Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

LA-DORDOGNE-CYCLISTE
la-dordogne-cycliste

Pêle-mêle, vous trouverez sur ce blog destiné aux compétiteurs cyclistes et à leurs dirigeants, une compilation de faits, de résultats, de photos, d’histoires, de publications, sans aucune chronologie de dates. Vous pouvez ainsi surfer d’une année à d’autres, de sorte que toutes les générations de lecteurs y trouvent leur compte.
Un blog dédié aux anciens coursiers de notre Dordogne et de sa périphérie, mais aussi à tous nos futurs champions.
(Blog de Bernard PECCABIN)
Venez découvrir en quelques clics l’actualité sportive de notre discipline et celui de ses valeurs au travers de son patrimoine.
Participez à la vie de ce blog en adressant photos et reportages à l'auteur. e-mail : bernard.peccabin@wanadoo.fr (Tél : 06 37 43 45 96)
"La Dordogne Cycliste" ? Vraiment un blog pas comme les autres, mais toujours au chevet de ceux qui ont fait à une certaine époque et jusqu’à aujourd’hui, l'actualité de notre discipline en Dordogne !
Blog jumelé avec http://velodordogne.canalblog.com/

Contacter l'auteur de ce blog

CATEGORIES
- RETRO EN PERIGORD
- MES PUBLICATIONS
- COURSES DISPARUES
- MES DOSSIERS
- PHOTOS et RESULTATS

5 DERNIERS ARTICLES
- EYMET, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES
- LE TOUR DE FRANCE EN DORDOGNE EN 2017
- ALAIN BUFFIERE : SA CARRIÈRE AMATEUR
- VERTEILLAC, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES
- CHAMPIONNATS D’AQUITAINE (palmarès)
Sommaire

10 DERNIERS ARTICLES COMMENTES
- NONTRON ET SON CYCLISME (1973-1980) 5° Publication
- COULOUNIEIX (course disparue puis reprise)
- TREMOLAT ET SA COURSE CYCLISTE DISPARUE
- EUGENE CHRISTOPHE : Une grande légende (2° partie)
- COURSES DE CLOCHER EN PERIGORD - (38° édition)
- COURS DE PILE (Course disparue)
- MARIUS DUTEIL - FIGURE DE LEGENDE DU CYCLISME PERIGOURDIN (4° partie)
- LE PIZOU (Prix des fêtes en août 1968)
- 9 Février 2010 - 9 Février 2015
- ÇA S’EST PASSÉ EN PERIGORD, IL Y A 50 ANS...semaine du 1 au 7 avril 1963

CALENDRIER
LunMarMerJeuVenSamDim
01020304
05060708091011
12131415161718
19202122232425
2627282930
<< Juin >>

BLOGS FAVORIS
Ajouter la-dordogne-cycliste à vos favoris
 1955 : TOUJOURS PAS DE TOUR DE LA DORDOGNE Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

Pas de Tour de la Dordogne, mais le XI° Grand Prix International de Belvès

s'est terminé par la victoire au sprint d'un champion

Marcel GUITTARD de l'UV. Limousine

- Sans doute l'antique cité de Belvès, en Dordogne, a-t-elle le privilège de présenter aux touristes un site merveilleux, pouvant soutenir la confrontation avec tant d'autres dont la région périgourdine abonde, mais elle a aussi pour nous, sportifs friands de la compétition cycliste, un autre privilège, celui d'avoir pu aménager un circuit à nul autre pareil. Du haut du balcon naturel que forme la muraille de soutènement du boulevard longeant la ville et donnant sur un panorama splendide de la campagne environnante, ce circuit de quelques six kilomètres de développement, permet aux spectateurs de suivre la course dans la presque totalité de son déroulement.

- Et comme sa population est cent pour cent sportive, on conçoit aisément la place que Belvès peut occuper dans notre sport cycliste en particulier. Cet engouement lui permet de rassembler chaque année un lot de vedettes qui fait de son Grand Prix l'une des épreuves 'les plus courues" de notre région du sud-ouest, nous voulons même ajouter d'au delà.

- C'est ainsi que ce 11° d'une série chaque année plus importante quant au nombre de concurrents de grande valeur, a réuni quarante-trois partants, dont nous ne citerons que quelques-uns, alors que tous devraient avoir l'honneur de la citation. Nous nous arrêterons seulement aux frères Pineau de Montauban, à notre vieille connaissance l'ex-Dacquois Amigo, aux parisiens Brûlé, Ferrer, Dacquay, Telotte, à Dussault, Vivier, Prouzet, Dufraisse, ex-champion de France et du monde de cyclo-cross, à Bouvet récent vainqueur des boucles de la Seine, , à nos compatriotes Darnauguilhem, Trouillet, Rançon, Vasquez, Rascagnères, révélation toulousaine, combien d'autres encore …. et nous allions oublier le limougeaud Marcel Guittard, qui allait être le onzième vainqueur au palmarès.

- Il nous faut donc arrêter là, mais pas sans avoir aussi, et surtout, mis en lumière, en peu, en très peu de mots, l'action des Belvèsois eux-mêmes, sans laquelle évidemment tout ce que nous avons dit comme tout ce que nous allons dire ne pourrait exister : un maire, monsieur Biraben, en même temps que conseiller général, un adjoint, monsieur Besse, qui prennent une part agissante dans toutes les organisations, avec des collaborateurs dévoués au premier rang desquels nous placerons un dynamique garde champêtre dont le poids des ans ne ralentit pas l'action, bien au contraire.

- Sans doute l'antique cité de Belvès, en Dordogne, a-t-elle le privilège de présenter aux touristes un site merveilleux, pouvant soutenir la confrontation avec tant d'autres dont la région périgourdine abonde, mais elle a aussi pour nous, sportifs friands de la compétition cycliste, un autre privilège, celui d'avoir pu aménager un circuit à nul autre pareil. Du haut du balcon naturel que forme la muraille de soutènement du boulevard longeant la ville et donnant sur un panorama splendide de la campagne environnante, ce circuit de quelques six kilomètres de développement, permet aux spectateurs de suivre la course dans la presque totalité de son déroulement.

- Et comme sa population est cent pour cent sportive, on conçoit aisément la place que Belvès peut occuper dans notre sport cycliste en particulier. Cet engouement lui permet de rassembler chaque année un lot de vedettes qui fait de son Grand Prix l'une des épreuves 'les plus courues" de notre région du sud-ouest, nous voulons même ajouter d'au delà.

- Et maintenant pour terminer, c'est tout le Cyclo-Club Belvésois que nous allons porter à l'honneur, avec monsieur Lucien Carcenac, son président et toute une pléiade de jeunes emportés par son exemple. Il ne restera plus qu'à décrire les péripéties de l'épreuve, ce que nous allons faire au mieux, en nous excusant de les retracer aussi succinctement.

 

LE FILM DE LA COURSE

 

- Sont en tête, à chacun des passages, de neuf en neuf minutes : au premier tour Dufour (Limoges), au deuxième Dessoles (Châteauroux), devant Dufour. Gourd est à 100 mètres, précédant le peloton. Au troisième Dufour, que Gourd a rejoint. Au quatrième, Ferrer (Perpignan). Au cinquième, Dufour, Dacquay et Chaumont qui passent dans le même ordre au sixième pour l'attribution de la grosse prime. Les tours suivants ont pour leaders : Dacquay, Louis, Martinez, Belloc, Bouvet, Combes, Trouillet (à deux reprises consécutives), puis Rançon, Delpicolo, Darnauguilhem, Jacques Pineau, Guittard et, au vingtième, celui de l'arrivée, Guittard.

- Cette énumération confirme combien la lutte fut acharnée, l'homme de tête changeant à chaque tour ou presque, ce qui n'indique pas, bien au contraire, que la course se poursuivit en peloton compact, mais plutôt que le peloton se morcelait constamment pour se ressouder aussitôt, le leader passant sans coup férir de la tête à la queue, avec des différences atteignant jusqu'à plusieurs centaines de mètres. Il s'ensuivait une indécision totale quant à l'issue de cette lutte, pouvant nuire au succès du vainqueur.

- Et c'est alors que le "diabolique" speaker Monlong par une de ses astuces dont il a le secret, intervint pour que la course fût ce qu'il fallait qu'elle soit, c'est à dire qu'elle donne un brillant vainqueur. Elle l'eut, indiscutable, en la personne du limougeaud Marcel Guittard, qui bien que reconnu par des victoires antérieures de grand retentissement, n'avait pas ce jour la faveur des pronostiqueurs consultés, pas même celle de Monlong lui-même.

- Comment fut obtenu ce dénouement en tous points magnifiques ? Par le fait que Monlong ayant réussi à collecter une très grosse prime, la fit disputer à cinq tours de la fin. Ce furent l'agenais Delpicolo, le montalbanais Jacques Pineau et le bergeracois Darnauguilhem qui se la partagèrent, dans l'ordre, devant Bouvet, Vivier, Dufraisse et Trouillet, auxquels vinrent se joindre un Guittard jusque là fort réservé, et un Jules Pineau. Le reste du peloton était nettement distancé et la course était définitivement jouée. La décision ne pouvait plus qu'appartenir à l'un des huit hommes précités, dont l'effort n'allait pas se ralentir.

- C'est alors que Guittard maître du forcing au cours des deux derniers tours, parachevait ce forcing par un sprint irrésistible. Et le limougeaud, interviewé au micro, déclarait au speaker Monlong : "j'ai voulu gagner pour faire honneur à votre science de la course …." (et pour avoir les fleurs avec le baiser au vainqueur que la délicieuse Mlle Marthe Brouqui allait lui offrir dans un sourire, aurait-il pu ajouter !)

- Ajouterons-nous de notre côté que la phase finale de ce 11° Grand Prix International de Belvès le fit se terminer en apothéose ? Point ne sera besoin. La satisfaction manifestée avec enthousiasme par les "milliers de sportifs" qui en vécurent les péripéties ne pouvait être dépassée qu'au 12° Grand Prix du Cyclo-Club Belvésois, l'année prochaine.

 

LE CLASSEMENT

 

1. Marcel Guittard (UV. Limousine), les 120 kms en 3h 02' 15" sur cycle Terrot, 2. Trouillet, 3. Darnauguilhem, 4. Bouvet, 5. Vivier, 6. Prouzet, 7. Delpicolo, 8. Belloc, 9. Rançon, 10. Dufraisse, 11. 12. Ferrer, 13. Dacquay, 14. Gratton, 15. Walryck, 16. Gandin, 17. Jacques Pineau.

LE BUREAU DU CC. BELVÈSOIS EN 1955 : Président : M. Carcenac, Vice Président : M. Orhan, Trésorier : M. Fresquet, Trésorier adjoint : M. Bonnet, Secrétaire : M. Boussat, Secrétaire adjoint : M. Delbreil

Bernard PECCABIN

LDC le 15/07/2010 (à suivre)

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 15-07-2010 à 18h04

 COURSES DE CLOCHER EN PERIGORD - (20° édition) Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

- Jordan Caillaud (CC Périgourdin) vainqueur en cette saison 98 à Saint-André de Double.

Après 1948, 1950, 1951, 1959, 1960, 1964, 1967, 1968, 1969, 1971, 1973, 1976, 1978, 1982, 1986, 1989, 1992, 1995 et 2000 voici la saison 1998, avec quelques noms de coureurs dont les noms vous remémoreront sans doute quelques souvenirs, du moins celui d'en avoir entendu parler...

 

QUELQUES RESULTATS - SAISON 1998

 

Nocturne des Champions de Mussidan (14 juillet)

1° Mareck Lesniewski (CA. Aubervilliers), 2° Urien (Sélection Finistère), 3° Henry (Sélect. Finistère), 4° Torres Torrent (Fédération Catalane), 5° Alexandre Chouffe (CA. Aubervilliers), 6° Domingo Garcia (Fédération Catalane), 7° Pérez (CC. Sporter), 8° Hamon (CC. Sporter), 9° Rouxel (Sélect. Finistère), 10° Fernand Lajo (US. Bouscat).

A Saint-André de Double (28 juillet)

1° Jordan Caillaud (CC. Périgueux), 2° Christian Darrin (CA. Périgueux), 3° Daniel Dutertre (VC. Arédien), 4° Marina Desprez (GC. Bergerac), 5° René Marchioro (SC. Périgord), 6° Paillot (UC. Châteauneuf), 7° Baronnet (Pédale Jonzac), 8° Saunier (GC. Bergerac), 9° Arquey Jean-Michel (GC. Bergerac), 10° Blanchon (CCP. Nontron).

Prix des fêtes de Grignols (19 juillet)

1° Marina Desprez (Guidon-Club Bergerac), 2° Sautier Lucien (CC. Périgueux), 3° Arquey Jean-Michel (GC. Bergerac), 4° Granger Christophe. (JS. Astérienne), 5° Leray (VC. Glénan), 6° Saunier (GC. Bergerac), 7° Devaux (GC. Bergerac), 8° Nicolas (AC. Ménesplet), 9° Chené (CC. Périgueux), 10° Lescure (EC. Foyenne).

A Saint-Etienne de Puycorbier (26 juillet)

1° René Marchioro (Sprinter-Club Périgord), 2° Poujoux (Pellegrue), 3° Darrin Christian. (SC. Périgord), 4° Levesque (AVC. Libourne), 5° Stéphane Virvaleix (CC. Périgueux), 6° Caris (EC. Foyenne), 7° Mignonneau (SC. Chemin Long), 8° Baronnet (Jonzac), 9° Sébastien Darrin (CA. Périgueux), 10° Rabouy (SC. Caudrot).

Prix des fêtes de Beaupouyet (2 août)

1° Nicolas Naïbo (GC. Bergerac), 2° Gillot (CC. Périgueux), 3° Cazeaux (AC. Fumel), 4° Fontayne (GC. Bergerac), 5° Beden (EVCC. Bergerac), 6° Daubisse Claude (CA. Périgueux), 7° Marcos (PTT. Périgueux), 8° Dubost Bernard (Brive), 9° Lableigne (EVCC. Bergerac), 10° Dore (VC. Vernon).

Prix des fêtes de Issac (17 août)

1° Victor Melchior (RC. Mussidan), 2° Jean-Claude Delage (Pellegrue), 3° Romain Bourrinet (Châteauneuf), 4° Eric Vouillat (SC. Périgord), 5° Estève (Pédale Faidherbe), 6° Jordan Caillaud (CC. Périgueux), 7° Soupre (AVC. Libourne), 8° Darrin Christian (CA. Périgueux), 9° Lableigne (EVCC. Bergerac), 10° Sébastien Darrin (CA. Périgueux).

Prix du comice de Mussidan (20 septembre)

1° Eric Valade (EC. Foyenne), 2° Laborde S. (CAM Bordeaux), 3° Ludovic Guionie (GC. Bergerac), 4° Jérôme Paul (CC. Périgueux), 5° Cyril Fontayne (GC. Bergerac), 6° Gilles Dupré (US. Rauzan), 7° Aurélien Bonnélie (ASPTT. Périgueux), 8° Mazurie (VC. Cubzac), 9° Didier Lavesne (CC. Périgueux), 10° Mouchard (Mérignac).

A Saint-Michel de Double (4 octobre)

1° Eric Barbet (EC. Saint-Etienne), 2° Lepoutre (Mimizan), 3° Lableigne EVCC. Bergerac), 4° Victor Melchior (RC. Mussidan), 5° Eric Vouillat (SC. Périgord), 6° Claude Lévêque (AC Uzerche), 7° Monribot (CC. Lindois), 8° Delpech (CAM Bordeaux), 9° Desprez Marina. (GC. Bergerac), 10° Lesault (SC. Patriote).

 

QUELQUES GRANDS DE LA SAISON 98

 

Jan Ullrich, Richard Virenque, Marco Pantani, Franco Ballerini, Laurent Jalabert, Michaël Boogerd, Bo Hamburger, Abraham Olano, Chris Boardman, Laurent Madouas, Laurent Roux, Mario Cipollini, Evgueni Berzin, Francesco Casagrande, Luc Leblanc, Oscar Camenzind, Santiago Blanco, Fernando Escartin, Jean-Cyril Robin, Fabio Baldato, Pascal Lino, Tom Steels, Bobby Julich, Christophe Rinéro, Armin Meier, Daniele Nardello, Axel Merckx.

 

CEUX QUI BRILLENT EN PERIGORD

 

Lucien Sautier (CC. Périgueux), Christophe Cuménal (CC. Périgueux), Didier Lavesne (CC. Périgueux), Jean-Yves Béneyrol (CCP. Nontron), Vincent Guillout (ASPTT. Périgueux), Victor Melchior (RC. Mussidan), Philippe Candau (CC. Périgueux), Mathieu Calmon (GC. Bergerac), Stéphane Lableigne (EVCC. Bergerac), Ludovic Guionie (GC. Bergerac), Christian Darrin (CA. Périgueux), Cyril Fontayne (GC. Bergerac), Didier Virvaleix (CC. Périgueux), Olivier Feytou (GC. Bergerac), Simon Fradin (SC. Périgord), Mickaël Delage (UC. Montpon), Jean-Luc Besse (CA. Périgueux), Aurélien Bonnélie (ASPTT. Périgueux), Jean-Michel Arquey (GC. Bergerac), Elisabeth Chevanne-Brunel (TCF 24), Alain Sonson (CC. Périgueux), Adrien Brusson (SC. Périgord), Anthony Boyer (CC. Périgueux), Stéphane Reimherr (CC. Périgueux), Vincent Arquey (GC. Bergerac), Michel Decima (UC. Montpon), Jacques Dubost (UC. Montpon), Ludovic Nowak (EVCC. Bergerac), Yoann Darnac (CC. Périgueux), Vincent Devaux (GC. Bergerac), Sébastien Darrin (CA. Périgueux), Laurent Gillot (CC. Périgueux), Cyril Zuchet (GC. Bergerac), Mickaël Estève (Pédale Faidherbe), Jordan Caillaud (CC. Périgueux), Stéphane Virvaleix (CC. Périgueux), Marina Desprez (Guidon Club Bergerac), René Marchioro (SC. Périgord), Nicolas Naïbo (GC. Bergerac).

 

LES VEDETTES DU SUD-OUEST

 

Yvonnick Bolgiani (Cycle Poitevin), Alain Lagière (CC. Marmande), Grégory Pérez (Cycle Poitevin), Olivier Ouvrard (Cycle Poitevin), Christian Magimel (23 la Creuse), Thierry Rabouin (Tarbes Cycliste Bigorre), Pierrick Fedrigo (CC. Marmande), Stéphane Lavignac (CRC. Limoges), Jean-Yves Elissalde (Aviron Bayonnais), Yvan Becaas (Cahors VS), Igor Pavlov (US. Montauban), Christophe Dupèbe (Guidon Saint-Martinois), Alain Saillour (23 la Creuse), Eric Darragnès (ASPTT. Périgueux), Gilles Canouet (CC. Marmande), Stéphane Bellicaud (Bressuire AC), Thierry Ferrer (UC. Brive), Olivier Durand (PSF. Niort), Gilles Zech (23 la Creuse), David Brulon (CRC. Limoges), Franck Champeymont (23 la Creuse), David Marié (Cycle Poitevin), Loïc Herbreteau (Cycle Poitevin), Stéphane Eyquard (23 la Creuse), Gérald Marot (23 la Creuse), Christophe Allin (CRC. Limoges), Arnaud Dublé (SA. Mérignac), Fabrice Chabenat (CRC. Limoges), Alain Sonson (CC. Périgueux), Frédéric Berland (Cycle Poitevin), Michel Ambrosini (US. Montauban).

 

AUTRES COURSES EN 1998 : 14 juin Prix des fêtes de Saint-Médard de Mussidan - 1° Eric Dupré (EC. Foyenne

Bernard PECCABIN

LDC le 15/07/2010

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 15-07-2010 à 18h41

 1956 : 5° Tour de la Dordogne Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandir

1956 : 5° Tour de la Dordogne et

12° GRAND PRIX INTERNATIONAL DE BELVES

sous le patronage de Sud Ouest et de l'Athlète

 

- Qui peut dire mieux en Dordogne ? Le Cyclo-Club de Belvès organisateur a le droit d'être fier de ses deux épreuves annuelles se disputant deux jours consécutifs. Les coureurs engagés au Tour de la Dordogne sont automatiquement partants le lendemain au Grand Prix de Belvès, sauf accident dans la première épreuve. Samedi seuls les pros de 3° catégorie et les indépendants peuvent s'aligner au départ, tandis que le lendemain tous les pros et indépendants 1° catégorie peuvent s'engager. C'est dire que le Grand Prix peut présenter un plateau supérieur mais Samedi l'épreuve reste qualificative pour le championnat régional et la lutte sera chaude car des points précieux sont à prendre. Rappelons le détail des prix . Au Tour Dordogne, 50 000 au premier, puis dans l'ordre 30 000, 20 000, 15 000, 12 000, 10 000, 8 000, 7 000, 6 000, 5 000, 4 000 et trois fois 3 000. Cet éventail de prix permet de bons espoirs pour chacun dont celui de dimanche où le premier recevra la somme de 100 000 francs puis ensuite et respectivement 75  000, 50 000, 35 000, 25 000, 15 000, 12 000, 10 000, 8 000, 7 000, 6 000, 5 000 (trois fois), 4 000, et cinq fois 3 000, c'est à dire 375 000 francs judicieusement répartis. Le cumul des journées n'est pas interdit, mais on n'a jamais vu encore un seul coureur remporter les deux épreuves. Il n'est cependant pas exclus que ne se produise cette éventualité. Dans ce cas, ce serait pour un tel vainqueur une très grosse journée. Rien n'est impossible dans ce domaine.

- Tout à l'heure à midi précis, le président Carcenac abaissera son drapeau pour donner le départ du 5° Tour de la Dordogne. Ce faisant il libérera le peloton des coureurs et tout de suite ce sera très rapide puisque aussi bien on dévalera la pente vers Fongaufier avant d'aborder la vallée. Le palier parfois le faux plat dominera un bon moment par Siorac et Le Buisson avant de trouver plus loin la courte rampe menant sur la route touristique du bac de Sors longue de quelques kilomètres seulement. Ce sera Limeuil accroché au coteau et les coureurs déjà à l'œuvre n'auront pas loisir d'admirer le magnifique panorama qui s'offre et encore moins le temps de s'attarder dans l'aimable site. Peu d'efforts pour gagner successivement Trémolat, Mauzac; Lalinde et Couze avant de grimper sur Beaumont et de rejoindre Monpazier. La côte de Belvès précédant ce premier passage (vers 14h30) sera déjà dure. On ne fera que passer et déjà on abordera la deuxième boucle en Périgord noir. Déjà le peloton ne sera plus compact et c'est là que nous donnons rendez-vous aux hommes en forme ou aux bons rouleurs. Entre Sarlat et Saint-Cyprien la décision sera peut-être déjà faîte sinon elle pourrait intervenir dés que nous aurions dit bonjour à nos amis cypriotes. Et ce sera le retour par Le Coux et Siorac et à nouveau la dure côte qui serait si besoin était le dernier juge. Cette première grande journée sera un beau prélude au grand prix de demain dimanche, prélude bien fait pour drainer vers l'un des plus sportifs chef lieu de canton des milliers de spectateurs, tous des vrais sportifs que nous retrouverons.

- Le Grand Prix sur le traditionnel et unique circuit avec son panache habituel se déroulera lui le lendemain. Il a pris rang d'épreuve internationale et il est donc ouvert aux professionnels toutes catégories et aux indépendants de 1° catégorie seulement. Cette grande kermesse régionale se dispute sur un tracé des plus spectaculaire mais aussi très rude pour les concurrents. Ce circuit comporte en effet une descente de deux kilomètres puis un palier et une côte d'égale distance. Les tribunes sont situées au sommet de la côte, sur les remparts. De là les spectateurs jouissent d'un magnifique point de vue et peuvent juger tous les efforts des concurrents tandis que les sprints se déroulent sous leurs yeux. Les coureurs doivent couvrir 25 fois ce dur circuit dit de la Brèche. Chaque année on assiste à des sprints serrés et les spectateurs qui viennent en foule vivent intensément des minutes passionnantes car la course est fertile en péripéties. La côte de Belvès avec ses rampes aux pourcentages importants éliminant rapidement les concurrents présomptueux ou en mauvaise forme mais aussi incertains jusqu'au sprint final.

 

LES PREMIERS ENGAGES

 

1. Louis Barès (Toulouse Cycliste), 2. Serge Chaumont (UC. Villeneuve), 3. Giovanni Gandin (UC. Villeneuve), 4. Mohamed Ben Brahim (UC. Rabat), 5. Armand Darnauguilhem (CC. Bergerac), 6. Pierre Collet (UC. Rabat), 7. Quintino Estève (UC. Rabat), 8. Robert Desbats (UC. Arcachon), 9. André Dupré (CC. Bergerac), 10. Ismaël Laporte (Pédale Faidherbe), 11. Léon Kervasse (Pédale Faidherbe), 12. Daniel Dihars (ASPTT. Bordeaux), 13. Marius Archambaud (VC. Villefranche Périgord), 14. Jacques Salanier (VC. Villefranche Périgord), 15. Henry Grellety (VC. Villefranche Périgord), 16. Robert Conty (CC. Lindois), 17. Honoré Pontoni (Guidon Agenais), 18. André Lesca (Guidon Agenais), 19. Robert Dugues (SC. Aiguillon), 20. Edouard Audibert (CC. Lindois), 21. Georges Dupré (CC. Lindois), 22. Pierre Grellety (CC. Lindois), 23. Rolland Combe (CC. Lindois), 24. Pierre Orlando (UC. Villeneuve), 25. Goya (SA. Mauléon), 26. Marcel Queheille (Mauléon), 27. Million (Paris), 28. Bermudez (La Roque), 29. Jules Pineau (Guidon Agenais), 30. Jacques Pineau (Guidon Agenais), 31. Gadras (Barsac), 32. Madur (RC. Mussidan), 33. Rotrou (RC. Mussidan), 34. Bastre (VC. Hendaye), 35. Vivensang (VC. Hendaye), 36. Pagès (Gramat), 37. Jus (Montauban), 38. Cigano (Bordeaux), 39. Paradol (CC. Lindois), 40. Bousquet (Marseille), 41. Chaminaud (Ribérac), 42. Vivier (Ribérac), 43. Pagotto (Montréjeau).

 

LE PARCOURS

 

Belvès, Le Buisson, Limeuil, Trémolat, Mauzac, Sauveboeuf, Lalinde, Couze, Beaumont, Monpazier, Belvès (1° passage), Villefranche du Périgord, La Mouline, Saint-Pompon, Prats, Daglan, Foncène, Cénac, Vitrac, Sarlat, Le Pech, Saint-Cyprien, Petit Bout, Campagne, Le Coux, Siorac, Belvès, (arrivée après 220 kilomètres de parcours).

 

Toujours routier-sprinter, Robert DESBATS enlève le

5° TOUR DE LA DORDOGNE

devant le Villeneuvois Giovanni Gandin

 

BELVES. (Dgne) - le 2 juin - Ainsi qu'on pouvait le prévoir, le train fut très vif rapidement, et dans la plaine, le peloton s'étirait déjà. C'est à Trémolat que se dessina la course. Desbats - déjà lui - s'échappa après quarante kilomètres de course avec deux compagnons, et, derrière, le peloton se scinda en plusieurs tronçons.

- Cette échappée paraissait prématurée, et cependant c'est elle qui devait faire la décision. Sept coureurs formaient alors le peloton de tête : Pagotto, Queheille, Desbats, Chaumont, Georges Dupré, Jus et Gandin. Le peloton était déjà à une minute, puis à une minute cinquante.

- Darnauguilhem abandonne bientôt, ainsi que Cigano et Salanier. Après Villefranche, Jus et Pagotto sont lâchés et c'est à cinq que l'échappée va se poursuivre. A ce moment, le gros du peloton est à 5' 45" et bientôt les deux lâchés ont, eux aussi, trois minutes de retard.

Archambaud tombe lourdement et monte dans la voiture balai. La course est très belle et à Sarlat, c'est une foule énorme qui applaudit les coureurs.

- On peut penser que c'est au sprint que va se faire la dernière décision, mais après Saint-Cyprien, dans une forte rampe, Desbats surprend ses adversaires et, seul, Gandin peut prendre sa roue. Avec de bons relais, les deux hommes augmentent leur avance et tous les deux sprintent éperdument vers la ligne d'arrivée. Desbats gagne d'un quart de roue. Ce Tour de la Dordogne a été magnifique. L'organisation excellente a été conduite par le CC. Belvès qui sait ce qu'il veut et où il va avec sa poignée de fidèles et dévoués dirigeants.

 

Le classement : 1. Robert Desbats, les 220 kms en 5h 25' sur cycles Mercier, pneus Hutchinson (groupe sportif Mercier-BP), 2. Gandin (Villeneuve) à un quart de roue, 3. Queheille (Mauléon) à 1' 26", 4. Georges Dupré (Lalinde) à 1' 58", 5. Chaumont (Villeneuve) à 2' 45", 6. André Dupré (Bergerac) à 4' 07", 7. Dihars (Bordeaux) à 7' 10", 8. Conty (Lalinde) à 7' 15", 9. Kervasse (Périgueux) à 8' 50", 10. Chaminaud (Ribérac) à 9' 00", 11. Audibert (Lalinde) à 9' 01"..

 

Louis BERGAUD gagne devant Rançon et Cigano

LE 12° GRAND PRIX DE BELVES

patronné par Sud Ouest et l'Athlète

BELVES le 3 juin. - Sur le circuit si spectaculaire de la ville, le grand prix de Belvès a remporté son succès habituel. Troisième la veille au Tour de la Dordogne, Queheille, de Mauléon, prit tout d'abord un tour, empochant d'intéressantes primes. Le limousin René Dufour se mit également en évidence et, au dixième tour, le peloton restait encore groupé.

- Puis Mosello attaquant avait la meute à ses trousses. Vivier, à son tour, s'évada, et ce fut sérieux, si sérieux qu'à cinquante kilomètres de l'arrivée le ribéracois avait 48 secondes d'avance. Queheille perça et abandonna le circuit très rapide, empêchant tout retour.

- Pagotto, les frères Pineau, Darnauguilhem, Louis Bergaud de Mauriac, Prouzet, Ben Brahim ex-coureur de Rabat, titulaire de nombreux succès, chassèrent un moment. Vivier toujours à l'avant grâce à l'allant du speaker Monlong, empochait la moitié d'une prime de 100.000 francs, le reste étant enlevé (30.000 francs) par Gourd et (20.000 francs) par Aufray.

- Et ce n'est qu'à l'avant-dernier tour que Vivier épuisé fut rejoint. Le dernier tour s'effectua avec une dizaine de coureurs échelonnés sur cinquante mètres, et Bergaud gagna nettement le sprint, devant Rançon et Cigano.

- Le CC. Belvès a connu la réussite en ces deux jours sans pluie. L'organisation s'avéra excellente en tous points. Bravo à M. Carcenac et à monsieur Roussely directeur des deux épreuves et à toutes les bonnes volontés sans lesquelles rien ne pouvait être entrepris. Merci à ce sympathique négociant en bois grâce auquel nous purent suivre toutes les péripéties de ce Tour de Dordogne souvent au détriment des pneus de sa voiture. Un motard fut légèrement blessé dans une chute mais sans gravité. Dimanche sur la tribune on remarquait aux côtés de monsieur Biraben maire; monsieur Leygues président du CC. Périgourdin. Félicitations à M. Monlong toujours aussi dynamique et qui récolta de nombreuses primes. Le Grand Prix 1956 est passé, vive celui de 1957 !

Le classement : 1. Louis Bergaud (Mauriac), les 25 tours de circuit soit 145 kms en 4h10, 2. Rançon à 4 longueurs, 3. Cigano, 4. Lesca, 5. Vasquez tous même temps, 6. Guittard, 7. Ben Brahim, 8. Colomina, 9. Gourd, 10. Darnauguilhem.

Bernard PECCABIN

LDC le 20/07/2010 (à suivre)

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 20-07-2010 à 18h50

 COURSES DE CLOCHER EN PERIGORD - (21° édition) Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

- Jean-Paul Séaut (JS Astérienne) et Pascal Van-Hollebecke (EVCC Bergerac) ont gagné quelques épreuves en cette saison 1984

Après 1948, 1950, 1951, 1959, 1960, 1964, 1967, 1968, 1969, 1971, 1973, 1976, 1978, 1982, 1986, 1989, 1992, 1995, 1998 et 2000 voici la saison 1984, avec quelques noms de coureurs dont les noms vous remémoreront sans doute quelques souvenirs, du moins celui d'en avoir entendu parler...

 

QUELQUES RESULTATS - SAISON 1984

Prix du 1° mai à Mussidan (1° mai)

1° Daniel Furlan (CA. Bèglais), 2° Guy Dutertre (CC. Périgueux), 3° Chevillon (US. Talence), 4° Raboteau (AC. Nersac), 5° Bureau JL (RC. Mussidan), 6° Gourmelon (RC. Mussidan), 7° Mazeau J. (AJ. Montmoreau), 8° Devaud X. (CC. Montpon), 9° Vignaud (Lormont), 10° Bernagaud M.(UC. Bazas)

Prix de Bruc à Grignols (6 mai)

1° Victor Melchior (RC. Mussidan), 2° Bérano (RC. Mussidan), 3° Lissandreau Joël (CA. Ribérac), 4° Rousseau (Royan OC), 5° Delugin (CA. Ribérac), 6° Jouannel (JS. Astérienne), 7° Petit (AVC. Libourne), 8° Chonis (CA. Ribérac), 9° Baronnet (Guidon Séverinois), 10° Ozane (AVC. Libourne).

Prix de Saint-Louis en l'Isle (20 mai)

1° Bérano Christian (RC. Mussidan), 2° Daniel Dutertre (CCP. Nontron), 3° Poletto (VC. Aturin), 4° Séaut (JS. Astérienne), 5° Bureau J.Louis (RC. Mussidan), 6° Nauleau (AC. Baignes), 7° Dessaignes (Guidon Terrassonais), 8° Thibault (UC. Mehunoise), 9° Devaux X. (CC. Montpon), 10° de Vincenzi (AC. Marmande).

Prix de Saint-Médard de Mussidan (17 juin)

1° Frédéric de Santi (SA. Mérignac), 2° Edouard Lajo (Mérignac VC), 3° Patrick de Santi (SA. Mérignac), 4° Lubiato (Saint-Médard), 5° Dupré Gilles (EVCC. Bergerac), 6° Valade JM (EC. Foyenne), 7° Deltreuil Guy (VC. Beaulac), 8° Audeguil (UC. Villeneuve), 9° Fernand Lajo (Mérignac VC), 10° Bodin (EC. Foyenne).

Prix des cadets à Bénévent (8 juillet)

1° Laurent Souquet (VC. Cubzac), 2° Hervé Lavignac (CC. Périgueux), 3° Yannick Nogué (US. Talence), 4° Christophe Lanxade (EVCC. Bergerac), 5° Patrice Peyencet (RC. Mussidan), 6° Bravin (AVC. Libourne), 7° Helleu (Charenton), 8° Gantelle (US. Cenon), 9° Solacroup (VC. Saint-Céré), 10° M. Cabirol (UC. Montpon).

Nocturne des Champions à Mussidan (14 juillet)

1° Eric Valade (EC. Foyenne), 2° Fernand Lajo (Mérignac VC), 3° Edouard Lajo (Mérignac VC), 4° Bajan (AS. Facture), 5° Domecq (Mérignac VC), 6° Bodin (EC. Foyenne), 7° Decima (EC. Foyenne), 8° Bannes (CC. Marmande), 9° Patrick de Santi (SA. Mérignac), 10° Galy (US. Bouscat).

Prix des minimes à Saint-André de Double (20 juillet)

1° Didier Dutertre (CC. Périgueux), 2° Marcadier (Châteauneuf), 3° Laborde (ASPTT. Périgueux), 4° Garrigou (Sainte-Livrade), 5° Witezack (CA. Ribérac), 6° Castrezzatti (Libos), 7° Gallut (VC. Saint-Thomas), 8° Surault Olivier (Cenon), 9° Thierry Sonson (Sainte-Livrade), 10° Crosta (AC. Marmande).

Nocturne de Grignols (21 juillet)

1° Dominique Genet (US. Bouscat), 2° Jouannel JM (JS. Astérienne), 3° Louesdon (US. Bouscat), 4° Guiral (US. Bouscat), 5° J. Lissandreau (CA. Ribérac), 6° Helleu (Charenton), 7° Legallardec (AS. Herblay), 8° Boucherie (CC. Chalais), 9° Beaudou M. (CA. Ribérac), 10° Vigier (VC. Châtres).

Prix des fêtes de Béleymas (22 juillet)

1° Christophe Goury (CC. Marmande), 2° Gautier (CRC. Limoges), 3° Delmas (Guidon Sarladais), 4° Jean-Luc Besse (CC. Périgueux), 5° Moguerou (CC. Marmande), 6° Desarçon (AS. Saint-Médard), 7° Casse (CC. Marmande), 8° Lauberton (AVC. Libourne), 9° Chalopin (UV. Limousine), 10° Macchelberg (TS. Mourens).

Prix des fêtes de Grignols (23 juillet)

Jean-Paul Séaut (JS. Astérienne), 2° Roger Doumenge (EC. Foyenne), 3° Chassagne (CC. Marmande), 4° Dartigolles (AS. Facture), 5° Laforêt (Ambarès), 6° Geoffroy (CC. Faux), 7° Audebert Jean-Paul (JS. Astérienne), 8° Patrick Delmonteil (EVCC. Bergerac), 9° Lavignerie (EVCC. Bergerac), 10° Michel Dutertre (CCP. Nontron).

A Saint-Etienne de Puycorbier (29 juillet)

1° Bernard Mazeau (ASPTT. Périgueux), 2° Blangeois (Pédale Faidherbe), 3° Godilhaud (Saint-Thomas de Conac), 4° Rey (JS. Astérienne), 5° Eymard Ch (ASPTT. Périgueux), 6° Gervais (EVCC. Bergerac), 7° Truffy JP (EVCC.Bergerac), 8° Foucaud (G. Pellegrue), 9° Gélabert (VC. Keronnais), 10° G. Laval (UC. Villeneuve).

Prix des fêtes de Beaupouyet (5 août)

1° Jean-Marc Prioleau (CC. Marmande), 2° Fernand Lajo (Mérignac VC), 3° Valade E. (EC.Foyenne), 4° Paoletti (CC. Bernos), 5° Gourmelon (RC. Mussidan), 6° Bodin (EC. Foyenne), 7° Parenteau (Nersac), 8° Dupré G. (EVCC. Bergerac), 9° Dupré E (EVCC. Bergerac), 10° P. de Santi (SA. Mérignac).

Prix des fêtes de Issac (20 août)

Pascal Van-Hollebecke (EVCC. Bergerac), 2° Gourmelon (Mussidan), 3° Baumard (UC. Montreuil), 4° Philippe Candau (UC. Montpon), 5° Vouillat (EVCC. Bergerac), 6° Jean-Paul. Audebert (JS. Astérienne), 7° Bernard Estève (Pédale Faidherbe), 8° Decima (AJ. Montmoreau), 9° Audebert Jean-René (JS. Astérienne), 10° Dupré Gilles (EVCC. Bergerac).

Prix du Comice de Mussidan (17 septembre)

1° Jean-Marc Prioleau (CC. Marmande), 2° Bajan (AS. Facture), 3° Avezou Ph (EVCC. Bergerac), 4° Valade JM (EC. Foyenne), 5° Serge Perin (CV. Montastruc), 6° Patrick de Santi (SA. Mérignac), 7° Sarpoulet (AS. Facture), 8° Fiefvez (AC. Marmande), 9° Audeguil (UC. Villeneuve), 10° G. Dupré (EVCC. Bergerac).

 

QUELQUES GRANDS DE LA SAISON 84

 

Francesco Moser, Shuiten, Sean Kelly, Stéphen Roche, Johan Lamerts, Guido Bontempi, Rudy Rogiers, Alain Bondue, Gregor Braun, Phil Anderson, Kim Andersen; Eric Caritoux, Alberto Fernandez, Hubert Linard, Bernard Hinault, Laurent Fignon, Vincent Barteau, Luis Herrera, Greg Lemond, Claude Criquiélon, Steve Bauer, Corti, Charly Mottet.

 

CEUX QUI BRILLENT EN PERIGORD

 

Jacques Napias (ASCA. Bergerac), Jean-Claude Ulbert (Guidon Sarladais), Patrice Peyencet (RC. Mussidan), Claude Denis (CC. Périgueux), Daniel Dutertre (CCP. Nontron), Hervé Lavignac (CC. Périgueux), Christophe Lanxade (EVCC. Bergerac), Didier Virvaleix (CC. Périgueux), Jacques Suertegaray (EVCC. Bergerac), Jean-Louis Laval (CC. Sarlat), Jean-Luc Besse (CC. Périgueux), Didier Fraschini (EVCC. Bergerac), Hervé Gourmelon (RC. Mussidan), Daniel Delmon (CC. Périgueux), Frédéric Chabreyrou (CA. Ribérac), Jean-Claude Mespoulède (ASPTT. Périgueux), Pierre Marc Lamontagne (EVCC. Bergerac), Jacques Dubost (EVCC. Bergerac), Victor Melchior (RC. Mussidan), Eric Vouillat (EVCC. Bergerac), Claude Valiani (Pédale Faidherbe), Joël Lissandreau (CA. Ribérac), Bernard Dubost (EVCC. Bergerac), Christian Bérano (RC. Mussidan), Didier Dutertre (CC. Périgueux), Jean Biniecki (Pédale Thiviers), Patrick Vigné (CC. Sarlat), Gilles Dupré (EVCC. Bergerac), Jean-Claude Ménardie (Guidon Sarladais), Jean-René Audebert (JS. Astérienne), Didier Lezoray (CC. Sarladais), Bernard Mazeau (ASPTT. Périgueux), Jean-Paul Séaut (JS. Astérienne), Eric Raud (CC. Périgueux), Robert Bibié (ASPTT. Périgueux), Laurent Mazeau (EVCC. Bergerac), Philippe Candau (UC. Montpon), Philippe Avezou (EVCC. Bergerac), Jean-Paul Audebert (JS. Astérienne), Bernard Conan (Pédale Faidherbe), Pascal Van-Hollebecke (EVCC. Bergerac), Rachid Alaux (CC. Sarlat), Hubert Lavignerie (EVCC. Bergerac), Thierry Chamouleau (CC. Périgueux), Marc Dutreuilh (CC. Montpon), Christian Darrin (ASPTT. Périgueux), Jean-Yves Béneyrol (ASPTT. Périgueux), Philippe Vergnal (Guidon Terrasson), Thierry Delmonteil (EVCC. Bergerac), Claude Hue (ASPTT. Périgueux), Xavier Lamontagne (EVCC. Bergerac), Patrick Delmonteil (EVCC. Bergerac), Francine Merlos (EVCC. Bergerac), Bruno Blangeois (Pédale Faidherbe), Jean-Marc Jouannel (JS. Astérienne), Jean-Paul Truffy (EVCC. Bergerac), Jean-François Dupuy (CCP. Nontron), Fabrice Gervais (EVCC. Bergerac), Guy Thomas (CCP. Nontron), Michel Delestage (Pédale Thiviers).

 

LES VEDETTES DU SUD-OUEST

 

Bernard Pineau (US. Talence), Michel Dupuytren (UC. Brive), Michel Larpe (CA. Civray), Daniel Amardeilh (CV. Montastruc), Philippe Glowacz (VC. Charente Océan), Gérard Simonnot (UC. Brive), René Bajan (AS. Facture), Pascal Chaumet (Cycle Poitevin), Michel Guiraudie (PTT. Cahors), Eric Valade (EC. Foyenne), Roland Mercadié (US. Montauban), Dominique Landreau (Cycle Poitevin), Daniel Ceulemans (UC. Brive), Fernand Lajo (Mérignac VC), Alain de Carvalho (UC. Brive), Richard Tremblay (VC. Charente-Océan), Philippe Brossais (PTT. Montauban), Henri Bonnand (VRC. Albi), Francis Périn (US. Lavardac), Patrick Friou (CC. Vervant), Jean-Claude Laskowski (VC. Aubusson).

Bernard PECCABIN

LDC le 20/07/2010

  Lire les 2 commentaires | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 20-07-2010 à 18h54

 1957 : 6° TOUR DE LA DORDOGNE ET GP DE BELVES Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandir

 
- Le speaker Monlong à droite présente le vainqueur du GP de Belvès, Yves Gourd, dont les traits tirés disent l'effort accompli. A gauche Marie-Jeanne Arias et Jeannette Busolo demoiselles d'honneur remettent les fleurs. A leurs côtés, le président Carcenac arbore un sourire qui souligne sa large satisfaction.

L'Auvergnat Louis BERGAUD l'emporte

devant Darnauguilhem et Sabbadini

 

BELVES (Dgne), le 25 mai - Parmi les tours départementaux, voire régionaux dont le nombre augmente chaque année, il en est peu qui puissent présenter un "plateau" comparable à ce dernier Tour de la Dordogne. Soixante partants au nombre des quels on a pu compter avec des Buchonnet, des Colette, des Bergaud qui possèdent à leur actif plusieurs Tours de France, des titulaires de Tours régionaux comme Jacques Bianco, vainqueur du récent Tour de Champagne, André Dupré pour le Tour de l'Aude, le tarbais Abadie, le Béarnais Queheille, le charentais Trochut, Suire, Gaillot, Fourgeaud, tous vainqueurs des plus grandes épreuves régionales, sans compter le champion du monde André Dufraisse. Des champions nationaux comme notre Robert Desbats, avec le Cannois Mirando, le lyonnais Remangeon ou encore Nardi, Cigano qui sont de tous les palmarès. On en pourrait détacher d'autres encore, mais autant reproduire la liste totale des engagements pour affirmer que le CC. Belvésois et son président détiennent une grande épreuve dont le succès va chaque année grandissant.

LE PARCOURS : Belvès (11h30) Pont de Cause, les Milandes, Allas, Berbiguières, Saint-Cyprien, Le Coux, Siorac, Belvès (1° passage), Bouillac, Montferrand, Beaumont, Couze, Mouleydier, Bergerac, Mussidan, Saint-Astier, Pas de l'Anglais, Périgueux, Atur, Lacropte, Journiac, Le Bugue, Le Coux, Siorac, Belvès (arrivée vers 17h50).

- L'épreuve se classe, en outre comme l'une des mieux organisées. Elles est des plus probantes quant aux difficultés qu'elle présente tout au long de son parcours et Belvès est un aboutissant bien propre à ne sacrer que de vrais champions. Pour en terminer avec cette présentation, nous disons que son déroulement est impeccable sous la direction de monsieur Roussely et de ses amis du comité d'organisation.

Les soixante concurrents alignés à l'appel de l'excellent présentateur Robert Monlong présent tout comme M. Jo Bouillon qui donnera le départ.

Les premiers engagés : 1. Lesca (Agen), 2. Jules Pineau (Agen), 3. Jacques Pineau (Agen), 4. Pontoni (Agen), 5. Agut (Carcassonne), 6. Darnauguilhem (Mimizan), 7. Conty (Bergerac), 8. Dihars (Bordeaux), 9. Cigano (Bordeaux), 10. Colette (Montluçon), 11. Buchonnet (Guéret), 12. André Dupré (Bergerac), 13. Georges Gay (Toulouse), 14. Lagane (Montastrruc), 15. Zolnowski (Montauban), 16. Belloc (Montauban), 17. Giusti (Villefranche), 18. Bodin (Villefranche), 19. Gaillot (Surgères), 20. Trochut (Boulogne-Billancourt), 21. Georges Dupré (Monpazier), 22. Audibert (Monpazier), 23. Fourgeaud (Mansle), 24. Suire (Mansle), 25. Cortello (Monte-Carlo), 26. Pagès (Gramat), 27. Rascagnères (Montastruc), 28. Dubois (Périgueux), 29. Settino Perin (Nérac), 30. Barrière (Villeneuve), 31. De Osti (Lectoure), 32. Tonello (Lectoure), 33. J. Bianco (Agen), 34. Jo Bianco (Agen), 35. Louis Bergaud (Mauriac), 36. Bousquet (Marseille), 37. Bianchi (Saint-Rémy de Provence), 38. Polo (Saint-Rémy de Provenve), 39. Meunier (Vierzon), 40. Amigo (Sarlat), 41. Delmas (Sarlat), 42. Pouget (Sarlat), 43. Mirando (Boulogne-Billancourt), 44. Abadie (Toulouse), 45. Queheille (Mauléon), 46. Cazala (Pau), 47. Desbats (Arcachon), 48. Goya (Nay), 49 Simon (Aurillac), 50. Barès (Toulouse), 51. Gadras (Barsac), 52. Walryck (Paris), 53. Bortolo (Digoin), 54. Remangeon (Lyon), 55. Fernandez (Lyon), 56. Dufraisse (Limoges), 57. Tory (Bergerac), 58. Frare (Toulouse), 59. Mosello (Saint-Gaudens), 60. Mazeaud (Saint-Yrieix), 61. Moncayo (Tulle), 62. Pras (Montbron), 63. Bertrand (Bordeaux).

La Course

- La descente rapide de Fongauffier fait un départ éclair et tout aussitôt les concurrents dévalent en une file multicolore du plus bel effet, enthousiasmant le tout Belvès assemblé. La première difficulté est la côte des Milandes au 25° kilomètre. Une prime importante au sommet est pour le Mauléonnais Queheille. Un peu plus loin dans la traversée des Mines, Mazeaud de Saint-Yrieix inaugure la liste des malchanceux. Il aura de la difficulté pour revenir car le parcours se présente très accidenté. Desbats crève au 30° kilomètre, le tarbais Abadie un peu plus loin.

- La prime de passage à Saint-Cyprien est pour Barrière de Villeneuve. Bertolo et Guisti sont accidentés. Le peloton se morcelle sur une attaque de Queheille soutenue par Barrière. Tous deux se détachent poursuivis à quelques deux cent mètres par un quatuor composé de Perin, Bodin, Pouget et Moncayo. Gaillot, Dihars et Folch sont à peu de distance.

- Au premier passage à Belvès, Mocayo et Périn sont en tête d'un groupe de dix coureurs. Quelques abandons au passage. Folch crève. Dans la descente après Belvès, le regroupement s'opérera total et l'allure faiblira. Aussi Walryck, arrêté un instant, pourra facilement revenir.

- A Beaumont, 78 kilomètres en 2h 12', Dupré enlève la prime. Profitant de l'apathie du peloton, les bergeracois Conty et Georges Dupré se détachent pour passer en tête devant leurs concitoyens. Le peloton est à deux minutes. Frare crève à l'entrée de la ville. Sous l'impulsion de Bergaud, les fuyards sont rejoints et la randonnée reprend plus rapide toutefois. A Mussidan, c'est Audibert qui enlève la prime.

- Dihars et Amigo viennent le soutenir et c'est un trio qui vient à prendre un avantage sérieux. On a peine à croire qu'il sera définitif, car la distance qui reste à parcourir est encore longue. Du fait les fuyards sont repris dans la longue côte de Saint-Astier. Amigo renonce le premier. Audibert ne tient guère plus longtemps, mais le vaillant petit Dihars ira beaucoup plus loin. Il succombera en beauté après une résistance héroïque qui aura duré quelque 60 kilomètres, dont 25 tout seul.

- On atteint les deux cent kilomètres en 5h 30'. La fin approche et les attaques se déclenchent. Trochut se montre le plus ardent. André Dupré, Pagès, Gay, Pontoni, toujours à la parade, rendent vaines ses tentatives. Voici les dernières difficultés du parcours passé. Le Bugue, la rude côte de Campagne est impuissante à faire la décision, comme on pouvait le penser. Ce sera donc la toute dernière et dans ses derniers mètres, celle de Fongauffier que l'on gravit pour l'arrivée qui donnera le classement dans l'ordre suivant :

1. Louis Bergaud (Mauriac), les 235 kms en 6h 15' (moyenne 37,600 km/h), 2. Darnauguilhem (Mimizan), 3. Sabbadini (Fumel), 4. Cigano, 5. Suire, 6. Lampre, 7. Colette, 8. ex-aequo Delmas, Amigo, Rascagnères, Moncayo, Pouget, puis Goya, Bodin, Buchonnet, Fernandez, André Dupré, Pagès, Trochut, de Osti, Bousquet, Pras, etc ….

 

13° GRAND PRIX DE BELVES

Yves GOURD, lauréat inattendu

 

BELVES (Dgne), le 26 mai - A l'examen du lot qui allait disputer le Grand Prix de Belvès, le lendemain du Tour de la Dordogne, bien peu auraient placé Yves Gourd au premier rang de leurs favoris. Cependant chacun connaît la valeur, le sérieux du coureur de l'AS. Eymétoise, pour l'avoir vu triompher dans maintes épreuves, mais de là à le voir dominer – et avec quel panache ! - un Valentin Huot en grande forme, un Bergaud, un Maurice Bertrand, un Sabbadini, sur un terrain bien à leur convenance, il y a un pas qu'ils n'auraient pas franchi !

- Eh bien la cause est entendue et le champion 1956 du Limousin a remporté sur tous, une belle victoire que le signataire de ces lignes veut considérer comme un exploit.

- C'est d'autre part, une occasion pour lui de rendre justice à Yves Gourd, qu'il avait omis (sic) de signaler lors du dernier championnat de France des indépendants, à Monaco, comme ayant fait la moitié de l'épreuve, seul à deux minutes devant le peloton - because le drapeau rouge barrant la route à tous informateurs, hors les directeurs très officiels de la course ! et l'absence d'ardoisier (re-sic !)

 

UN BEAU CIRCUIT

 

- Mais brisons là, pour dire que le XIII° Grand Prix de Belvès fut, en dépit des circonstances atmosphériques détestables, une belle manifestation unique et au milieu d'une assistance satisfaisante puisqu'elle a donné à Robert Monlong, la possibilité de réussir un total de primes qui n'a pas dû aller loin des 200.000 francs, dont une seule forte de 100.000.

- Succès pour le speaker sans doute, mais aussi pour les organisateurs du CC. Belvésois, pour M. Carcenac, son président et ses nombreux amis, dont nous ne citerons que M. Roussely comme nous citerons M. Clément, pour le comité du Limousin.

 

LA RONDE INFERNALE

 

- Vingt-cinq tours d'un circuit panoramique qui n'a probablement pas son égal en aucune autre région, tant pour sa visibilité que pour son profil. Vingt-cinq passages sur la ligne d'arrivée, au sommet d'une rampe de quelque deux kilomètres, où les leaders s'empoignent et se succèdent … en se renouvelant.

- Et c'est pour cela que nous penserons avoir décrit la course en citant seulement ceux qui s'imposèrent le plus souvent.

- D'abord, Yves Gourd, le premier pour ouvrir la liste et le dernier … pour la clôturer (ce qui indique bien quelles étaient ses intentions). Puis Maurice Bertrand, Trochut, Queheille, Mirando, Desbats (qui subira une crevaison), les Bianco, le tarbais Abadie (un beau pédaleur seul en tête, détaché durant plusieurs tours). Bergaud, André Dupré, Bousquet, Delmas … Huot, vainqueur du tour de la plus grosse prime … A quatre tours de la fin, Gourd et Chaumont sont seuls en tête …

Valentin Huot revient sur eux et s'en va …, puis faiblit et c'est quinze hommes qui se regroupent. Huot attaque de nouveau et repart. C'est plié dit-on dans le clan des connaisseurs. On attend le présumé vainqueur à son dernier passage … Mais c'est Gourd qui paraît ! Il a cent mètres d'avance. Folie dit-on, il ne pourra les conserver …, erreur ! car il franchira la ligne avec plus de deux cent mètres.

Emile Baudouin

Résultats - 1. Yves Gourd (Eymet) les 145 kms en 3h 37' 15", 2. Valentin Huot à 22", 3. Lesca, 4. Pineau, 5. Barrière, 6. Guittard, 7. Abadie, 8. Delmas, 9. Laffargue, 10. Pallu, 11. Gay, 12. Queheille, 13. Bertols, 14. Buchonnet, 15. Lampre, 16. Guastini, 17. Chaumont, etc …...

Bernard PECCABIN

LDC le 27/07/2010 (à suivre)

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 26-07-2010 à 23h56


|<< <<<  4   5   6   7   8  | 9 |  10   11   12   13   14   15  >>> >>|

Catégorie :
 

SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 09-02-2010 à 14h30 | Mis à jour le 13-06-2017 à 15h59 | Note : 8.93/10