Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

LA-DORDOGNE-CYCLISTE
la-dordogne-cycliste

Pêle-mêle, vous trouverez sur ce blog destiné aux compétiteurs cyclistes et à leurs dirigeants, une compilation de faits, de résultats, de photos, d’histoires, de publications, sans aucune chronologie de dates. Vous pouvez ainsi surfer d’une année à d’autres, de sorte que toutes les générations de lecteurs y trouvent leur compte.
Un blog dédié aux anciens coursiers de notre Dordogne et de sa périphérie, mais aussi à tous nos futurs champions.
(Blog de Bernard PECCABIN)
Venez découvrir en quelques clics l’actualité sportive de notre discipline et celui de ses valeurs au travers de son patrimoine.
Participez à la vie de ce blog en adressant photos et reportages à l'auteur. e-mail : bernard.peccabin@wanadoo.fr (Tél : 06 37 43 45 96)
"La Dordogne Cycliste" ? Vraiment un blog pas comme les autres, mais toujours au chevet de ceux qui ont fait à une certaine époque et jusqu’à aujourd’hui, l'actualité de notre discipline en Dordogne !
Blog jumelé avec http://velodordogne.canalblog.com/

Contacter l'auteur de ce blog

CATEGORIES
- RETRO EN PERIGORD
- MES PUBLICATIONS
- COURSES DISPARUES
- MES DOSSIERS
- PHOTOS et RESULTATS

5 DERNIERS ARTICLES
- SAINT-AULAYE, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES
- RIBÉRAC ET SON CYCLISME (CAR et ECRPB)
- EYMET, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES
- LE TOUR DE FRANCE EN DORDOGNE EN 2017
- ALAIN BUFFIERE : SA CARRIÈRE AMATEUR
Sommaire

10 DERNIERS ARTICLES COMMENTES
- TREMOLAT ET SA COURSE CYCLISTE DISPARUE
- NONTRON ET SON CYCLISME (1973-1980) 5° Publication
- COULOUNIEIX (course disparue puis reprise)
- EUGENE CHRISTOPHE : Une grande légende (2° partie)
- COURSES DE CLOCHER EN PERIGORD - (38° édition)
- COURS DE PILE (Course disparue)
- MARIUS DUTEIL - FIGURE DE LEGENDE DU CYCLISME PERIGOURDIN (4° partie)
- LE PIZOU (Prix des fêtes en août 1968)
- 9 Février 2010 - 9 Février 2015
- ÇA S’EST PASSÉ EN PERIGORD, IL Y A 50 ANS...semaine du 1 au 7 avril 1963

CALENDRIER
LunMarMerJeuVenSamDim
01
02030405060708
09101112131415
16171819202122
23242526272829
3031
<< Octobre >>

BLOGS FAVORIS
Ajouter la-dordogne-cycliste à vos favoris
 TOUS A SAINT-CHAMASSY LE 26 JUIN 2010 Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandir

- Maurice Jouault en médaillon, le circuit et Claude Audibert cheville ouvrière de cette organisation. Et n'oubliez pas de cliquer sur le circuit pour mieux le découvrir...

- Le protocole de l'édition 2007 avec de gauche à droite : Romain Jammet (CRC Limoges) premier junior, Serge Sallès l'animateur, Serge Joubert Président de l'ASPTT Périgueux, Denis Bégout 3° et premier senior 3° catégorie, Claude Audibert l'organisateur, Damien Le Boétez (UC Villeneuve-Fumel) lauréat, Nicolas Capdepuy (CC Marmande) deuxième, Damien Guérineau (EC Ribérac) 3° et Irénée Audibert frère de Claude et partie prenante de cette prestation.

- Autrefois il fallait être un sacré grimpeur pour inscrire son nom au palmarès de Saint-Chamassy. Mais depuis deux ans, les choses ont changé et notamment le circuit qui ne dévale plus sur la plaine, pour remonter à pic sur le bourg. Tout cela est fini et même bien fini !

- De ce fait, on emprunte maintenant la route qui sillonne le coteau du village, ce qui fait que dans ce circuit des crêtes, le dénivelé n'est que de vingt trois mètres exactement... Conséquences : le public voit plus souvent passer les coureurs, sur ce nouveau parcours long de 2,5 kms. Cette nouvelle opportunité a pour avantage qu'un rouleur peut gagner cette belle épreuve pour rentrer dans la longue légende des vainqueurs.

 

LA COURSE GRACE AUX FRERES AUDIBERT

 

- La course de Saint-Chamassy existe depuis la Libération et sans doute bien avant... Autrefois, elle se courait soit en bas (lieu-dit le Mouscard), soit en haut (dans le bourg). L'épreuve du Mouscard empruntait la plaine avec un va et vient entre le café du Mouscard et Le Bugue. Puis il y avait la course du bourg, avec son imposant dénivelé qui a fait la réputation de l'épreuve.

- Aujourd'hui la course existe grâce aux frères Audibert. Le Comité des fêtes ayant capitulé, ce sont ces deux mordus de vélo qui pérennisent cet évènement. Un évènement dans lequel Claude et Irénée s'investissent en totalité, avec le concours de l'ASPTT Périgueux. A Saint-Chamassy, tous les coureurs qui terminent la course rentrent chez eux avec une prime, soit une raison supplémentaire de venir découvrir ce village du Périgord perché entre Vézère et Dordogne et où la légendaire bosse qui effraie beaucoup de licenciés, n'existe plus !

- Alors coureurs du grand Sud-Ouest, n'hésitez pour venir nous rejoindre à Saint-Chamassy le 26 juin prochain, là et au risque de me répéter, la galère a été gommée..., définitivement.

- Ce "Souvenir Maurice Jouault" ancien coureur, puis speaker aux références internationales, qui a d'ailleurs gagné cette épreuve, sera l'occasion de relancer cette manifestation qui a besoin d'être boosté uniquement par la présence d'un nombre d'engagés suffisant.

- Coureurs de tous comités, n'hésitez pas de vous engager par internet pour nous rejoindre chez les frères Audibert, qui méritent plus que n'importe qui cette récompense, compte-tenu de leur investissement en la matière. Votre présence constituera un soutien inconditionnel pour relancer le cyclisme dans notre beau Périgord Noir.

 

DETAILS D'ORGANISATION

 

- Circuit de 2,5 kms à parcourir 30 fois

- évolution entre 152 et 175 mètres d'altitude (voir carte) - (anciennement il était de 52 mètres à 175 m)

- Ouvert aux seniors 2/3/PC open et juniors

- Nombreuses primes. Tous coureurs qui terminent l'épreuve seront récompensés.

Dossards: 15h00 dans le bourg (près de la banderole)

Départ : 16h00

- En prologue épreuve minimes et cadets sous le contrôle du Vélo-Club Buguois (minimes départ 13h30, cadets départ 14h30).

Le palmarès connu : 1948 René Caramigeas (CC Périgourdin), 1949 Jo Bianco (G.Agen) et au Mouscard Dos Santos (Guidon Agenais), 1950 Pierre Grellety (CC Belvès) et au Mouscard Pouget (Sarlat), 1951 Angel Barquéro (RC Mussidan), 1952 Conty (VC Monpazier) et au Mouscard Angel Barquéro (RC Mussidan), 1953 au Mouscard Georges Dupré (ASPTT Bordeaux), 1954 Gilbert Empinet (UC Brive) et au Mouscard Maurice Jouault (CC Lindois) puis François Gourmelon (RC Mussidan), 1955 au Mouscard Lucien Gourd (AS Eymet), 1956 Armand Darnauguilhem (CC Bergerac) et au Mouscard Yves Gourd (AS Eymet), 1957 Moïse Bodin (VC Villefranche), 1958 Jean Prat (UC Brive), 1959 Dalet (VC Maurs), 1960 Robert Jugie (CC Périgueux), 1961 René Loustalot (CC Bergerac), 1962 Louis Melchior (CC Lindois), 1963 Raphaël Sallat (Limoges), 1969 Pierre-Raymond Villemiane (EC Foyenne), 1972 Serge Daubisse (CC Périgueux), 1973 Jean Mella (Pédale de Tonneins), 1976 Robert Bibié (ASPTT Paris), 1977 Jean-Luc Castaing (Pédale Faidherbe), 1978 Guy Rauzet (CC Belvès), 1979 Bartherote (Guidon Agenais), 1980 Alain Laval (EC Foyenne), 1981 (non disputé ou résultat non trouvé), 1982 Sylvain Abadie (Stade Cadurcien), 1983 Patrice Dumas (ASPTT Périgueux), 1984 Pascal Mestadier (AVC Libourne), 1985 Bernard Dubost (ASCA Bergerac), 1986 Roger Doumenge (EC Foyenne), 1987 Patrick Olliveau (USC Guérande), 1988 Christophe Lanxade (ASPTT Périgueux), 1989 Jean-Luc Besse (Pédale Faidherbe), 1990 Didier Paponneau (US Rauzan) après un retour à la compétition, 1991 Cyril Ribette (Cahors VS), 1992 Yann Simoneau (UC Brive), 1993 Fabrice Castagnet (Guidon Agenais), 1994 Thierry Chamouleau (UC Brive), 1995 Fabrice Castagnet (Guidon Agenais), 1996 Jean-Pierre Belotti (AC Bon-Encontre), 1997 Cyril Ribette (UC Brive), 1998 Bernard Pineau (Guidon Agenais) après un retour à la compétition, 1999 Sébastien Darrin (CA Périgueux), 2000 Sébastien Morvan (CC Marmande), 2001 Carl Naïbo (Guidon Saint-Martinois), 2002 Andy Gaillard (UC Brive), 2003 Tygran Korkotyan (UC Fumel), 2004 Jérôme Angélaud (Saint-Leu Taverny), 2005 Charles-Henri Lebrun (CC Périgueux-Dordogne), 2006 Sébastien Junqua (VC Langon), 2007 Damien Le Boétez (UC Villeneuve-Fumel), 2008 Michel Larpe (Saint-Cyr Val de Loire), 2009 Valentin Garcia (CA Civray).

F Cette épreuve a été organisée tour à tour par le CC Belvès, le CC Lindois, le VC Monpazier et l'ASPTT Périgueux.

Bernard PECCABIN

LDC le 15/06/2010

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 15-06-2010 à 18h35

 CETTE ANNÉE LÁ : L’AN 2000 DANS NOTRE DORDOGNE (2° publication) Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandir

Le circuit de la Galibe au Lardin Saint-Lazare a constitué le premier lieu de rassemblement du tout nouveau CC Périgueux 2000. Au premier plan, Dominique Boivineau.

- Départ en avril 2000 de la Rand'Auchan, une cyclo-sportive qui semblait bien partir avec quatre vingt cinq coureurs au départ.

- Dordogne Cycliste a évoqué il y a une quinzaine de jours, les premiers pas de la saison 2000. Après la tempête de la fin décembre 1999 et l'Assemblée Générale du Comité d'Aquitaine (janvier 2000), place maintenant aux épreuves et à son calendrier. Le CC Périgueux 2000 n'est pas à la traîne, puisque de son rapprochement avec le CA Périgueux et la Pédale Faidherbe, son nombre d'organisations monte en flèche avec trente trois épreuves à la clé. Il est vrai qu'à cette époque on avait des coureurs élites, des séries nationales, des séries régionales 1° et 2° niveau, des séries départementales, ce qui permettait de multiplier les combinaisons pour organiser...

- Du pain sur la planche il y en avait et votre serviteur se souvient bien de cette époque où il occupait un poste à temps partiel au Cyclo-Club Périgueux 2000. Début mars, un grand rassemblement se tenait au Lardin Saint-Lazare. Sur le circuit de la Galibe - (notre photo), un beau peloton avait roulé sur les bords de la Vézère, un peu comme cela se faisait autrefois du temps des courses de classement. Grâce à Monsieur Léger et aux familles Sourbet, Pecon et Lapouge, l'après midi avait été sportif et convivial, avec un CC Périgueux 2000 enfin rassemblé. Romain Godfroid se classait 1° côté écoles de cyclisme, Mickaël Joubert en minimes, Florian Ginsou en cadets et Sébastien Darrin chez les seniors gagnaient à leur niveau respectif.

- Le lendemain Léguillac de Cercles faisait l'ouverture, une ouverture qui profitait au Langonnais Didier Bouquet. Mais pour de nombreux coureurs, le mois de mars on le sait constituait encore une période où l'on peaufinait sa forme. Pendant ce temps, Guillaume Alvès junior 1° année, gagnait à Sainte-Livrade sous le maillot du CC Périgueux 2000.

- Le 25 mars le CCP 2000 encore lui, est sur la brèche à Vergt avec le 11° Souvenir Petit-Breton. Au programme une épreuve pour les benjamins, puis pour les minimes et enfin pour les SN/SR. En quelque sorte la grande fête du vélo né d'une initiative de Dominique Boivineau. C'est lui qui lança cette épreuve qui a connu un passé. Disons que le Petit-Breton des temps modernes a débuté en 1988 à Boulazac, justement dans la ville natale de notre secrétaire qui a porté les couleurs de son club même en qualité de coureurs.

F Les derniers vainqueurs du Petit-Breton : 1993 Laurent Mazeau (Tarbes Cycliste), 1994 Laurent Mazeau (GSC Blagnac), 1995 Denis Fantino (Mérignac VC), 1996 et 1997 : pas disputé, 1998 Stéphane Lavignac (CRC Limousin), 1999 Stéphane Diemunsch (Pédale Combe la ville).

- Sous un temps incertain Romain Leroy (VC Bernos Beaulac) est le plus rapide des benjamins, imité plus tard par Dimitri Raffin (AS Le Passage) chez les minimes. Vergt a toujours été un bastion du cyclisme pour le CC Périgourdin. N'oublions pas que le Docteur Moulinier ancien maire, a été président du club et confident de Valentin Huot, natif de ce coin de Dordogne. Nicolas Arfel (Guidon Club Bergerac) effectuera un cavalier seul dans les rues de la capitale de la fraise. Rejoint à un tour du final, il capitulera pour laisser la victoire à Hugo Guyonnaud du VC de Thouars.

F Les poursuivants de Guyonnaud sont dans l'ordre Lagier (UC Corrèze), Julien Courbalay (JS Astérienne), Cyril Fontayne (CC Marmande) et Frédéric Maly (CC Périgueux 2000).

- Le 9 avril, ce n'était pas la Saint-Médard et pourtant il pleuvait pour cette course de Bassy, dont le circuit plat comme une carte n'est pas aussi facile qu'on ne se l'imagine. René Feytou cheville ouvrière aura fait tout son possible avec une dotation de primes respectable. Le relais entre la Pédale Faidherbe et le Cyclo se passera dans de bonnes conditions, le deuxième pas de la fusion sera ainsi franchi. Côté course, ni le CC Périgueux en surnombre, ni le Guidon Club Bergeracois autant loti ne parviendront à contrôler les débats. La pluie causera de nombreux abandons et c'est Aurélien Bonneteau le chevelu Libournais qui utilisera la meilleure tactique pour devenir le 7° lauréat de cette épreuve.

F Classement de Bassy : 1. Bonneteau (AVC Libourne), 2. Dasque (CAM Bordeaux), 3. Vicenzi (CC Vervant), 4. Yon (VC Bruilhois), 5. Lozach (UC Villeneuve).

- Le même jour à Mussidan, Emmanuel Joubert du CC Périgueux 2000 amènera le sprint dans la rude ascension du Bost pour l'emporter haut la main. Ses poursuivants immédiats feront le maximum pour le reprendre, en vain... Debenne (US Talence), Gibert (Tonneins), Rulier (CAM Bordeaux) et Prudon (Sainte-Livrade) se contenteront des accessits.

- Le 15 avril voilà la Rand'Auchan, autrement dit une randonnée commandité par l'Hypermarché Auchan à Marsac. Ce n'était pas la première fois que la Cyclo-Club Périgourdin organisait cette manifestation, puisque l'on courait la 3° édition qui regroupera 85 partants. Ces partants auront à choisir entre trois circuits celui de 43 kms (la rando de Feytaud), ou celui de 78 kms (la rando des deux rivières) ou enfin celui de 94 kms (la rando blanche).

F La rando de Feytaud : départ parking Auchan à Marsac, Chancelade, carrefour de Bussac, Lisle, Tocane, Mensignac, Marsac.

La rando des deux rivières : départ parking Auchan, Chancelade, La Chapelle Gonaguet, Lisle, Tocane, Ribérac, Saint-Martin de Ribérac, Saint-Vincent de Connezac, Saint-Germain du Salembre, Saint-Astier, Gravelle, Pas de l'Anglais, Marsac.

La rando blanche : départ parking Auchan, Chancelade, La Chapelle Gonaguet, Lisle, Tocane, Ribérac, Saint-Martin de Ribérac, Saint-Vincent de Connezac, Beauronne, Douzillac, Gare de Neuvic, Saint-Astier, Gravelle, Pas de l'Anglais, Marsac.

Palmarès de la Rand'Auchan : 1998 Xavier Godfroid (CC Périgourdin) et Alain Ducau (non licencié), 1999 Lucien Sautier (CC Périgourdin).

En vérité cette rando s'est courue comme d'habitude, à savoir, comme une cyclo-sportive, c'est-à-dire dans un esprit de compétition. Didier Lavesne gagnera sur le grand parcours devant ces équipiers Frédéric Maly, Xavier Godfroid et Grégory Pradelou. Le parcours des deux rivières sera remporté par Guillaume Carreau (CC Périgueux 2000) devant Clément Sarrut, Mickaël Estève et Giovanni Corno (tous CC Périgueux 2000). Le petit parcours reviendra au Libournais Yan Cado, qui précèdera dans l'ordre Elodie Simon (CC Périgueux), Cado R. (AVC Libourne), Alexandre Cotté et Magalie Eugène (tous deux CC Périgueux 2000). Que dire de plus sur cette épreuve ? Qu'elle était organisée en collaboration avec Auchan mais aussi avec l'IUT "Techniques de commercialisation" de Périgueux chargée de la propagande au sein de la clientèle. En somme une belle épreuve, très sympathique et pour toutes les pointures.

F une petite synthèse nous permet tout de même de constater que 10 ans après, les licenciés de cette époque (ceux de la saison 2000) ne sont plus aujourd'hui des compétiteurs, mis à part quelques rares exceptions... Vraiment, c'est là que l'on s'aperçoit que nos jeunes coureurs ne restent pas longtemps dans notre discipline, à l'image de leurs anciens...

- Voilà en somme pour ce qui s'est passé dans ce premier mois de compétition de ce millénium, c'est-à-dire du 1° mars au 15 avril environ... La suite ce sera au cours d'une troisième publication sur ce blog.

Bernard PECCABIN

LDC le 22/06/2010 (à suivre)

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 22-06-2010 à 17h58

 1952 : 3° TOUR DE LA DORDOGNE Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandir

Samedi 24 mai, 3° TOUR DE LA DORDOGNE

et Grand Prix de Belvès le lendemain

"qualificative pour le Championnat de France, comptant pour le Challenge Yellow"

 

- En Dordogne, à Belvès, les dirigeants du Cyclo-Club Belvésois, spécialisés dans l'organisation du Tour de la Dordogne et du Grand Prix de leur cité, sont à la tâche depuis des mois, afin de conserver à ces épreuves leur haute notoriété.

- Et leur travail a été plus que productif, car, outre une dotation en tout point remarquable, le cachet de la première de ces épreuves, le Tour de la Dordogne, se trouve accru du fait qu'elle est qualificative au championnat de France des professionnels, puisqu'elle comptera pour le challenge Yellow.

- Félicitons donc les Belvésois de leur labeur et l'ayant fait, passons aux modalités des deux épreuves internationales qui vont en être le fruit.

 

LE 3° TOUR DE LA DORDOGNE - PRESENTATION

 

- Donc qualificatif au championnat de France attribuant dans l'ordre du classement 5, 4, 3, 2, 1 point à ses lauréats, ouvert aux pros, aux aspirants et aux indépendants, ces derniers hors, 1°, 2° et 3° catégories. Le 3° Tour de la Dordogne sera couru le Samedi 24 mai sur le parcours suivant : Belvès, Saint-Cyprien, Beynac, Sarlat, Montignac, Thenon, Périgueux, Ribérac (ravitaillement), Mussidan, Bergerac, Lalinde, Cadouin, Le Buisson, Le Coux, Siorac, Belvès, soit une distance totale de 264 kms.

- La dotation s'élève à 292 000 francs répartis en 20 prix dont 70 000 francs au premier. Les primes ne feront pas défaut, le speaker Robert Monlong ayant leur collecte à charge. Dossards dès 8h00. Départ 9h00 précises.

 

UN PELOTON EXCEPTIONNEL

 

- Si Vietto, Rémy, Lucien Teissère, Caput et Chapatte participeront aux deux épreuves du Cyclo-Club de Belvès, ils ne seront que quelques noms parmi tant d'autres vedettes, car seront également présents Baffer, Bonnaventure, Colinelli, Delledda, Lucien Lauck, Renaud, Kebaili, Rol, Decanali, Llorca, Darnauguilhem, etc … Et la lutte de ces gens avec l'élite régionale ne sera pas un des points les moins intéressants de l'épreuve. Le Tour de Dordogne aura le caractère d'une grande classique avec des prix innombrables tout le long du parcours, son ambiance toute particulière, sa sévérité implacable détermineront les meilleurs éléments.

 

REMY GRAND FAVORI

 

- Etant donné la forme impressionnante du marseillais Raoul Rémy et de ses dernières performances notamment lors du critérium de l'Echo d'Oran où il termine 2° derrière Kebaïli dans les circuits de Constantine en trois étapes, celui-ci sera favori. Mais Kebaïli sera là et le parcours long de 264 kilomètres avec ses nombreuses difficultés lui conviendra aussi. Lucien Teissère a également intérêt de bien se classer avant le Tour de France car les places seront chères. Et les Bonnaventure, Rol, Vietto, Caput, Darnauguilhem, Chapatte, Renaut seront des candidats sérieux à la victoire à moins qu'un régional se surpassant et créant la surprise du jour ne mette en échec les vedettes.

 

LA BELLE VICTOIRE DU PARISIEN JACQUES RENAUD

 

BELVES - Quelques forfaits au départ, mais un lot relevé de concurrents. Les grandes marques étaient représentées et la lutte s'annonçait sévère. Effectivement, il y eut quelques escarmouches dès le départ, Mancicidor d'abord mit le nez dans le guidon. Il prit quelques centaines de mètres jusqu'à Beynac, mais pourquoi aurait-il insisté ? Découabé qui creva revint sur le peloton et caracola tout de suite en tête, se permettant de rafler quelques primes intéressantes. Mais il ne s'agissait que de hors d'œuvre sans conséquences graves. On attendait une décision plus loin. Quelques gros bras se regardaient furtivement et se surveillaient.

 

A 150 KILOMETRES DU BUT

 

- Comment auraient-ils attaché une grande importance à la fugue, avant Périgueux de Bisetto et Amigo qu'ils jugeaient comme des seconds plans, ne présentant aucun danger ?

- Renaud vit-il une occasion de faire une possible décision ? Bien certainement pas au début, néanmoins il produisait un effort, revenait sur les fuyards et pour une fois la chose devenait sérieuse. L'écart se creusait, s'amplifiait pour devenir très confortable. Derrière, on roulait certes, mais sans trop de conviction.

- Vivier d'abord, Darnauguilhem tentèrent de décrocher et d'amener avec eux quelques bonnes roues mais sans doute faisait-il trop chaud, et puis il y avait le temps de voir venir car il fallait passer encore un nombre confortable de bornes. Devant, tout allait changer après le ravitaillement de Ribérac. Renaud se sentait très à l'aise. Trop à l'aise sans doute puisqu'il ne prit pas son ravitaillement, ce qui certainement fut une erreur. Toujours est-il qu'il laissa là ses compagnons pour s'enfuir à toute allure.

- Il ne restait pas moins de 130 kilomètres à courir et on voyait dans les voitures quelques sourires railleurs. La tentative paraissait vraiment prématurée, Renaud modèle moyen, tiendrait-il ?

 

L'EXPLOIT

 

- Il devait en effet tenir à la grande surprise de tous. Songez qu'il eut jusqu'à 9 minutes d'avance ! On commençait à comprendre, dans le peloton que la tâche serait rude pour reprendre à ce volontaire garçon un tel retard. D'autant plus que Renaud encouragé ne ralentissait guère. Aurait-il suffisamment de réserves pour terminer seul ?

- Peu à peu son avance diminue. Le peloton qui était fort d'une quinzaine d'unités était rudement secoué par Lauk, Bonnaventure, Caput, Prouzet et Darnauguilhem, qui paraissait être très bien. A quelques 25 kilomètres de l'arrière, Renaud n'a plus que cinq minutes. Mais cette victoire, cette grande régionale, il la veut à tout prix. Il grimpe la dernière rampe de deux kilomètres et c'est exténué, fini, qu'il franchit en vainqueur la ligne d'arrivée. Il doit prendre un peu de repos, avant de recevoir la gerbe et le traditionnel baiser d'une mignonne belvésoise.

- Il faut tout de même attendre 3'53" pour voir déboucher un peloton fort de seize unités. Darnauguilhem qui était encore en deuxième position au bas de la côte précédant l'arrivée, ne put tenir complètement la roue des parisiens.

- Lauk sautait Bonnaventure sur la ligne, Caput et Rémy, Llorca et Hervé Prouzet finissant dans un mouchoir. Le succès de Renaud fut salué comme il le méritait. C'est vraiment un très bel exploit qu'il accomplit et ses adversaires eux-mêmes lui rendirent hommage. A vrai dire, ce fut le seul exploit qui marqua la course. Derrière, il n'y eut guère de faits saillants. Mais la course était dure, il faut le dire et avec quelques difficultés. Courir 264 kilomètres en 7h 24' 19" constitue une assez bonne moyenne. Il fallait être fort pour gagner. Renaud l'était en cette journée.

L'organisation d'ensemble fut bonne et M. Biraben maire et conseiller général, suivit l'épreuve de bout en bout. Le speaker Robert Monlong anima beaucoup l'épreuve, fidèle à son habitude.

Le classement : 1. Jacques Renaud (Paris) sur cycles Mercier, les 264 kms en 7h 24' 19", 2. Lauck (Paris) à 3' 53", 3. Bonnaventure (Paris, 4. Caput (Paris), 5. Rémy (Marseille), 6. Llorca, 7. Prouzet, 8. Rippe, 9. Bidart, 10. Bernard, 11. Guittard, 12. Pinaud, 13. Darnauguilhem, 14. Gnazzo, 15. Foleh, 16. Gay, 17. Vasquez (tous même temps que Lauck), 18. Jean Pineau à 5' 53", 19. Delmas à 7'20", 20. Tricot.

 

VIII° GRAND PRIX DE BELVES

 

- Le lendemain Maurice Bertrand (ASPTT Bordeaux) enlevait le 8° Grand Prix de Belvès en 3h 07' 10" pour 120 kms de parcours, sur cycle Lapébie, 2. Barquéro à 6 secondes, 3. Demanes à 1'15", 4. Caput, 5. Pinaud, 6. Rançon, 7. Santer, 8. Bernard, 9. Bagotta, 10. Pras, 11. Teissère à 3'10", 12. Prouzet m.tps, 13. Gnazzo à 3'27", 14 Amigo à 4'17", 15. Siméon à 6'00". Tous les autres coureurs abandonnèrent ce circuit de la Brèche à parcourir 20 fois et long de 6 kms.

Bernard PECCABIN

LDC le 22/06/2010 (à suivre)

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 22-06-2010 à 18h03

 SAMEDI, TOUS A SAINT-CHAMASSY ! Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

LIRE EN PAGE 2, TOUS LES DETAILS D'ORGANISATION DE CETTE EPREUVE.

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 22-06-2010 à 18h22

 SUCHAUD VAINQUEUR A SAINT-CHAMASSY Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandirCliquer pour agrandir

- Claude Audibert libère les 46 partants

- Le passage du peloton peu après le départ

- Le protocole avec de gauche à droite Pierre Faure (ASPTT Périgueux) premier du club organisateur, Alain Ignace (CC Marmande) premier des 3° catégories, Alexis Guérin (US Rauzan) premier des juniors, Mickaël Suchaud (CC Périgueux) lauréat de cette édition, Thomas Bibaud (Naintré) deuxième de l'épreuve, Guillaume Alvès (US Montauban) troisième et accroupis Sébastien Béneyrol (JS Astérienne) meilleur grimpeur.

- La course de Saint-Chamassy a été d'abord un petit round d'observation. Mais dès le 5° tour, Béneyrol (JS Astérienne), Guionie (SA Mussidan), Berthy (Bretenoux) et Guérin (US Rauzan) s'expliquent entre costauds, bientôt rejoints par Bibaud (Naintré), Suchaud (CC Périgueux) et Alvès (Montauban). Ce coup de flingue laissa le gros du peloton sur le carreau. Mais sous une température caniculaire, certains se décidaient à éviter le naufrage qui semblait se préparer. On dit que la chance sourit aux audacieux et c'est ainsi que huit hommes s'intercaleront et parviendront à goupiller leur affaire, pour ne pas sombrer avec un peloton qui semblait décidé à musarder.

- Devant, les fuyards n'avaient peur de rien. A vrai dire ils avaient mis un sacré bazar dès le départ. Entre les points de meilleur grimpeur et la pluie de primes, ils rafleront tout, se permettant même à mi-course de mettre un tour au gros du peloton qui s'avançait sans repères et pour une sorte de chemin de croix à n'en plus finir. Sébastien Béneyrol collectionnait devant les points de meilleur grimpeur. Et puis on vit un Guillaume Alvès mettre la barre très haut avec de grosses accélérations, si bien que les doublés du gros du peloton se retrouveront de nouveau à la ramasse.

- A trois tours du final, Sébastien Béneyrol plaça un coup de flingue. Avec une petite poignée de secondes, l'Astérien semblait partir pour la victoire. Mais c'était mal connaître les grosses motos comme Suchaud et Alvès, qui dans le dernier tour, mettront le turbo pour rattraper et distancer notre courageux Astérien. En attaquant plein pot l'ultime ligne droite, Alvès, Bibaud et Suchaud s'offraient un ultime récital qui enchantait le public. Et à ce jeu, Suchaud remportait la gagne devant Bibaud et Alvès, alors que quinze secondes après, Béneyrol franchissait la ligne, marqué par la déception. Et puis on nota aussi la belle performance du junior Guérin et aussi celle de Guionie qui nous offrait un dernier rush sur cette route en fusion. Plus loin, Nicolas Fournier moulé dans son nouveau maillot de Champion de France masters, réglera la contre attaque qui elle aussi implosera lors de la dernière boucle.

Belle organisation à mettre à l'actif des frères Audibert et de l'ASPTT Périgueux, qui une fois de plus n'ont pas hésité à mettre en place une belle dotation de primes et de trophées.

Le classement : 1. Mickaël Suchaud (CC Périgueux) les 81 kms en 2h03'46s, 2. Thomas Bibaud (V. Naintré) m.tps, 3. Guillaume Alvès (US Montauban) m.tps, 4. Sébastien Béneyrol (JS Astérienne) à 15s, 5. Mathieu Berthy (EV. Bretenoux) à 1'17s, 6. Alexis Guérin (US. Rauzan) m.tps, 7. Ludovic Guionie (SA Mussidan) à 1'35s, 8. Nicolas Fournier (JSA Astérienne) à 2'11s, 9. Mathieu Malbert (VC Livradais) à 2'14s, 10. Alain Ignace (CC Marmande) m.tps, 11. Besson Kevin (CRC Limoges), à 2'18s, 12. Eric Baron (UC Felletin) m.tps, 13. Nicolas Meyze (EVCC Bergerac) à 2'30s, 14. Florian Dubost (CC Périgueux) à 4'00s, 15. Vincent Marcenac (EV. Bretenoux) à 4'56s, 16. Nicolas Pasquier (Team Saint-Médard) à 5'39s, 17. Adrien Soulier (UV Limousine) à 5'57s, 18. Bertrand Reyt (EV. Bretenoux) m.tps, 19. Jean-Claude Veyssière (VC Rodez) m.tps, 20. Benoit Bessard (EVCC Bergerac) m.tps, etc...

Bernard PECCABIN

  Lire les 2 commentaires | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 27-06-2010 à 10h12


|<< <<<  4   5   6   7   8  | 9 |  10   11   12   13   14   15  >>> >>|

Catégorie :
 

SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 09-02-2010 à 14h30 | Mis à jour le 09-10-2017 à 16h06 | Note : 8.93/10