Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

LA-DORDOGNE-CYCLISTE
la-dordogne-cycliste

Pêle-mêle, vous trouverez sur ce blog destiné aux compétiteurs cyclistes et à leurs dirigeants, une compilation de faits, de résultats, de photos, d’histoires, de publications, sans aucune chronologie de dates. Vous pouvez ainsi surfer d’une année à d’autres, de sorte que toutes les générations de lecteurs y trouvent leur compte.
Un blog dédié aux anciens coursiers de notre Dordogne et de sa périphérie, mais aussi à tous nos futurs champions.
(Blog de Bernard PECCABIN)
Venez découvrir en quelques clics l’actualité sportive de notre discipline et celui de ses valeurs au travers de son patrimoine.
Participez à la vie de ce blog en adressant photos et reportages à l'auteur. e-mail : bernard.peccabin@wanadoo.fr (Tél : 06 37 43 45 96)
"La Dordogne Cycliste" ? Vraiment un blog pas comme les autres, mais toujours au chevet de ceux qui ont fait à une certaine époque et jusqu’à aujourd’hui, l'actualité de notre discipline en Dordogne !
Blog jumelé avec http://velodordogne.canalblog.com/

Contacter l'auteur de ce blog

CATEGORIES
- RETRO EN PERIGORD
- MES PUBLICATIONS
- COURSES DISPARUES
- MES DOSSIERS
- PHOTOS et RESULTATS

5 DERNIERS ARTICLES
- EYMET, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES
- LE TOUR DE FRANCE EN DORDOGNE EN 2017
- ALAIN BUFFIERE : SA CARRIÈRE AMATEUR
- VERTEILLAC, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES
- CHAMPIONNATS D’AQUITAINE (palmarès)
Sommaire

10 DERNIERS ARTICLES COMMENTES
- NONTRON ET SON CYCLISME (1973-1980) 5° Publication
- COULOUNIEIX (course disparue puis reprise)
- TREMOLAT ET SA COURSE CYCLISTE DISPARUE
- EUGENE CHRISTOPHE : Une grande légende (2° partie)
- COURSES DE CLOCHER EN PERIGORD - (38° édition)
- COURS DE PILE (Course disparue)
- MARIUS DUTEIL - FIGURE DE LEGENDE DU CYCLISME PERIGOURDIN (4° partie)
- LE PIZOU (Prix des fêtes en août 1968)
- 9 Février 2010 - 9 Février 2015
- ÇA S’EST PASSÉ EN PERIGORD, IL Y A 50 ANS...semaine du 1 au 7 avril 1963

CALENDRIER
LunMarMerJeuVenSamDim
0102
03040506070809
10111213141516
17181920212223
24252627282930
<< Avril >>

BLOGS FAVORIS
Ajouter la-dordogne-cycliste à vos favoris
 VALENTIN HUOT, COUREUR MYTHIQUE DU PERIGORD (9° et dernière partie) Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

- Le 22 octobre 1989, le Cyclo-Club Sarladais du Président Leduc organise une gentleman dans les rues de Sarlat. Ce fut une occasion d’assister au retour de Valentin Huot sur la scène cycliste après une longue période au cours de laquelle, l’homme était resté discret. Cette photo constitue un peu le symbole du cyclisme Périgourdin de cette période avec de gauche à droite : Xavier Louy un Sarladais qui avait été directeur du Tour de France, Didier Virvaleix qui effectuait sa première saison de professionnel chez Histor Sigma, Lucien Leduc le président du CC Sarladais et notre Valentin Huot alors âgé de 60 ans qui était venu avec son maillot conquis en 1958 sur les pentes de Belvès.

- Revenir à l’article précédent cliquez ici

LA FIN DE CARRIERE DE VALENTIN HUOT

 

En 1959, il remporte pour la troisième fois le critérium international de la ville de Cenon. Puis il fait son retour dans la grande boucle qu'il termine à la 48° place.

- Vainqueur du Prix de Gourin (Morbihan), 2° à Sallanches, 3° du Mont-Faron, 4° du Critérium National, 4° du GP de la Montagne du Tour de France, 8° du Dauphiné Libéré. On le voit dans les grandes classiques comme Paris-Tours (20°), Tour de Lombardie (21°), Polymultipliée (5°)

- En 1960 il enlève le Grand Prix du Midi-Libre, la course de Peyrat le Château où il double tout le peloton. Il se classe 4° du championnat de France des professionnels, épreuve qui lui réussit si bien ..., puis il triomphe au Bol d’Or des Monédières. Ajoutons sa 3° place au Tour du Sud-Est, 3° du Mont-Faron, 34° des Boucles de la Seine, 34° de Paris-Tours et 7° du Prestige Pernod.

- En 1961 c'est une 7° place au championnat de France qui confirme le potentiel de Huot et puis surtout sa 39° place au Tour 1961, la meilleure après six participations et toujours en équipe régionale. Il enlève ensuite le critérium de Lubersac devant Colette et Anglade. Et sa carrière se termine avec une 48° place dans Milan-San Remo, 10° des Boucles de la Seine, 5° du Circuit des cols Pyrénéens, 8° du Critérium National et 21° du Tour de Lombardie, pour ne citer que les épreuves de renom...

- Reclassé indépendant en 1963, on rencontrera Valentin jusqu'en 1964 lors des cyclo-cross et dans certains critériums de la région, où ses supporters n'ont jamais manqué de l'encourager.

- Après une longue période où il est parti respirer l'odeur des fraises de sa propriété, Valentin Huot nous est revenu au travers de ses mémoires qu'il a écrites et qui lui valu le Prix Antoine Blondin. Et grâce à son ami Raymond Boisseau, on le voit chaque saison pour sa "Valentin Huot" qui réunit les jeunes du pays aux côtés des anciennes gloires.

- Une chose est sure, Valentin Huot constitue pour le Périgord le coureur emblématique de notre cyclisme, celui d’un vrai champion, qui a couru et gagné uniquement que par sa force, sa volonté et surtout sans compromis avec ses adversaires.

 

TROIS ANECDOTES RACONTÉES PAR VALENTIN

 

UN SERPENT DANS MON VELO

 

- Ma quatrième course a eu lieu à Saint-Michel de Villadeix en septembre 1951. Située à vingt kilomètres de mon domicile, je m’y rendais en vélo muni de mon sac à dos. A cette époque, on s’habillait dehors avant le départ et bien sur en pleine nature. J’avais choisi ce jour là un gros châtaignier pour me préparer. J’accrochais mon sac avec mes vêtements à l’intérieur et je pendais mon pantalon après la même branche. Après avoir reçu ma gerbe de vainqueur à la fin de la course, je partais me rhabiller sous le châtaignier. Je prenais ensuite la direction de la maison, assis sur mon vélo, en tenant le guidon et mon sac à dos. Quelle fut ma surprise au bout de deux à trois kilomètres, sur mon retour de voir sortir de mon sac, entre mes bras et mon guidon, un serpent long en n’en plus finir.

- Pris de panique, je me jetais dans le fossé, mais la couleuvre n’arrivait pas toujours à se libérer de mon sac à dos que je ne parvenais pas non plus à détacher de ses bretelles afin de m’en débarrasser. Ce fut au bout de quelques secondes qui durèrent dix fois plus que mes minutes d’échappées, que ce visiteur long de 1,30 m s’enfuit sous les branches, à mon grand soulagement. Vraiment, la course de Saint-Michel, fut un drôle de souvenir puisqu’en remettant la gerbe à ma mère dès mon retour au bercail, un gros lézard s’échappa du cœur du bouquet, ce qui fit sursauter ma mère, mais pas dans les mêmes proportions qu’avec mon aventure avec cette couleuvre, dont je m’empressais de raconter les faits à ma famille.

"Extrait de Clous et Vélo percé de Valentin Huot"

PLAISIRS MANQUÉS DE LA VIE

 

- Fin septembre 1958, Valentin courait à Orchies dans le Nord. Les organisateurs réunissaient après le critérium tous les coureurs plus Miss Hollande et ses dauphines, venues rappeler la bienfaitrice plante qu’est la chicorée Leroux. A Orchies, point de victoire pour Valentin et de ce fait, la bise de Miss Hollande lui passa sous le nez. Installé dans la table d’honneur avec les autorités, Valentin reluquait la Miss qui était magnifique, mais qui ne parlait pas le français. Quelques temps après, Valentin rentrait à son hôtel pour aller dormir. Il était deux heures du matin, la chambre était retenue d’avance avec ses bagages à l’intérieur. Quelle fut sa surprise en rentrant, de voir dormir Miss Hollande dans le lit qui lui était destiné. Est-ce que le numéro de sa chambre avait été donné en double et que sa majesté n’avait pas vu qu’elle était occupée par d’autres bagages que les siens ? Mystère ! La belle à la tête blonde, aux cheveux longs, avait ses paupières closes avec de longs cils noirs. Et cette créature dormait paisiblement.

- Jeune marié, notre Valentin ne voulait commettre aucune entrave face à cette beauté. Et pourtant, après la course et les festivités notre champion aspirait à dormir lui aussi. Au lieu de prendre le pyjama et du fait des circonstances, notre Valentin s’habillait avec un survêtement puis s’enfile entre le drap et la couverture. C’est alors que notre belle se réveille. Il lui demande si elle s’est trompée de chambre, mais elle ne comprend pas. D’ailleurs lui non plus au travers de sa réponse. La belle restait confiante. Là notre Valentin s’allonge, parallèle à son corps puis chacun de son côté, le sommeil les gagne, malgré cette espérance provoquée mais impossible à aboutir dans une fin raisonnée. Valentin ne put s’endormir tranquille et vers 7h00, il quitta les lieux pour prendre son train, sans oublier tout de même de donner un baiser de circonstance, sur le front de cette miss qu’il avait respectée en pensant à son épouse qui n’était pas blonde, mais aussi belle que notre Hollandaise.

"Extrait de Clous et Vélo percé de Valentin Huot"

 

TOUR DE FRANCE 1959 - DES VÉRITÉS, PAS DES ANECDOTES

 

- Dans le Tour de France 1959, il m’était interdit de gagner une étape. A Pau, j’étais en tête à un kilomètre de la ligne, quand un agent en uniforme me fait tourner dans la mauvaise direction.

- Deuxième tentative à Saint-Gaudens la même année, où je fus bloqué par un passage à niveau fermé. Malgré plus de trois minutes d’avance, les officiels ne m’en concèdent qu’une pour un nouveau départ. L’équipe de France roule alors à bloc et me reprend à 5 kilomètres où je finis à la 10° place.

- Troisième échec dans le contre la montre du Puy de Dôme toujours en 1959. Mon directeur sportif était Adolphe Deledda, un homme d’origine ibérique tout comme Bahamontès avec qui il discutait souvent. Je quittais mon hôtel ce jour là pour m’échauffer et me rendre au départ. Je ne voyais pas mon vélo, pas plus que les mécanos et Deledda que je cherchais partout. Le temps passait et je fini par trouver mon patron qui riait. J’étais en pleurs. L’heure tournait et toujours pas de vélo. Le rire stupide de Deledda m’affectait. J’étais comme un gosse de 10 ans, appuyé contre le mur de l’hôtel, impuissant et anéanti. Qui avait caché mon vélo ? Soudain Deledda se présenta, mon Mercier à la main. Je lui demande d’où il vient, il ne sait quoi répondre si ce n’est de me regarder avec son faux sourire. J’enfourche mon vélo, j’arrive essouffler au départ avec deux minutes de retard qui me seront comptées. J’attaque le contre la montre du Puy de Dôme avec cet handicap. Sur 12,5 kms je rattrape une bonne dizaine de coureurs. Vers la fin, les voitures m’empêchaient de passer. Je me faufilais comme je pouvais pour terminer 8° de l’étape à 4 minutes 17 secondes de Bahamontès. Si je n’avais pas perdu les deux minutes au départ, si j’avais été préparé comme il fallait, si je n’avais pas mis deux fois pied à terre dans le final, Bahamontès aurait eu chaud aux oreilles. Mais l’homme à abattre était Huot et toute cette mascarade de vélo caché n’était qu’une des raisons pour que je ne gagne surtout pas…, étant aussi bon grimpeur que ces professionnels du vélo et l'ayant prouvé plus d'une fois à leurs dépens.

"Extrait de Clous et Vélo percé de Valentin Huot"

LA DORDOGNE CYCLISTE - VALENTIN HUOT (9) - 25/05/2010 © BERNARD PECCABIN (Fin)

Pour revenir en début de diffusion (1° partie) cliquez ici

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 25-05-2010 à 18h36

 COURSES DE CLOCHER EN PERIGORD - (13° édition) Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Notre photo avec Henri Sedran, valeur montante du cyclisme à Mussidan.

 

QUELQUES RESULTATS - SAISON 1960

 

Après 1950, 1951, 1959, 1967, 1968, 1969, 1973, 1976 1982, 1986, 1992 et 2000 voici la saison 1960, avec quelques noms de coureurs dont les noms vous remémoreront sans doute quelques souvenirs, du moins celui d’en avoir entendu parler... Et vous n’aurez aucune peine à découvrir que l’année 1960, fut en quelque sorte la saison des garçons comme Gilbert Leguen voire Henri et Robert Sedran qui s’y sont illustrés.

 

A Mussidan (Pas Dunlop du 27 mars)

1° Bernard Metzler (CC. Périgourdin), 2° Héraud (Bergerac), 3° Jacques Salem (CC. Lindois), 4° Lambert (Bergerac), 5° Chaulet (Nontron), 6° Rebeix (Nontron), 7° Arnaud (Périgueux), 8° Lachaise (Périgueux), 9° Sedran (RC.Mussidan).

Prix du printemps à Mussidan (10 avril)

1° Serge Lubiato (SCA.Libourne), 2° Valade (Saint-Aulaye), 3° Naffrichoux (Libourne), 4° Barré (Bordeaux), 5° Dory (CC. Bergerac), 6° Pontneau (Bordeaux), 7° Mingot (Bordeaux), 8° Martin (Bordeaux), 9° Garros (Bordeaux), 10° A. Rotrou (RC. Mussidan).

A Saint-Louis en l'Isle (24 avril)

1° Serge Lubiato (SCA.Libourne), 2° Losmède (Périgueux), 3° Baudet (Bordeaux), 4° Dory (Bergerac), 5° Garros (Bordeaux), 6° Malpeyre (Saint-Yrieix), 7° Kasprazak (Saint-Macaire), 8° Roméro (Bordeaux), 9° Lévêque (Périgueux), 10° Doumenge (Bergerac).

A Montignac-Vauclaire (2 mai)

1° Gibanel (Pau), 2° Louis Goya (Nay), 3° Sandona (Pau), 4° Gourd (Eymet), 5° Pierre Poutou (Pau), 6° Dihars (ASPTT.Bordeaux), 7° Cesa, 8° Cosse, 9° Laville (Bordeaux), 10° Empinet Jean-Claude (VC.Lardin) 1° jeune.

A Saint-Léon sur l'Isle (15 mai)

1° Jacques Salanier (CC. Lindois), 2° Malpeyre, 3° Courtine (CC. Lindois), 4° Faure, 5° André Doumenge (Bergerac) - sur 87 partants.

Prix Martini à Mussidan (26 mai)

1° Lucien Dupré (CC. Lindois), 2° Seurin (Bergerac), 3° Berger (Lalinde), 4° Lévêque (Périgueux), 5° Rousseau (Lalinde), 6° Zaccaron (Lalinde), 7° Loustalot (Bergerac), 8° Ducher (Périgueux), 9° Sedran (Mussidan), 10° Subileau.

A Neuvic–Gare (6 juin)

1° Losmède (Périgueux), 2° Lenfant, 3° Dumora, 4° Serrot (Saint-Aulaye), 5° Berrano (Saint-Aulaye), 6° Bale, 7° Thuillier, 8° R. Sedran (Mussidan), 9° Larribière, 10° Rouxel (Mussidan).

A Saint-Médard de Mussidan (13 juin)

1° Rémi Rotrou (Mussidan), 2° Ducher (Périgueux), 3° Ponceau, 4° Seurin (Bergerac), 5° Zaccaron.

A Mussidan (14 juillet)

1° Mohamed El Gourch (Maroc), 2° Gibanel (Pau), 3° Amed (Maroc), 4° Goya (Nay), 5° Poutou (Pau), 6° Ferreira (Bordeaux), 7° Bogdan (Périgueux), 8° Gervais (Périgueux), 9° Sandona (Pau), 10° Ponceau.

A Saint-Germain du Salembre (14 août)

1° Robert Dumont (RC. Mussidan), 2° Bérano (Saint-Aulaye), 3° Serrot (Saint-Aulaye), 4° Détienne, 5° Sedran (Mussidan), 6° Brugeassou (Montpon), 7° Leguen (Périgueux), 8° Claude Rotrou (Mussidan), 9° Raynaud, 10° A. Rotrou (Mussidan).

A Douzillac (28 août)

1° Gilbert Leguen (CC. Périgueux), 2° Robert Sedran (Mussidan), 3° Lévêque (Périgueux), 4° Roger, 5° Bérano (Saint-Aulaye), 6° Henri Sedran (Mussidan), 7° Blondy, 8° Zaccaron (Bergerac), 9° Zacchi, 10° Talder (Saint-Aulaye).

A Mussidan (Prix du comice du 18 septembre)

1° Claude Dècle (SCA. Libourne), 2° Archambault (Périgueux), 3° Dory (Bergerac), 4° Augustin (Bordeaux), 5° Salanier (Lalinde), 6° Martin (Barsac), 7° Bouquet (Bergerac), 8° Sedran (Mussidan), 9° Bésarion (Bergerac), 10° Lautrète (Paris).

 

QUELQUES GRANDS DE LA SAISON 1960

 

Jean Craczyck, Jean Stablinsji, Jean Dotto, Jacques Anquetil, Joseph Groussard, François Mahé, Jean-Claude Annaert, Albert Bouvet, Henri Anglade, Pierre Everaert, Fernand Picot, André Darrigade, Camille Le Menn, Raymond Poulidor, René Privat, Tom Simpson, Roger Rivière, Gastone Nencini, Hans Junkerman, Séaumus Elliot, Albertus Geldermans, Pino Cérami, Robert Cazala, Valentin Huot, Louis Rostollan, Nino Defilippis, Jean Adrienssens, Rik Van-Looy

 

CEUX QUI BRILLENT EN PERIGORD

 

Robert Conty (CC. Lindois), Jacques Gervais (CC. Périgourdin), Marius Archambaud (CC. Périgueux), François Jeantaud, (VC. Lardinois), André Doumenge (CC. Bergerac), Joseph Paré (CC. Fleixois), Lucien Dupré (CC. Lindois), Robert Rousseau (CC. Lindois) Robert Sedran (RC. Mussidan), Robert Jugie (CC. Périgueux), Moïse Bodin (CC. Lindois), Bernard Metzler (CC. Périgueux), Michel Empinet (VC. Lardin)

 

LES VEDETTES DU SUD-OUEST

 

Jacques Pineau (Agen), Alfrédo Bello (Parentis), Yves Nebut (G. de Bordeaux), Louis Goya (Nay), Robert Aubry (CC. Lindois), Adriano Dal Sié (SA. Bordeaux), Robert Verdeun (SA. Bordeaux), Robert Vivensang (Hendaye), Michel Friou (VC. Saintes), Maurice Laforest (Royan), Gérard Capdeboscq (Biarritz), Claude Vallée (PSF. Niort), Michel Grain (Chatellerault), Jean Deloche (ASPTT. Bordeaux), René Barrière (US. Dax), Guy Epaud (Royan), Mohamed Ben Brahim (UCD. Villeneuve), Robert Suire (Mansle) René Abadie (Stade Montois), Daniel Walryck (CC. Périgueux), Manuel Manzano (Stade Montois), Pierre Frare (CC. Lindois), Raymond Mastrotto (Nay), Roger Vidal (Sainte-Livrade), Maurice Réjasse (CRC.Limoges), Alfred Gratton (Monaco), Régis Fontagnères (Capbreton), Pierre Poutou (Pau), Bernard Domagé (Stade Montois), Fernand Delort (US. Andernos), Maurice Bertrand (ASPTT. Bordeaux)

 

AUTRES COURSES EN 1960

 

31 juillet Prix des fêtes de Grignols : 1° Gilbert Leguen (CC. Périgourdin), 7 août Prix des fêtes de Chantérac : 1° Robert Sedran (RC. Mussidan), 5 septembre Prix de Saint-Géry : 1° Jean-Paul Gardet (Clichy), 2 octobre Prix de Bourgnac : 1° Henri Sedran (RC. Mussidan), 3 octobre Saint-Michel de Double : 1° Claude Dècle (SCA.Libourne), 31 octobre Saint-Front de Pradoux : 1° Robert Desbats (UC. Arcachon), 6 novembre Saint-Martin l'Astier (Cyclo-cross) : 1° Vicelli (UV. Limousine)

Bernard PECCABIN

LDC le 25/05/2010

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 25-05-2010 à 18h38

 COURSES DE CLOCHER EN PERIGORD - (14° édition) Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

Notre photo avec Jean-Sébastien Arretche, qui était une des valeurs montantes du cyclisme régional lors de cette période.

 

QUELQUES RESULTATS - SAISON 1995

 

Après 1950, 1951, 1959, 1960, 1967, 1968, 1969, 1973, 1976 1982, 1986, 1992 et 2000 voici la saison 1995, avec quelques noms de coureurs dont les noms vous remémoreront sans doute quelques souvenirs, du moins celui d’en avoir entendu parler... Et vous n’aurez aucune peine à découvrir que l’année 1995, fut en quelque sorte la saison des garçons comme Jean-Sébastien Arretche (Cyclisme 24) - notre photo - qui s’est illustré à son niveau, mais aussi celle des Gendreau, Pradelou et autres...

 

Prix de Saint-Médard de Mussidan (11 juin)

1° Alain Gendreau (Guidon Pellegruen), 2° Jérôme Paul (CC. Périgueux), 3° Bernard Bodin (Lalinde), 4° Christophe Cuménal (EC. Ribérac), 5° Olivier Feytou (UC. Montpon), 6° Eric Dupré (EC. Foyenne), 7° Eric Valade (EC. Foyenne), 8° Victor Melchior (RC. Mussidan), 9° Bladou (EC. Figeac), 10° Laurent Peyrefiche (ASCA. Bergerac).

Nocturne des Champions à Mussidan (14 juillet)

1° Foucanchon (Aki Gipiemme), 2° Liévin (UC. Châteauroux), 3° Lajo F. (US. Bouscat), 4° Sobinsky (UV. Auch), 5° Duracka JP. (Aulnat 63), 6° Bordenave (GSC. Blagnac), 7° Guerry (Vendée), 8° Ambrosini (UV. Auch), 9° Udrins (Lettonie), 10° Pavlov (GSC. Blagnac).

Prix des fêtes de Grignols (23 juillet)

1° Grégory Pradelou (CC. Périgueux), 2° Dazat (CC. Igny), 3° Daubisse Samuel (Pédale Faidherbe), 4° Lescure P. (EC. Foyenne), 5° Borderie F. (EC. Foyenne), 6° Arretche J. Sébastien (Cyclisme 24), 7° Cluzeau B. (EC. Ribérac), 8° Mazeau (La Couronne), 9° Doumenge R. (EC. Foyenne), 10° Gaillard (EC. Ambazac).

A Saint-Etienne de Puycorbier (30 juillet)

1° Jean-Sébastien Arretche (Cyclisme 24), 2° Fedrigo Pierrick (CC. Marmande), 3° Borderie F. (EC. Foyenne), 4° Hispiwac (RC. Mussidan), 5° Melchior Victor (RC. Mussidan), 6° Pradelou Grégory (CC. Périgueux), 7° Daubisse Samuel (CC. Périgueux), 8° Caravaca (CCP. Nontron), 9° Mespoulède Jean-Claude (PTT. Périgueux), 10° Dubesset (Pédale Faidherbe).

Prix des fêtes de Issac (14 août)

1° Stéphane Valade (EC. Foyenne), 2° Marie S. (Rungis), 3° Mignot (Mérignac VC), 4° Cuménal (Ribérac), 5° Maly (Périgueux), 6° Salban (G. Agenais), 7° Anastaze (SC. Périgord), 8° Fedrigo Pierrick (CC. Marmande), 9° Géraud (UC. Confolens), 10° Napias Jacques (ASCA. Bergerac)

Prix du comice de Mussidan (17 septembre)

1° Jean-François Guérin (CC. Marmande), 2° Bourges (UC. Haillan), 3° Eric Valade (EC. Foyenne), 4° Nicolas Brachet (CCP. Nontron), 5° Loïc Charles-Artigues (Lalinde), 6° Antoniol (AC Uzerche), 7° Jean-Marc Prioleau (EC. Foyenne), 8° Pérobe (Tonneins), 9° Longueville (VC. Cubzac), 10° de Marchi (Toulouse).

A Saint-Michel de Double (1° octobre)

1° Bernard Faye (UC. Bazas), 2° Florent Delmond (PTT. Périgueux), 3° Cornali (CC. Marmande), 4° Mespoulède Jean-Claude (PTT. Périgueux), 5° Arretche Sébastien (Cyclisme 24), 6° Périn (Eauze), 7° Bibié Robert (SC. Périgord), 8° Truffy J.Paul (non licencié), 9° Hispiwac (RC. Mussidan), 10° Tonini (UC. Bazas).

 

QUELQUES GRANDS DE LA SAISON 95

 

Maurizio Fondriest, Yohann Museeuw, Andrei Tchmil, Mauro Gianetti, Laurent Jalabert, Tony Rominger, Miguel Indurain, Armand de Las Cuevas, Alex Zülle, Bjarne Riis, Richard Virenque, Abraham Olano, Pavel Tonkov, Rolf Jaermann, Jelle Nijdam, Vjatsheslav Ekimov, Franco Ballerini, Nicola Minali, Franck Vandenbroucke, Francesco Frattini, Gianni Faresin, Eddy Seigneur, Lance Armstrong, Massimiliano Sciandri, Thierry Marie, Ramon Gonzales-Arrieta, Emmanuel Magnien, Jérôme Chiotti.

 

CEUX QUI BRILLENT EN PERIGORD

 

Isidore Dudrat (CC. Périgueux), Jean-François Robert (CC. Périgueux), Jérôme Paul (CC. Périgueux), Pascal Le Pemp (ASPTT. Périgueux), Olivier Feytou (UC. Montpon), Bernard Bodin (CC. Lindois), Gaylord Bonnelie (PTT. Périgueux), Aurélien Bonnelie (PTT. Périgueux), Victor Melchior (RC. Mussidan), Florent Delmond (PTT. Périgueux), Christophe Granger (JS. Astérienne), Jean-Luc Besse (Boulazac AC), Julien Sybiac (Pédale Faidherbe), Christophe Napias (ASCA. Bergerac), Laurent Olivier (ASPTT. Périgueux), Christophe Cuménal (EC. Ribérac), Cyril Cornut (JS. Astérienne), Mickaël Estève (Pédale Faidherbe), Sébastien Arretche (Cyclisme 24), Guillaume Carreau (Pédale Faidherbe), Stéphane Lavignac (PTT. Périgueux), Jacques Dubost (ASPTT. Périgueux), Christophe Cuménal (EC. Ribérac), Grégory Pradelou (CC. Périgueux), Elisabeth Chevanne-Brunel (Team Cycliste Féminin 24).

 

LES VEDETTES DU SUD-OUEST

 

Christophe Allin (Cycle Poitevin), Pascal Berger (CRC. Limoges), Gilles Zech (FC. Oloron), Philippe Bordenave (GSC. Blagnac), Gérard Ianotto (Guidon St. Martinois), Pierre Painaud (Cycle Poitevin), Christophe Bassons (UV. Mazamet), Guillaume Destang (CC. Marmande), Hugues Ané (GSC. Blagnac), Olivier Ouvrard (Cycle Poitevin), Anthony Langella (CC. Marmande), Igor Pavlov (GSC. Blagnac), Alain Cessat (CRC. Limoges), Patrick Hourdebaigt (VC. Oloron), Gilles Chauvin (GSC. Blagnac), Henrick Sobinsky (UV. Lectoure-Auch), Fernand Lajo (US. Bouscat), Stéphane Boury (Cycle Poitevin), Eric Fouix (CRC. Limoges) Vincent Sauzeau (Cycle Poitevin), Michel Commergnat (UC. Felletin).

Bernard PECCABIN

LDC le 01/06/2010

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 01-06-2010 à 18h17

 GRAND PRIX DE BELVES ET 1° TOUR DE LA DORDOGNE Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

Ci-dessus quelques engagés de la première édition du Tour de la Dordogne

- Le Cyclo-Club de Belvès d'après guerre a traversé une période faste en évènements sportifs. Le Grand Prix de la ville qui s'y déroulait avait une stature internationale. C'est dès 1950, que l'équipe du président Carcenac décida d'organiser un Tour de la Dordogne en jumelant l'épreuve avec le Grand Prix, soit deux étapes sur deux journées. Ce Tour et ce Prix ont vécu des éditions glorieuses, avec ses hauts et ses bas, puisque l'édition 1957 constituera la dernière à être mise sur pied. Mais ce n'est pas pour autant que le cyclisme tombera à Belvès. En 1958 ce fut le Championnat des professionnels qui fut organisé, puis en 1972 et en 1974 (je pense) le critérium international de la route...

 

PREAMBULE

- Malgré toutes mes recherches*, il m'a été impossible de retrouver les premières traces du Grand Prix. Aussi et par la force des choses, mon historique débutera par le IV° Prix qui se déroulait le 13 juin 1948. Près de quarante-six coureurs se présentaient au départ. Au 3° tour le Sarladais Pradel lance l'échappée. Martineau le rejoint deux tours après. C'est alors que Van-Schendel, Galluici, Bermudez et Bruni partent après les fugitifs. Au neuvième tour, la jonction est faite. Loubet de Rodez tente à son tour l'aventure. Il s'adjuge la grosse prime ? mais à mi-course, trente-cinq hommes se retrouvent ensembles. Delmas de Périgueux prend trente mètres mais ne peut poursuivre son effort. L'Agenais Prouzet gagne les 100.000 francs du 13° passage et s'échappe amenant dans sa roue Van-Schendel et Loubet. Van-Schendel fera le forcing pour partir en solitaire. Le peloton amené par Bergerioux ne pourra colmater l'avance du Toulousain, malgré Galluici qui cherchera à revenir. Avec une minute d'avance, Van-Schendel deviendra ainsi le 4° lauréat d'un Prix plein d'avenir.

(*) vingt-quatre heures après cette publication, Philippe Dessimoulies nous communique les vainqueurs en question,  des trois premières éditions : 1945 : Robert Desbats (CAM Bordeaux), 1946 Louis Chambeurlant (UC Arcachon), 1947 Guérino Pontoni (Guidon Agenais). Voir éventuellement commentaires en bas de cette édition.

Le classement (édition 1948) : 1. Van Schendel (Toulouse) les 120 kms en 3h 05', 2. Galliucci (Toulouse) à 120 mètres, 3. Loubet (Rodez) à 2'00" tous trois sur Cycles France-Sport, pneus Dunlop, 4. Lacoste, 5. Félix Bermudez (Espéraza), 6. Bruni, 7. André Commerie (Périgueux), 8. Jo Bianco (Guidon Agenais), 9. Tino Sabbadini (Fumel), 10. Bergerioux (Girondins), 11. Pineau (CC. Marmande), 12. Prouzet (G. Agen), 13. Clermont, 14. Lala, 15. Grellety (Mussidan), 16. Saint-Laurent, 17. Pontoni (G. Agenais), 18. Garrigue, etc ….

GP des jeunes : 1. Guy Large (CC. Bergerac) les 50 kms en 1h 22', 2. Trabadi, 3. Gardé, 4. Cramoi, 5. Larénie, etc ….

 

- Le 29 mai 1949, c'est devant une foule inimaginable que l'épreuve se dispute. Au 16° tour Londéro, Bidart, Dolhats et Bianco réussissent à se détacher. Amédée Rolland le favori et les hommes du peloton ayant laissé l'écart grandir ne pourront plus revenir sur les fuyards, qui perdront Londéro et Bidart lors de l'avant dernier tour. Très en forme, Albert Dolhats triomphera devant Bianco distancé de 120 mètres.

Le classement (1949) : 1. Albert Dolhats (Aviron Bayonnais sur cycle Elvish), 2. Jo Bianco (Guidon Agenais) à 120 mètres, 3. Louis Londéro (Brive) à 30", 4. Julien Vasquez (Auch), 5. Honoré Pontoni (Guidon Agenais), 6. Rolland, 7. Gonzato Pitarque (Souillac), 8. Bruni, 9. Demanes, 10. Clermont.

 

C'est en 1950 que le Cyclo-Club de Belvès organise par la volonté de ses dirigeants, le 1° Tour de la Dordogne. La date choisie sera la veille de la 6° édition du Prix International de Belvès, qui lui comptera comme deuxième étape de ce Tour. Vous découvrirez ainsi dans les publications à venir les six premiers Tour de la Dordogne et les Prix de Belvès.

F NDLR : Beaucoup de clubs ont essayé de reprendre le flambeau du Tour de la Dordogne après la dernière édition Belvésoise de 1957. Il y a eu d'abord Jean-Marie Defix (Vélo-Club Bergeracois) qui dès 1964 annonçait un Tour de la Dordogne sur plusieurs jours. Mais devant l'ampleur de la tâche et la mobilité des étapes, il se contentera de le transformer en Tour du Bergeracois.

Ensuite il y a eu Maurice Jouault qui a été un grand précurseur du cyclisme moderne de notre Dordogne. Il adopta la formule des "Huit Jours cyclistes en Dordogne", en faisant profiter (avec le concours de plusieurs clubs de Dordogne) toutes les catégories de coureurs y compris dames et vétérans, mais sans classement général. A chaque organisation, se disputait un Trophée portant l'identité d'un ancien coureur professionnel qu'il invitait, plus les prix FFC correspondants au vainqueur.

Après Maurice Jouault, il y a eu le Tour du Périgord (dès 1986) de Jacques Ravillon (Cyclo-Club Sarladais). Magnifique épreuve, mais qui n'épousait que le Périgord Noir et la vallée de la Dordogne. Cette épreuve continue d'exister sur la région de Biron avec le VC Monpazièrois.

Ce n'est qu'en 1990 que Serge Salles réussit à combler le vide, en mettant sur pied un Tour de la Dordogne new look avec des villes étapes sur quatre journées. Ce qui signifie que c'était tout à fait différent par rapport au défunt Tour né sur les pentes de Belvès. Mais ne négligeons pas tout de même l'image des forçats de la route que l'on a donné aux anciens, qui se coltinaient un Tour de plus de 250 kms dans la journée, plus le Grand Prix de Belvès le lendemain et ses 26 ascensions de la Brèche, soit 150 kms. Mais avant de se lancer dans cette aventure sportive, Serge a fait des essais avec deux Tour Nord Dordogne sur deux jours (1987 et 1988), mis sur pied entre Périgord Blanc et Périgord Vert, histoire de se tester avant de se lancer dans le grand saut. Aujourd'hui, on sait que l'édition 2010 n'aura pas lieu, mais cela constitue un autre débat qui ne regarde surtout pas Dordogne Cycliste.

 

1950 : 1° TOUR DE LA DORDOGNE

 

VI° Grand Prix de la ville de Belvès,

soit deux étapes le samedi 4 et le dimanche 5 juin

sous le patronage de "Sud-Ouest" et de "l'Athlète"

- Pour les samedi 4 et dimanche 5 juin se préparent à l'Est de la Gironde une très grande épreuve, le Tour de la Dordogne et le Grand Prix de la ville de Belvès. Deux courses jumelées en effet, que le Cyclo-Club Belvèsois ne regrettera pas d'avoir associées ainsi, car elles ont provoqué d'ores et déjà l'engagement d'une foule de routiers de premier ordre et celui de marques dont ils sont équipés.

 

LE TOUR DE LA DORDOGNE

 

- Cette épreuve aura donc lieu le Samedi 4 juin 1950, sur l'itinéraire ci-après : Belvès (départ 9h30), Siorac-en-Périgord, Le Coux, Le Bugue, Le Buisson, Cadouin, Calès, Badefols, Lalinde, Couze, Sainte-Capraise, Mouleydier, Creysse, Bergerac (72 km), Les Lèches, Mussidan, Douzillac, Neuvic, Saint-Astier, Périgueux (135 km), Saint-Laurent, Saint-Pierre de Chignac, Fossemagne, Thenon, Montignac, Sarlat (207 km), Vitrac, La Roque-Gageac, Beynac, Saint-Cyprien, Mouzens, Siorac, Belvès (251 km).

- Les prix sont les suivants : 20 000 francs, 15 000, 10 000, 8 000, 6 000, 4 000, 3 000, 2 000, 1 000, et 1 000 soit un total de 70 000 francs.

 

LE VI° GRAND PRIX DE BELVES

 

- Le CC. Belvésois organisera donc le lendemain dimanche 5 juin, le Grand Prix de la ville de Belvès. Cette épreuve sera courue sur un circuit hautement spectaculaire de 5,8 kms à couvrir 26 fois soit 150 kilomètres.

Rappelons que ce Grand Prix fut gagné l'an dernier par Dolhats.

 

LE CLASSEMENT GENERAL

 

- Le montant total des prix des deux épreuves s'élève à 320 000 francs. Le Grand Prix de Belvès comporte, comme le 1° Tour de la Dordogne, des prix très importants. En un mot, l'épreuve se présente comme toutes courses disputées en deux étapes. Le Tour étant la première et le Grand Prix la seconde. Dans ces conditions, le classement général établi d'après les temps réalisés dans l'une et l'autre épreuve comporte des prix très importants.

 

LES PREMIERS ENGAGES

 

- Et voici par marque, la liste des premiers coureurs inscrits :

Rochet : Lucien et René Lauck, Le Boulanger, Berselli, Baits, Bourbon, Simonin, Londéro, Gueus, Commerie.

Marcaillou : Paul et Jacques Pineau, Bouchonnet, Huguet, Bermudez, Figuerole.

Carrara : Combe, Honoré Pontoni

Olympia : Louis Caput, Robert Chappatte, Roger Pontat, Haegel, Cathelin, Renaud, Souliac, Kepes.

Alcyon : Monnier, Pras, Rozane.

Mervil : Scalbi, Regnard.

France Sport : Paquet, Valentin, Linares, Roux, Bruel, Chambeurland, Meilhan, Vasquez, Rançon.

Moineau : Bebengut, Pérez, Glomot, Cazaux, Camille.

Royal-Fabric : Barquéro, Martinez

Guimbretière :

La Perle : Roland et Marcel Danguillaume.

Terrot : Darnauguilhem, Ducourneau, Prouzet, Allory, Raymond Bertrand, Fombellida, Raymond, Sabbadini, Mérino, Allory.

Métropole : Marcorig, Guerino Pontoni, Cassagne, Sclaffert, Grellety, Jacob

Auto-moto : Berton, Mignat, Guiller.

Riva-Sport : Roland Amédée, Gianna, Bertolucci, Anzelbe, Rondeaux.

Mercier : Desbats, Forlini, Barrère, Aubry, Pagotto, Belobre.

Elvish Fontan : Dolhats, Trouillet, Cassol, P. Griès, Demanes, Fontan, Fermo Camellini, Gries.

 

- Notons, à propos de l'équipe Elvish, qu'elle sera peut-être complétée par Camellini, actuellement depuis Lundi à Pau, auprès de M. Crosnier chef de la firme.

Bernard PECCABIN

LDC le 01/06/2010 (à suivre)

  Lire les 5 commentaires | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 01-06-2010 à 18h20

 COURSES DE CLOCHER EN PERIGORD - (15° édition) Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Notre photo avec René Minvielle capitaine de route du RC Mussidan aux côtés d’Henri Piqué.

Après 1950, 1951, 1959, 1960, 1967, 1968, 1969, 1973, 1976 1982, 1986, 1992, 1995 et 2000 voici la saison 1948, avec quelques noms de coureurs dont les noms vous remémoreront sans doute quelques souvenirs, du moins celui d’en avoir entendu parler... Car 1948, c’est aussi l’année de naissance de bien de nombreux lecteurs...

 

QUELQUES RESULTATS - SAISON 1948

 

A Mussidan (Course classement 14 mars 1948)

1° Marcel Dubreuilh les 60 kms en 1h27’, sur cycle Rochet, agent Chaussade Mussidan, 2° Louis Ducloux à 5", 3° Raymond Fonmarty à 15" (accidenté au sprint qu’il entama avec Dubreuilh), 4° René Minvielle à 45", 5° Albert Collard m. tps, 6° Raymond Chaminaud m. tps, 7° Francis Despréaux à 3’25", 8° Henri Picqué (deux crevaisons).

A Mussidan (Course classement 21 mars 1948)

1° Raymond Fonmarty les 100 kms en 2h58’, 2° Louis Ducloux à deux longueurs, 3° René Minvielle à trois longueurs (tous sur cycle Erka agent Chaussade Mussidan), 4° Marcel Dubreuilh à 5 longueurs, 5° Henri Picqué, 6° Guy Goulpier, 7° Albert Collard

Classement jeunes : 1° Gérard Grelléty, 2° Yves Stech à deux longueurs, 3° Francis Despréaux, 4° Marcel Chadourne, 5° Guillaumard.

A La Planche (Prix des cycles Chaussade 16 mai 1948)

1° José Sanz (SCAL) les 100 kms en 2h25’, 2° Bernagaud (SCAL) en 2h30’, 3° Petit (SCAL) en 2h31’ (tous sur cycle Rochet, agent Jeanjaquet à Libourne), 4° Couturas, 5° Bensse (Bergerac), 6° René Minvielle (RC Mussidan).

Saint-Antoine sur l’Isle (17 mai 1948)

1° Louis Ducloux (RC.Mussidan) les 80 kms en 2h04’, sur cycle Erka, agent Chaussade Mussidan, 2° Guy Pierre (Castillon), 3° Campaner (Sauveterre), 4° Raymond Fonmarty (RCM), 5° Rieu (SCAL).

Ménesplet (juin 1948)

1° Raymond Fonmarty (RCM), les 60 kms en 1h40’, 2° Louis Ducloux (RCM) tous deux sur cycle Erka, agent Chaussade Mussidan, 3° Gérard Grelléty (RCM), 4° Ortolan (Castillon), 5° Marcel Dubreuilh (RCM), 6° Egide Pasquon (RC. Mussidan)

Prix de l’AS Vanxains (4 juillet 1948 – National)

1° Robert Rippes (UCAPA) les 120 kms en 2h55’, sur cycle Peugeot, 2° René Berton (ES. Bourdillot) à 20", 3° Pierre Mancicidor (CA. Bèglais) à 7’30", 4° Angélo Mariani (Pessac), 5° Delmas (CC.Périgueux), 6° Pierre Mounet (Périgueux), 7° Antoine Latorre (Bordeaux), 8° Guy Allory (Roumazières), 9° Sallat, 10° Collard (RCM) premier des jeunes.

A Saint.Martial d’Artenset (5 juillet 1948)

1° Charles Martin (CC. Périgourdin) les 110 kms en 3h05’, 2° Paul Grellety (CC. Belvès), 3° Dumon (P.Faidherbe), 4° Raymond Fonmarty (RCM) à 30", 5° Rebière (Périgueux), 6° Albert Lascaux (CC. Périgueux), 7° Gérard Grellety (RCM), 8° Maurice Verdun (CC.Périgueux).

A Montpeyroux (2 août 1948)

1° René Minvielle (RCM) les 70 kms en 1h52’, sur cycle Erka, agent Chaussade Mussidan, 2° Linarès (Castillon) à 2’00", 3° Henri Martin (Stade Foyen) 4° Joseph Fabro (Bergerac), 5° Marcel Dubreuilh (RCM), 6° Bensse (Bergerac).

A Saint-Laurent des Hommes (9 août 1948)

1° Gérard Grellety (RCM) les 70 kms en 2h03’, 2° Marcel Dubreuilh (RCM), 3° René Minvielle (RCM), 4° Collard (RCM).

Championnat du RC Mussidan (10 octobre 1948)

1° René Minvielle les 80 kms en 2h07’, 2° Henry Picqué, 3° Gérard Grelléty, 4° Francis Despréaux, 5° Raymond Chaminaud, 6° Louis Ducloux, 7° Albert Roy, 8° Henri Bousquet, 9° Rolland, 10° Marcel Escupeyrat.

 

QUELQUES GRANDS DE LA SAISON 1948

 

René Vietto, Jacques Pras, Guy Lapébie, Raoul Rémy, Gino Bartali (vainqueur du Tour de France),, Alain Moineau (VC. Levallois), Jean Robic, Pierre Brambilla , Rick Van Steenbergen, Gino Bartali (Italie) 1° du Giro en 1946, Fausto Coppi.

 

CEUX QUI BRILLENT EN PERIGORD

 

Pierre Mounet (CC. Périgueux), René Caramégeas (CC. Périgueux), Charles Martin (CC. Périgueux), Charles Ferdinand (CC. Bergerac), Maurice Pradel (Pédale Sarladaise), Paul Grellety (CC. Belvès), Albert Lascaux (CC. Périgueux), René Minvielle (RC.Mussidan), Henri Martin (Stade Foyen).

 

LES VEDETTES DU SUD-OUEST

 

André Bramard (ASPTT. Bordeaux), Albert Dolhats (Av. Bayonnais), Robert Rippe (UCAP.Angoulême), Roger Cruzin (CC. Caudéran), René Barrère (CC. Béarnais), Gilbert Ducourneau (Sde Montois), Robert Desbats (CC. Caudéran), André Gavelle (SA Bordeaux), Alfred Macorig (Guidon Agenais, Pierre Mancicidor (CA. Bèglais), Jacques Moujica (St.Gaudens)

Alain Moineau (VCL. Arcachon), Marcel Pau (SA.Bordeaux), Tino Sabbadini (VC.Fumel), Jo Bianco (Guidon Agenais), François Palus (FC. Oloron), Jean Bidart (UC. Arcachon), André Micas (ASPTT. Bordeaux), Robert Dutein (SA. Bordeaux), Jean Montaut (S. Blayais), Félix Adriano (G. Agen), Abel Trouillet (VC. Auscitain), André Darrigade (US. Dax), Félix Bermudez (Espéraza).

 

AUTRES COURSES EN 1948

 

7 mars Mussidan (Classement) : 1° Minvielle (RC. Mussidan), Le Pauly de Vanxains : 1° Louis Ducloux (RC.Mussidan),

10 mai Montignac-Vauclaire : 1° Charles Martin (CC. Périgueux), 17 mai La Jemaye : 1° René Minvielle (RC. Mussidan), St-Médard de Mussidan (Prix de la mairie) : 1° Le Boëdec (CC. Bergerac), Juin St.Médard de Mussidan (fêtes) : 1° Zaccaron (Stade Foyen), 14 juillet Mussidan : 1° Charles Martin (CC. Périgueux), 25 juillet Prix de la ville de Ribérac : 1° Marius Duteil (CC. Périgueux), 18 juillet Beaupouyet Gare : 1° René Minvielle (RC Mussidan), 1° août Le Mayet de St.Médard : 1° Albert Lascaux (CC. Périgourdin), 15 août Prix du Pizou : 1° Douady (Libourne), 15 août Les Lèches : 1° Albert Lascaux (CC. Périgourdin), 16 août Villefranche de Lonchat : 1° Henri Martin (Stade Foyen), 22 août Prix des commerçants de la gare : 1° Zaccaron (Stade Foyen), 20 septembre Prix des commerçants Mussidan : 1° Marius Duteil (CC. Périgueux) et 1° Guy Large (Bergerac) Prix des jeunes, 3 octobre St.Michel de Double : 1° René Minvielle (RC.Mussidan), 4 octobre St.Rémy sur Lidoire : 1° Henri Martin (Stade Foyen), Fin octobre St.Front de Pradoux : 1° Henri Picqué (RC. Mussidan)

 

Bernard PECCABIN

LDC le 08/06/2010

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 08-06-2010 à 17h43


|<< <<<  1   2   3   4   5  | 6 |  7   8   9   10   11   12  >>> >>|

Catégorie :
 

SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 09-02-2010 à 14h30 | Mis à jour le 15-03-2017 à 16h55 | Note : 8.93/10