Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

LA-DORDOGNE-CYCLISTE
la-dordogne-cycliste

Pêle-mêle, vous trouverez sur ce blog destiné aux compétiteurs cyclistes et à leurs dirigeants, une compilation de faits, de résultats, de photos, d’histoires, de publications, sans aucune chronologie de dates. Vous pouvez ainsi surfer d’une année à d’autres, de sorte que toutes les générations de lecteurs y trouvent leur compte.
Un blog dédié aux anciens coursiers de notre Dordogne et de sa périphérie, mais aussi à tous nos futurs champions.
(Blog de Bernard PECCABIN)
Venez découvrir en quelques clics l’actualité sportive de notre discipline et celui de ses valeurs au travers de son patrimoine.
Participez à la vie de ce blog en adressant photos et reportages à l'auteur. e-mail : bernard.peccabin@wanadoo.fr (Tél : 06 37 43 45 96)
"La Dordogne Cycliste" ? Vraiment un blog pas comme les autres, mais toujours au chevet de ceux qui ont fait à une certaine époque et jusqu’à aujourd’hui, l'actualité de notre discipline en Dordogne !
Blog jumelé avec http://velodordogne.canalblog.com/

Contacter l'auteur de ce blog

CATEGORIES
- RETRO EN PERIGORD
- MES PUBLICATIONS
- COURSES DISPARUES
- MES DOSSIERS
- PHOTOS et RESULTATS

5 DERNIERS ARTICLES
- EYMET, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES
- LE TOUR DE FRANCE EN DORDOGNE EN 2017
- ALAIN BUFFIERE : SA CARRIÈRE AMATEUR
- VERTEILLAC, SON ANCIEN CANTON, SES COURSES CYCLISTES
- CHAMPIONNATS D’AQUITAINE (palmarès)
Sommaire

10 DERNIERS ARTICLES COMMENTES
- NONTRON ET SON CYCLISME (1973-1980) 5° Publication
- COULOUNIEIX (course disparue puis reprise)
- TREMOLAT ET SA COURSE CYCLISTE DISPARUE
- EUGENE CHRISTOPHE : Une grande légende (2° partie)
- COURSES DE CLOCHER EN PERIGORD - (38° édition)
- COURS DE PILE (Course disparue)
- MARIUS DUTEIL - FIGURE DE LEGENDE DU CYCLISME PERIGOURDIN (4° partie)
- LE PIZOU (Prix des fêtes en août 1968)
- 9 Février 2010 - 9 Février 2015
- ÇA S’EST PASSÉ EN PERIGORD, IL Y A 50 ANS...semaine du 1 au 7 avril 1963

CALENDRIER
LunMarMerJeuVenSamDim
0102
03040506070809
10111213141516
17181920212223
24252627282930
<< Avril >>

BLOGS FAVORIS
Ajouter la-dordogne-cycliste à vos favoris
 VALENTIN HUOT, COUREUR MYTHIQUE DU PERIGORD (3° partie) Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

- Ci-dessus Valentin Huot en 1953, lors de sa victoire au Prix Lapasserie à Périgueux

- Revenir à l’article précédent cliquez ici

Sa troisième saison dans le cyclisme en 1953

 

- On vient de le voir, 1952 a constitué une excellente saison pour Valentin Huot. Pour sa deuxième année de compétition, il est déjà à la hauteur des meilleurs coureurs du sud-ouest, ce qui laisse entrevoir une nouvelle saison 1953 sous les meilleurs auspices. A 24 ans; Valentin Huot endosse le maillot du Cyclo-Club Bergeracois, société jusque là en sommeil et dirigée par Isidore Jamay. Ce nouvel entraîneur dirige astucieusement le citoyen de Grun-Bordas, car il reste persuadé que Huot doit jouer dès maintenant un grand rôle en regard de son tempérament, de sa classe et de son moral. On pense que les entraînements de Valentin ont certainement subi des changements puisque ses premiers résultats de cette nouvelle saison apparaissent seulement qu'à partir du mois de mai. D'ailleurs et comme pour ses deux premières saisons, nous les retrouvons ci-dessous, mais cette fois sous la bannière des indépendants et avec des résultats très encourageants et très prometteurs.

 

3 mai 1953 - Prix Lapasserie à Périgueux : 1. Huot Valentin (CC. Bergerac) sur cycle Terrot agent Fauvel à Bergerac.

6 mai 1953 à Périgueux : 1. Lesca André (Guidon Agenais) sur cycle Terrot, les 118 kms en 2h 59' 25", 2. Bisetto (Nérac), 3. Bianco (Fumel), 4. Dufour (UV. Limousine, 5. Brun (CA. Ribérac), 6. M. Boucherie, 7. Knaureck, 8. Chabaud, 9. Kervasse, 10. Bénazet, 11. Mazères, 12. Huot à 9'30"

Du 13 au 25 mai 1953 - Route de France

 Valentin Huot est retenu pour cette grande épreuve réservée aux meilleurs indépendants. Intégré au sein de l'équipe du Centre, il retrouve à ses côtés pour cette route de France en treize étapes Michel Tombelaine, Georges Tombelaine, Delmas, Bouzou et Michel Brun alors que Salvini est sur le banc en qualité de remplaçant. Pas de performance exceptionnelle pour cette grande course à étapes. Après la 6° étape Huot est pointé à la 56° place du général. On le remarque à la 7° place lors de la demi-étape entre Thiers et Mende, étape remportée par son équipier Michel Brun. Cette route de France sera remportée par le pyrénéen Louis Barès. Quand à notre Valentin Huot on le retrouvera à la 28° place du classement général final, ce qui constitue un excellent accessit pour un coureur qui en était seulement à sa 3° année de compétition.

14 juin 1953 Prix de la St-Jean à St-Sulpice le Guérétois :

1. Huot Valentin (CC. Bergerac) sur cycle Terrot agent Fauvel à Bergerac, 2. Jacques Lemaître (VC. Saujon), 3. Louis Aubrun (Orléans), 4. Jacques Labertonnière (Vierzon), 5. Vinet (Royan) puis Debelle, Lambert, Yves Cohen, Bourlon, etc ….

 

23 juin 1953 Trophée Simplex des Provinces Françaises

1. Huot Valentin (Limousin-CC. Bergerac) sur cycle Terrot agent Fauvel à Bergerac, les 157 kms en 4h 37' 54", 2. Hoorelbecke (Ile de France) à 1' 36", 3. Spicarolen (Flandres), 4. Anglade (Lyonnais), 5. Scribante (Lyonnais), 6. Villard (Dauphiné), 7. Payan (Provence), 8. Verrier (Provence), 9. Menanteau (Lorraine), 10. Livet (Bourgogne).

24 juin 1953 - Prix de la Saint-Jean à Bourganeuf

Vingt-quatre heures après avoir enlevé le Trophée des Provinces Françaises, Huot sur un démarrage foudroyant lâche le peloton, rejoint les échappées, en remet une couche pour les distancer et passer la ligne en vainqueur en laissant derrière lui cinq représentants de la région pour le prochain Tour de France.

1. Huot Valentin (CC. Bergerac) sur cycle Terrot agent Fauvel à Bergerac, les 100 kms en 2h 35', 2. Sabbadini (Libos), à 1' 00", 3. Michel Brun (Limoges), 4. Aymard (Panazol), 5. Buchonnet (Clermont), 6. Bastianelli (Montluçon) 7. Walkoviak (Montluçon), 8. Amigo (Montluçon), 9. Vivier (Ribérac), 10. Dufraisse (Limoges), etc ….

28 juin 1953 - Championnat du Limousin

- Au cours d'un contre la montre très difficile, Huot a survolé la compétition reléguant le deuxième à 1' 50". Néanmoins et à la suite des classements obtenus dans les autres épreuves disputées et comptant pour le championnat, le titre revient à Georges Gay de Beaulieu.

1. Huot Valentin (CC. Bergerac) sur cycle Terrot agent Fauvel à Bergerac, les 75 kms en 1h 57' 59", 2. Georges Gay (Beaulieu) à 1' 50", 3. Clément (Guéret) à 1' 52", 4. Eble (Limoges) à 4' 12", 5. Peyrichout (Aixe) à 5' 42", etc ….

14 juillet 1953 - Grand Prix de la Salers à Saint-Céré : 1. Huot Valentin (CC. Bergerac) sur cycle Terrot agent Fauvel à Bergerac, les 150 kms en 3h 50', 2. Georges Gay (Beaulieu), 3. Jean Prat (Saint-Céré), 4. Valentin à 6'00", 5. Lampré à 9' 00", 6. Picaudou à 11'00", 7. Bergaud G. à 13'00".

20 juillet 1953 à Sousceyrac : 1. Georges Gay (Beaulieu), 2. Huot, 3. Prat, 4. Empinet, 5. Ragagnin, 6. Londéro, 7. Borie, 8. Bounachi, 9. Bonzon.

9 août 1953 à Saint-Aulaye : 1. Valentin Huot (CC. Bergerac) les 108 kms en 3h 02', 2. Bertrand

(ASPTT Bordeaux), 3. Heugas (Pugnac), 4. Rippe Robert (Angoulême), 5.Dihars Daniel (PTT Bordeaux), 6. Duteil, 7. Chaminaud, 8. Brun, 9. Duval, etc ….

 

Du 5 août au 9 août 1953 - Tour de l'Ouest

Elimination lors de la deuxième étape (Saint-Brieux-Granville) de Huot. Victoire de Varnajo lors de cette étape à Granville, alors que Baldassari est le leader provisoire. La victoire finale de ce Tour de l'Ouest reviendra à Siguenza sur cycle "La Perle".

23 août 1953 - Prix d'Arcachon : 1. Robert Desbats (CC. Caudéran), les 22 tours du circuit soit kms en 1h 59' 10" sur cycle Mercier, 2. Darnauguilhem (Belvès), 3. Maurice Bertrand (Cercoux), 4. Gadras (ASPOM), 5. Huot (CC. Bergerac), 7. Joseph Cigano (Saint-Pierre d'Aurillac), 8. Settino Perrin (VC. Nérac), 9. Roger Laffargue (Stade Montois), 10. Bastianelli, etc ….

24 août 1953 à Lamonzie Saint-Martin - Prix du Monteil : 1. Huot Valentin (CC. Bergerac) sur cycle Terrot agent Fauvel à Bergerac, les 130 kms en 3h 50', 2. Chaminaud (Ribérac) à 4' 30", 3. Gourmelon (RC. Mussidan) à 4' 55", 4. Montagut (Ribérac) m.tps, 5. Croissant (Sainte-Livrade), 6. Audebert (Villeréal), 7. Texier (Ribérac), 8. Lefauveau (Sainte-Livrade), 8. Munini (Mussidan), 10. Rigaudie (CC. Bergerac), etc …

8 septembre 1953 - Prix Antonin Reix à Saint-Junien :

- Course remarquable de Valentin Huot qui confirme ses retentissants succès qui le désigne pour courir sous peu les Nations. En cours d'épreuve, les fluctuations ne cessaient pas. Or, après avoir enlevé une prime dès le 4° tour, être passé en tête aux 22°, 25°, 26°, 27°, puis lâché tout le paquet au 32°, et pris une avance de 1' 16" au 33° tour, Huot naturellement poursuivi, perdit du terrain et finalement se fit remonter à 150 mètres du but par trois rudes lapins rompus aux courses de Guyenne. Des 69 hommes au départ, 17 seulement terminèrent.

1. Tino Sabbadini (Libos-Fumel) les 112 kms en 3h 12' 30", 2. Pagotto (Montréjeau), à une demi-longueur, 3. Darnauguilhem (Belvès), 4. Huot (Bergerac), 5. Urbaniack (Angoulême) m. tps, 6. Dufraisse (Limoges) à 1' 48", 7. Gourmelon (Mussidan) à 2' 35", 8. Manuel Bermudez (Limoux), 9. Escartin (Normandie), 10. Mahé (Arrandan-Morbihan) etc ….

13 septembre 1953 à Bergerac

Le grand prix du commerce et de l'industrie a vu encore un Valentin Huot très entreprenant et comme un redoutable finisseur. Accusant un retard de 2' 30" après 80 kms de course, Huot attaque en rentrant dans les rues de Bergerac. Soutenu par son public, littéralement porté par la foule sur ce petit circuit, Huot se rapproche petit à petit des fuyards. En vain, il ne lui manquera que 8 petites secondes à l'arrivée. Une fois de plus, Huot est venu faire trembler les vedettes en faisant honneur à son club et à son public.

1. Joseph Cigano (Mourens Saint-Pierre Cyclo-Club) les 200 kms en 5h 24' sur cycle Thomann agent Laffargue, 7 cours Victor Hugo à Bègles (Gironde), 2. André Dupré (ASPTT. Bordeaux), 3. Huot (CC. Bergerac), à 8", 4. Prellon (Eymet), m. tps, 5. Mahé (Paris) à 6' 30", 6. Urbaniak (Angoulême), 7. Dihars (ASPTT. Bordeaux), 8. Bidart (La Teste), 9. Sabbadini (Agen), etc …

 

23 septembre 1953 - 26° Tour de Corrèze

1. Yves Cohen (Clermont-Ferrand), les 246 kms en 6h 46' sur cycle Mercier, pneus Hutchinson, 2. Renaud (Paris), à une roue, 3. Dupré (Bordeaux), 4. Pagotto (Montréjeau), 5. Siguenza (Paris) tous même temps, 6. Molinéris (Voiron) à 2' 00", 7. Vivier (Ribérac), 8. Bucheney, 9. Buchonnet, 10. Valentin Huot, 11. Gay, 12. Sabbadini, etc …

27 septembre 1953 - Grand Prix des Nations

- Vingt coureurs au départ de Versailles de ce chrono de 140 kms couru dans la région parisienne. Départ des coureurs toutes les 4 minutes et c'est le cadet des compétiteurs Jacques Anquetil (19 ans et demi) ex-champion de France amateur sur route, qui finalement a devancé son camarade et second Roger Creton. En dépit d'une crevaison Anquetil prit la tête dès le début. Au km 39, le normand devançait l'italien Coletto de 1' 59", Mel de 2' 09", Huot de 2' 18", l'anglais Ken Joy de 2' 19", Jean Bobet et Creton de 2' 52", Dussault de 2' 55", Dupont de 2' 57" et le belge de Smet de 3' 01".

Au classement final victoire du normand, Huot terminant quand à lui à la 17° place. Très loin notre Valentin tira des enseignements de sa première expérience en notant l'usage d'un trop grand développement, son départ ultra rapide, en un mot l'inexpérience d'une compétition de ce genre qui l'ont ainsi desservi.

11 octobre 1953 au Lardin

1. Gourmelon (RC. Mussidan), sur cycle Tendil, les 110 kms en 3h 46', 2. Valentin Huot (CC. Bergerac), 3. Londéro (Brive), 4. Duteil (Ribérac), 5. Barquéro (Mussidan), 6. Gadras (Bordeaux), 7. Aymard (Limoges), etc …

- Comme on le voit cette troisième saison (la première chez les indépendants) a été sensationnelle pour Valentin Huot qui ne connaît qu'une tactique : celle de pousser, de pousser toujours à écœurer ses adversaires. Modeste, timide, consciencieux, dévoué pour sa marque Terrot, le bergeracois se présente parmi le lot de nos routiers comme l'un des plus redoutables. De nombreux costauds ont souvent terminé derrière lui. Huot est un grand champion qui ne craint pas la distance, et qui termine bien souvent détaché.

 

Attention, ces résultats et ces palmarès ne sont pas complets. Seuls sont reportés ceux qui ont été relevés sur la presse de l'époque. (Source : l'athlète du sud-ouest)

LA DORDOGNE CYCLISTE - VALENTIN HUOT (3) - 30/03/2010 © BERNARD PECCABIN (à suivre)

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 29-03-2010 à 18h34

 DEMAIN EN PERIGORD : LE PRIX DE BASSY REVIENT MAIS JEAN-RENE NOUS MANQUERA Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandir

Nos deux photos : Les coureurs rassemblés devant le château de Bassy (édition 2002) (en médaillon le speaker Jean-René Villechanoux). Le podium 2002 avec Botterel (US Bouscat) 2°, Julien Sorel (EC Quevilly) vainqueur, Jonathan Versos (CC Périgueux) 1° junior et Faye (US Bouscat) 3°.

Un brin d'histoire : La commune de Mussidan possède la particularité d'être une des plus petites de notre Dordogne. Calée entre la Crempse et les boucles de l'Isle, Mussidan n'occupe qu'une superficie de 384 ha, comme nous l'avons déjà signalé. Et lorsque l'on consulte une carte, on s'aperçoit bien vite que Saint-Médard sa voisine, l'entoure largement sur son flanc ouest et du nord au sud, comme si elle voulait la dévorer. Cette remarque à priori anodine a généré bien évidemment des conséquences dans la vie sportive et cycliste de cette petite localité de la basse vallée de l'Isle. L'histoire cycliste est là pour nous signaler de nombreuses organisations dans Saint-Médard, mais ces faits découlent du contexte géographique local qui font que bien souvent on se croit dans la ville de Mussidan, alors que dès la proche périphérie, on se situe sans s'en rendre compte dans la cité de Saint-Médard.

Mis à part cette particularité des limites restreintes de ce chef lieu de canton, il est indispensable de souligner les avantages de la situation de Mussidan. Coincée entre les vastes espaces boisés du Landais et de la Double, proche du Libournais, des Charentes et du Bordelais, Mussidan a connu une évidente prospérité pour son commerce, son artisanat, ses marchés et ses foires et sa position à la croisée des chemins. Ce dynamisme local et si rayonnant s'est répercuté sur les manifestations cyclistes, bien primées et soutenues par une population qui compte notre discipline comme faisant partie intégrante de son patrimoine local.

Parlons-en de ce patrimoine local, incarné par Jacques Martin, le Président du SA Mussidan, club organisateur. Qui peut aussi bien incarner le cyclisme local que Jacques Martin ? Personne, car Jacques Martin de par sa filiation, a vécu une grande partie de l'épopée cycliste locale en qualité de coureurs, de dirigeant et maintenant de président. N'oublions pas que son père coureur du Stade Foyen en 1948, a rejoint le RC Mussidan dès 1949. Et jusqu'à la fin de ses jours (le 8 janvier 1991), Henri Martin a assuré la pérennité du vélo à Mussidan et sur sa couronne (Saint-Front de Pradoux, Saint-Médard, Les Lèches, Bourgnac et Sourzac).

Puis il a donné le virus à son fils Jacques qui a servi et a mouillé le maillot du RC Mussidan. La suite on connaît avec la fondation du SA Mussidan, l'organisation des Championnats de France des jeunes, et maintenant ce Prix de Bassy et sa renaissance. Installé à Mussidan depuis 1950, le papa de Jacques n'avait jamais laissé le Racing, avec qui sa vie avait un lien. C'était à l'époque de M. Chaussade, que le bon Henri alors coureur du Stade Foyen avait été remarqué et c'est le cyclisme et sa valeur sportive qui l'ont amené à Mussidan où il s'était installé dans le négoce des fruits et légumes. Henri Martin c'était un monument de notre cyclisme. L'homme à la casquette légendaire, s'en est ainsi allé, l'année où le Racing fêtait justement son demi-siècle d'histoire. Si le club était devenu quinquagénaire, c'était bien grâce à Henri Martin qui avait tout fait pour sauver le club lorsque dans les années difficiles (de 65 à 68 principalement), plus personne ne voulait s'occuper d'assurer la continuité de la société. Henri Martin a tout connu à Mussidan. Les Pas Dunlop au nombre de trois, les prix du comice agricole, le prix de l'ascension, le prix du quartier Beaupuy, le circuit de la Clède, plusieurs cyclo-cross, le prix du RCM, le prix du Président, les prix des rameaux et du printemps, le prix de la gare, le prix du quartier Gambetta, le prix des espoirs, le prix de l'industrie et du commerce, le prix Gibbs-Allary, le prix Chaussade, le prix Martini, le prix des biscuits Brossard, celui du 14 juillet devenu nocturne en 1961 (gagnée par Guy Epaud), nocturne devenue ensuite celle des champions à compter de 1976. Oui, tout ça fait un nombre impressionnant au compteur si on ajoute la périphérie, dont Saint-Médard et cela continue dès maintenant avec Jacques Martin qui a pris le relais.

Bassy a connu sa première course avec le Prix de la kermesse en 1959 gagné par Lilian Longaud licencié à la Pédale Montponnaise. En 1994, la Pédale Faidherbe épaulée par M. Feytou reprend le destin de cette épreuve. Puis lorsque cette Pédale Faidherbe s'unit au Cyclo-Club Périgourdin, on a encore poursuivi jusqu'en 2008, avec toutefois une défaillance en 2007 puis en 2009 (voir palmarès). Le circuit de Bassy est plat, mais détrompez-vous, l'épreuve n'est pas facile, car gare à celui qui n'accroche pas le bon wagon, je veux parler de la bonne échappée qui elle, risque d'aller jusqu'au bout... Pour si peu que le vent se mette à souffler dans la plaine, sûr que le peloton passera un sale après-midi pour se décider à aller chercher les éventuels fuyards, mais en somme Bassy c'est une belle course, n'hésitez pas y aller...

 

Le palmarès : 1959 Lilian Longaud (Pédale Montponnaise), 1994 Florent Béchade (SC Libourne), 1995 Thierry Bernagaud (ASPTT Périgueux), 1996 David Gendrineau (AS Verriers), 1997 Laurent Dumont (AS Libourne), 1998 Anthony Gomez (CC Caudéran), 1999 Philippe Candau (CC Périgueux), 2000 Aurélien Bonneteau (AS Libourne), 2001 Nicolas Fournier (CAM Bordeaux), 2002 Julien Sorel (EC Quevilly), 2003 Jérôme Vignolles (US Talence), 2004 José Luis Lopez (CSM Epinay), 2005 Bernard Lafitte (US Rauzan), 2006 Nicolas Malfatti (UC Villeneuve-Fumel), 2007 non disputé, 2008 Pierre Painaud (Guidon Saint-Martinois), 2009 non disputé.

 

Aviser votre club pour vous engager par internet

 

L'ombre de Jean-René : Il était non seulement un fidèle du Prix de Bassy qu'il présentait, mais aussi une des chevilles ouvrière de Sport Avenir Mussidan. Nul ne doute que l'ombre de notre Jean-René va planer dans les esprits de tous en ce dimanche 11 avril, où nous ne le verrons pas. Oui Jean-René constituait un monument de notre cyclisme pour la vallée de l'Isle avec sa verve et sa gentillesse coutumière. Il n'y a pas un jour, sans que je pense à lui. Pour peu que je parcoure les fichiers de mon logiciel photo, il est présent encore partout  et c'est dès à présent qu'on va comprendre encore plus sa disparition en ne le revoyant plus, là justement où il avait l'habitude d'officier. Adieu Jean-René et n'oublie pas de là-haut d'applaudir le 11 avril tes chers coureurs...

Bernard PECCABIN

LDC le 30/03/2010

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 29-03-2010 à 18h36

 RETRO EN PERIGORD : ÇA S’EST PASSÉ, VOILÁ 50 ANS, EN PERIGORD...4 avril 1960 Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Le 37° Pas Dunlop du Limousin s’est déroulé à Limoges le 3 avril. Henri Rabaute (CRC Limoges) remporte le titre facilement. Côté Périgourdins, seuls Sedran et Metzler ont cherché à reprendre les fuyards mais sans succès.

Le classement de nos sélectionnés : Lambert 3° (CC Bergerac), Héraud 4° (CC Bergerac), Metzler 7° (CC Périgueux), Salem 8° (CC Lindois), Sedran 11° (RC Mussidan), Introvigne 20° (CC Bergerac), Arretche Jean-Pierre 24° (CC Périgueux). Lambert est qualifié pour la finale qui sera organisée à Saint-Etienne fin mai.

Autres résultats : Pérez (CC Périgueux) 4° à Chirac, Frare (CC Lindois) 11° à Touzac.

A Eymet : Victoire de Jacques Gervais (CC Périgueux), 2. Moïse Bodin (CC Lindois), 3. Claude Dieuaide (RC Mussidan), 4. André Delpicolo (Agen), 5. André Borys, 6. Roméo Tomasetto, 8. Jean Yol (Fumel), 9. Pierre Dory (Bergerac), etc...

A Bergerac (Prix Grande Maison) : 1. Bogdan (Périgueux), 2. Belotti (Sainte-Livrade), 3. Duchez (Libourne), 4. Dubreuil (Libourne), 5. Bosse (Le Lardin), 6. Bouquet (Bergerac), 7. Dumont (Mussidan), 8. Lévêque (Périgueux), 9. Rémy Rotrou (Mussidan), etc...

Bernard PECCABIN

LDC 30/03/2010

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 30-03-2010 à 18h29

 RETRO EN PERIGORD : ÇA S’EST PASSÉ, VOILÁ 25 ANS, EN PERIGORD...4 avril 1985 Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

Eric Raud le Nontronnais du CC Périgourdin débutait en fanfare cette saison 1985 avec une licence junior 2° année. On le voit ici lors d’une épreuve avec en arrière plan Didier Virvaleix.

Javerlhac (31 mars 1985) - 1 Eric Raud (CC Périgourdin), 2. Thierry Chamouleau (CC Périgueux), 3. Norbert Géraud (CC Périgueux), 4. Bruno Lagarde (CCP Nontron), 5. Boris Gilardie (CRC Limousin), 6. Lorent (EC Charente), 7. Gouloumès J.Ph (G. Sarladais), 8. Granvaud (UA La Rochefoucauld), 9. Gouloumès JM (Guidon Sarladais), 10. Couvaric (UV Limousine).

Cénac (1° avril 1985) - 1. Andrew Bradley (VC Bretenoux-Biras), 2. Audeguil Patrick (UC Villeneuve), 3. Turlet Charles (Châtellerault), 4. Fiefvez Pascal (AC Marmande), 5. Guédon (AS St. Médard), etc... pas de périgourdins dans les dix premiers.

D’autres résultats : Thierry Arquey (AC Marmande) mais bergeracois se classe 6° de Bordeaux-Saintes de l’avenir, Pascal Jugie (EVCC Bergerac) termine 10°.

A La Couronne (3/4/juniors) : Daniel Duterte (Nontron) 3°, Michel Dutertre (Nontron) 4°, Bernard Raud (CC Périgueux) 5°, Guy Dutertre (CC Périgueux) 8°.

Coutras (2/3/4/j2) : Eric Vouillat (EVCC Bergerac) 4°, Jean-Paul Truffy (EVCC Bergerac) 5°, Alain Gendreau (CC Montpon) 1° junior.

Bernard PECCABIN

LDC le 30/03/2010

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 30-03-2010 à 18h31

 COURSES DISPARUES : SAINT-MARTIAL DE VIVEYROLS Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

Ci-dessus les anciens vont en découdre pour une partie de manivelles en ce 8 juillet 1989. La course va se dérouler d'ailleurs en semi nocturne. Sur ce document on reconnaît Michel Delugin (tête baissée), Loubiat, puis Gazeau et Barrat (en arrière plan), Loubet, Serge Lissandreau, Guy Dutertre (sur le fond), Michel Courbalay (et oui que le temps passe...). Joël Lissandreau l'emportera devant Guy Dutertre (CC Périgourdin), Barrat (RC Mussidan) sera 3°, Loubiat (EC Ribérac) 4° et Bourdin (Libourne) 5°.

 

- Saint-Martial de Viveyrols a connu la compétition cycliste dès 1950 avec le CA Ribéracois qui assurait la partie technique de l'épreuve. Et rien n'a été gâché à cette occasion puisque c'est René Montagut sociétaire du CAR, qui l'a emporté. Mais il y a eu ensuite de nombreuses absences mais aussi des problèmes de communication (peut-être) puisque mon palmarès ne reflète certainement pas la réalité des manifestations cyclistes. Je me souviens de cette course qui se déroulait lors des fêtes (3° dimanche de septembre), puis aussi en juillet avec une semi-nocturne sympa. Toujours est-il que depuis 1991, on n'a plus vu d'épreuves à Saint-Martial, si ce n'est le passage du Tour du Verteillacois où là, la population est gâtée, puisque commune se situe dans les trois derniers tours à effectuer avant l'arrivée dans le chef lieu du canton.

 

Le palmarès connu : 1950 René Montagut (CA Ribérac), 1951 Juglo (Bordeaux), 1963 Christian Bérano (Saint-Aulaye VC), 1964 Jean-Marie Nicot (SCA Libourne), 1966 Claude Vallée (Parthenay), 1968 François Mainguenaud (VC Ruffec), 1969 Pierre Tardy (UC Nontron), 1979 René Lannegrand (US Bouscat), 1981 Patrice Dumas (ASPTT Périgueux), 1982 Serge Lagarde (VC Sainte-Livrade), 1983 Jean-Claude Bocquier (CA Ribérac), 1984 Pascal Van-Hollebecke (EVCC Bergerac), 1985 non couru, 1986 course de classement Didier Virvaleix (ASPTT Périgueux), 1987 Alain Loubiat (EC Ribérac), 1988 Jérôme Paul (CC Périgourdin) pour la course minimes et Michel Lafagne (Pédale Faidherbe) pour les vétérans et cyclo-sportifs, 1989 Joël Lissandreau (EC Ribérac), 1990 Stéphane Dutertre (CCP Nontron), 1991 Joël Lissandreau (EC Ribérac).

LDC

30/03/2010

  Lire les 4 commentaires | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 30-03-2010 à 20h06


|<< <<<  5   6   7   8   9  | 10 |  11   12   13   14   15   16  >>> >>|


SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 09-02-2010 à 14h30 | Mis à jour le 15-03-2017 à 16h55 | Note : 8.93/10