes de sa périphérie telles Saint-Médard de Mussidan, Bourgnac, Sourzac et Saint-Front de Pradoux, dont on retrouvera les historiques sur ce site.

C'est donc dimanche 28 mars, que les cyclistes vont se retrouver pas loin du stade de rugby, qui se trouve justement bâtie sur la commune de Saint-Médard. Comme Mussidan, Saint-Médard est un fief du cyclisme. Dès la Libération, la première course s'est d'ailleurs déroulée dans cette commune, au lieu-dit "La Planche", sur la route de Sainte-Foy, là où Albert Chaussade un des pionniers du RC Mussidan avait ouvert un atelier et un magasin de cycles. On était le 12 mai 1946 et depuis, le vélo à Saint-Médard a fait son chemin, avec tour à tour et outre ce Prix de la Planche, celui du Mayet, celui de la Mairie, celui de la fête qui s'est même courue en deux demi-étapes de 1975 à 1977 avec comme vainqueurs successifs Claude Denis (CC Périgourdin), Lucien Sautier (RC Mussidan) et Dominique Arnaud oui oui l'ancien pro du VC Tarnos.

Comme autrefois il existait un prix des rameaux et un prix du printemps, il est de nos jours difficile de faire une différence. Vous trouverez toutefois le palmarès de deux épreuves et pour votre information, le podium se situera vers le Super U de la commune, près de la bretelle routière qui contourne Mussidan. L'épreuve organisée par le RC Mussidan est ouverte aux Pass'Cyclisme, dames et non licenciés avec Certificat Médical.

 

Aviser votre club pour vous engager par internet

 

Prix du printemps (ce Prix est devenu ensuite celui des rameaux)

1956 :Henry Grellety (VC Villefranche du Périgord), 1957 : Max Peyssard (RC Mussidan), 1958 : René Montagut (VC Nontron), 1959 : Henri Guionie (CC Bergerac), 1960 : Serge Lubiato (SCA Libourne), 1961 : Javail (VC Libourne), 1967 : Roland Lespinasse (EC Foyenne), 1968 : Patrick Duteil (Bordeaux VC), 1969 : Jean-Claude Cruzin (Le Pian Médoc), 1970 : Bernard Matignon (EC Foyenne), 1978 : Barraud (CRC Limoges), 1982 : Alain Denost (AS Libourne), 1985 : Christian Nauleau (AC Barbezieux), 1986 : Jean-Claude Mespoulède (ASPTT Périgueux), 2000 : Emmanuel Joubert (CC Périgourdin), 2001 : Eric Confolens (US Rauzan), 2002 : Cédric Matali (CA Cadaujac), 2003 : Jimny Andretta (FC Oloron)

2004 : Gérald Labbe (VC Bernos Beaulac), 2005 : Anthony Dupuy (CAM Bordeaux), 2006 : Ludovic Lardant (RC Mussidan), 2007 : Julien Rochette (UC Brive), 2008 : Florian Bonhoure (EC Trélissac), 2009 : non disputé

Prix des Rameaux à Mussidan : 1968 : Bernard Bourreau (CA Civray), 1972 : Pierre-Raymond Villemiane (VC Bergerac), 1973 : Christian Fauquey (CA Créon), 1991 : Dominique Galy (Pédale Faidherbe), 1992 : Christophe Cuménal (CC Périgueux), 1993 : Christophe Cuménal (CC Périgueux)

Bernard PECCABIN

LDC le 16/03/2010

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 17-03-2010 à 00h18

 DEMAIN EN PERIGORD : LE PRIX DU COUX ET SON CIRCUIT MYTHIQUE Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandir

Nos deux photos : beaucoup de coureurs au départ de cette épreuve comme ici en 1999. Plus bas et sur le podium on reconnaît Frédéric Nolla du VS Narbonne vainqueur devant Pierrick Fédrigo (CC Marmande) avec Jean-Louis Gauthier speaker et organisateur de cette manifestation. Pierre Painaud licencié à l'US Montauban complétait alors le podium de cette édition. (photos Bernard Peccabin)

- C'est une course exceptionnelle qui se court sur deux types de circuit. D'abord des grands tours avec un va et vient. Ce qui signifie que les coureurs tournent autour d'un tonneau, devenu aujourd'hui un giratoire, avec le carrefour de la Favale sur les bords de la Dordogne ceci dans un premier temps. Puis ensuite l'ascension de la côte de Saint-Georges à l'autre extrémité. En principe on débute et on termine sur ce type de circuit, mais entre temps, les petits tours viennent compliquer la situation avec de nombreuses primes et une course toujours nerveuse où seuls les costauds tirent les marrons du feu. A la lecture du palmarès vous connaîtrez le niveau de cette épreuve courue il n'y a pas bien longtemps en classe 1.12.1, c'est-à-dire élites, mais aujourd'hui on se contentera avec les toutes catégories pour une épreuve inscrite au calendrier régional et de nombreuses primes comme de coutume.

Organisation : le samedi 10 avril avec le VC Monpazierois et Jean-Louis Gauthier qui tiendra le micro. Comme Siorac en Périgord, le Prix du Coux est une des plus anciennes épreuves du Périgord Noir.

 

Aviser votre club pour vous engager par internet

 

Palmarès : 1982 Didier Paponneau (CC Béarnais), 1983 Michel Guiraudie (Stade Cadurcien), 1984 Jean-Marie Valade (EC Foyenne), 1985 Claude Aigueparses (UC Sayat), 1986 Gérard Simonnot (UC Châteauneuf), 1987 Pascal Chaumet (Cycle Poitevin), 1988 Jean-Marc Prioleau (CC Marmande), 1989 Pierre-Raymond Villemiane (SC Caudrot), 1990 Patrice Couaillac (CA Castelsarrasin), 1991 Jean-PhilippeDuracka (RO Moulins-Yzeure), 1992 Jean-Marie Doumenge (SC Périgord), 1993 Christophe Rineiro (US Montauban), 1994 Gilles Dupré (AS Saint-Médard en Jalles), 1995 Gilles Zech (FC Oloron), 1996 Olivier Asmaker (US Montauban), 1997 Alain Sonson (AS Libourne), 1998 Jean-Baptiste Llati (VS Narbonne), 1999 Frédéric Nolla (VS Narbonne), 2000 Gilles Canouet (CC Marmande), 2001 Bertrand Guerry (Cycle Poitevin), 2002 Stéphane Bellicaud (AC Bressuire), 2003 Sébastien Bordes (US Montauban), 2004 Carl Naïbo (Bressuire AC), 2005 Ivan Térénin (Dynamo Moscou), 2006 Kam Po Wong (Tarbes Pyrénées Cyclisme), 2007 Grzegroz Kwiatkowski (US Montauban), 2008 Lionel Brignoli (UC Villeneuve-Fumel), 2009 Jean Mespoulède (CC Marmande).

Bernard PECCABIN

LDC le 23/03/2010

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 23-03-2010 à 16h47

 DEMAIN EN PERIGORD : LE PRIX DE BASSY REVIENT MAIS JEAN-RENE NOUS MANQUERA Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandir

Nos deux photos : Les coureurs rassemblés devant le château de Bassy (édition 2002) (en médaillon le speaker Jean-René Villechanoux). Le podium 2002 avec Botterel (US Bouscat) 2°, Julien Sorel (EC Quevilly) vainqueur, Jonathan Versos (CC Périgueux) 1° junior et Faye (US Bouscat) 3°.

Un brin d'histoire : La commune de Mussidan possède la particularité d'être une des plus petites de notre Dordogne. Calée entre la Crempse et les boucles de l'Isle, Mussidan n'occupe qu'une superficie de 384 ha, comme nous l'avons déjà signalé. Et lorsque l'on consulte une carte, on s'aperçoit bien vite que Saint-Médard sa voisine, l'entoure largement sur son flanc ouest et du nord au sud, comme si elle voulait la dévorer. Cette remarque à priori anodine a généré bien évidemment des conséquences dans la vie sportive et cycliste de cette petite localité de la basse vallée de l'Isle. L'histoire cycliste est là pour nous signaler de nombreuses organisations dans Saint-Médard, mais ces faits découlent du contexte géographique local qui font que bien souvent on se croit dans la ville de Mussidan, alors que dès la proche périphérie, on se situe sans s'en rendre compte dans la cité de Saint-Médard.

Mis à part cette particularité des limites restreintes de ce chef lieu de canton, il est indispensable de souligner les avantages de la situation de Mussidan. Coincée entre les vastes espaces boisés du Landais et de la Double, proche du Libournais, des Charentes et du Bordelais, Mussidan a connu une évidente prospérité pour son commerce, son artisanat, ses marchés et ses foires et sa position à la croisée des chemins. Ce dynamisme local et si rayonnant s'est répercuté sur les manifestations cyclistes, bien primées et soutenues par une population qui compte notre discipline comme faisant partie intégrante de son patrimoine local.

Parlons-en de ce patrimoine local, incarné par Jacques Martin, le Président du SA Mussidan, club organisateur. Qui peut aussi bien incarner le cyclisme local que Jacques Martin ? Personne, car Jacques Martin de par sa filiation, a vécu une grande partie de l'épopée cycliste locale en qualité de coureurs, de dirigeant et maintenant de président. N'oublions pas que son père coureur du Stade Foyen en 1948, a rejoint le RC Mussidan dès 1949. Et jusqu'à la fin de ses jours (le 8 janvier 1991), Henri Martin a assuré la pérennité du vélo à Mussidan et sur sa couronne (Saint-Front de Pradoux, Saint-Médard, Les Lèches, Bourgnac et Sourzac).

Puis il a donné le virus à son fils Jacques qui a servi et a mouillé le maillot du RC Mussidan. La suite on connaît avec la fondation du SA Mussidan, l'organisation des Championnats de France des jeunes, et maintenant ce Prix de Bassy et sa renaissance. Installé à Mussidan depuis 1950, le papa de Jacques n'avait jamais laissé le Racing, avec qui sa vie avait un lien. C'était à l'époque de M. Chaussade, que le bon Henri alors coureur du Stade Foyen avait été remarqué et c'est le cyclisme et sa valeur sportive qui l'ont amené à Mussidan où il s'était installé dans le négoce des fruits et légumes. Henri Martin c'était un monument de notre cyclisme. L'homme à la casquette légendaire, s'en est ainsi allé, l'année où le Racing fêtait justement son demi-siècle d'histoire. Si le club était devenu quinquagénaire, c'était bien grâce à Henri Martin qui avait tout fait pour sauver le club lorsque dans les années difficiles (de 65 à 68 principalement), plus personne ne voulait s'occuper d'assurer la continuité de la société. Henri Martin a tout connu à Mussidan. Les Pas Dunlop au nombre de trois, les prix du comice agricole, le prix de l'ascension, le prix du quartier Beaupuy, le circuit de la Clède, plusieurs cyclo-cross, le prix du RCM, le prix du Président, les prix des rameaux et du printemps, le prix de la gare, le prix du quartier Gambetta, le prix des espoirs, le prix de l'industrie et du commerce, le prix Gibbs-Allary, le prix Chaussade, le prix Martini, le prix des biscuits Brossard, celui du 14 juillet devenu nocturne en 1961 (gagnée par Guy Epaud), nocturne devenue ensuite celle des champions à compter de 1976. Oui, tout ça fait un nombre impressionnant au compteur si on ajoute la périphérie, dont Saint-Médard et cela continue dès maintenant avec Jacques Martin qui a pris le relais.

Bassy a connu sa première course avec le Prix de la kermesse en 1959 gagné par Lilian Longaud licencié à la Pédale Montponnaise. En 1994, la Pédale Faidherbe épaulée par M. Feytou reprend le destin de cette épreuve. Puis lorsque cette Pédale Faidherbe s'unit au Cyclo-Club Périgourdin, on a encore poursuivi jusqu'en 2008, avec toutefois une défaillance en 2007 puis en 2009 (voir palmarès). Le circuit de Bassy est plat, mais détrompez-vous, l'épreuve n'est pas facile, car gare à celui qui n'accroche pas le bon wagon, je veux parler de la bonne échappée qui elle, risque d'aller jusqu'au bout... Pour si peu que le vent se mette à souffler dans la plaine, sûr que le peloton passera un sale après-midi pour se décider à aller chercher les éventuels fuyards, mais en somme Bassy c'est une belle course, n'hésitez pas y aller...

 

Le palmarès : 1959 Lilian Longaud (Pédale Montponnaise), 1994 Florent Béchade (SC Libourne), 1995 Thierry Bernagaud (ASPTT Périgueux), 1996 David Gendrineau (AS Verriers), 1997 Laurent Dumont (AS Libourne), 1998 Anthony Gomez (CC Caudéran), 1999 Philippe Candau (CC Périgueux), 2000 Aurélien Bonneteau (AS Libourne), 2001 Nicolas Fournier (CAM Bordeaux), 2002 Julien Sorel (EC Quevilly), 2003 Jérôme Vignolles (US Talence), 2004 José Luis Lopez (CSM Epinay), 2005 Bernard Lafitte (US Rauzan), 2006 Nicolas Malfatti (UC Villeneuve-Fumel), 2007 non disputé, 2008 Pierre Painaud (Guidon Saint-Martinois), 2009 non disputé.

 

Aviser votre club pour vous engager par internet

 

L'ombre de Jean-René : Il était non seulement un fidèle du Prix de Bassy qu'il présentait, mais aussi une des chevilles ouvrière de Sport Avenir Mussidan. Nul ne doute que l'ombre de notre Jean-René va planer dans les esprits de tous en ce dimanche 11 avril, où nous ne le verrons pas. Oui Jean-René constituait un monument de notre cyclisme pour la vallée de l'Isle avec sa verve et sa gentillesse coutumière. Il n'y a pas un jour, sans que je pense à lui. Pour peu que je parcoure les fichiers de mon logiciel photo, il est présent encore partout  et c'est dès à présent qu'on va comprendre encore plus sa disparition en ne le revoyant plus, là justement où il avait l'habitude d'officier. Adieu Jean-René et n'oublie pas de là-haut d'applaudir le 11 avril tes chers coureurs...

Bernard PECCABIN

LDC le 30/03/2010

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 29-03-2010 à 18h36


|<< <<<  1   2  | 3 |  4   5   6   7   8   9   10   11   12  >>> >>|

Catégorie :
 

SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 09-02-2010 à 14h30 | Mis à jour le 15-03-2017 à 16h55 | Note : 8.93/10